Accueil Alfa Romeo Alfa Romeo célèbre les 65 ans de sa première victoire en F1

Alfa Romeo célèbre les 65 ans de sa première victoire en F1

85
7
PARTAGER

Ces jours-ci était célébré l’anniversaire de la première victoire d’une monoplace Alfa Romeo dans le premier championnat de Formule 1. Le 13 mai 1950, quatre monoplaces Alfetta 158 participaient au Grand Prix de Silverstone. Giuseppe  »Nino » Farina remportait la victoire et réalisait le premier  »hat trick » de la Formule 1 en s’adjugeant également la pole position et le meilleur tour en course. Il remporta même le premier titre de champion du monde de Formule 1 en fin de saison.

Farina remportait la course alors que deux autres Alfetta montaient aussi sur le podium. La 158 était issue d’un projet qui remontait à l’année 1938. La 158 disposait d’un moteur 8 cylindres en ligne de 1 479 cm3 avec compresseur dont la puissance atteignait pratiquement 300 ch en 1950 (contre 195 ch en 1938 pour sa version atmosphérique). Ce même moteur allait même afficher jusqu’à 425 ch en course et 450 ch en essai.

Alors que la marque Alfa Romeo s’apprête à vivre un nouveau tournant de son histoire avec la présentation imminente d’une nouvelle berline moyenne synonyme de relance, voir à nouveau des Alfa officiellement alignées en compétition ne serait pas pour déplaire aux passionnés. On croise les doigts.

Source et photos : Alfa Romeo

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Alfa Romeo célèbre les 65 ans de sa première victoire en F1"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Nithael1970
Invité

1,5l/300cv soit 200 cv/l (et 300cv/l pour les essais) en 1950, whaou, chapeau bas à la marque.

leelabradaauto
Invité

ABSOLUMENT: c’est à cette époque sur sont nées pour moi les bases !
c’est alfa roméo que tout le monde à copié bien plus tard…
C’était l’époque où on ne parlait pas des performances des pneus, mais des améliorations de la piste comme « l’ALPHASTISMAC » pour Monaco . Le temps des Guy Moll 1934 Alfa-Roméo – Tazio Novolari 1932 Alfa-Roméo

gabriel
Invité

la cylindrée unitaire parait assez ridicule pour ce que l’on connait aujourd’hui. et 8 cylindres en ligne, ça doit faire pas mal de quincaillerie qui gigote

leelabradaauto
Invité

« Alphasticmac » pour la piste

John
Invité

Je ne veux pas remettre en cause la performance des mécaniciens de l’époque, cependant, il faut la mettre en relation avec celle des « chimistes »…

En effet, jusqu’à l’avènement de la « F2 » ou Formule 1500 (je peux me tromper sur le changement de règlement, mais assurément jusqu’à 1956), les carburants étaient « libres » : Methanol, Avgas, Acetone… et une toute petite proportion de Super. C’était ça le carburant pour taper les rendements « de malade » pour l’époque.

Uberalles
Invité

Pour exemple la W165 qui remporta le GP de Tripoli en 1939 utilisait un v8 1.5l compresseur de 254 Ps et tournait avec du carburant composé de 86,0 % d’alcool méthylique, 8,8 % d’acétone, 4,4 % d’essence et 0,8 % de soufre d’éther

@Wiki

leelabradaauto
Invité

« sous le manteau », j’affirme que pour les carburants, c’est encore le cas. et bien plus hypocrite qu’aux us av les dragsters qui eux usent du methanol mais le moteur explose aussi il faut 4 bougies pour être sur qu’une au moins allume…. un livre ….

wpDiscuz