Accueil Actualités Entreprise Volkswagen, Piëch n’a pas dit son dernier mot

Volkswagen, Piëch n’a pas dit son dernier mot

69
7
PARTAGER

Désavoué par le conseil de surveillance, Ferdinand Piëch n’a pas dit son dernier mot dans la lutte qui l’oppose à Martin Winterkorn. Il compterait profiter de la prochaine assemblée générale des actionnaires pour procéder à un changement de Directeur Général…

Ferdinand Piëch, qui règne sur Volkswagen depuis 20 ans, a maintenant fait plus que « prendre ses distances » avec Martin Winterkorn (son ex protégé). Car même si le Conseil de Surveillance a apporté son plein soutien à ce dernier, l’affaire n’est pas terminée. Et ne fait sans doute que commencer…

Selon les agences de presse allemandes, l’assemblée générale des actionnaires du groupe, début mai, pourrait bien être le théâtre d’un nouveau coup d’éclat de Ferdinand Piëch. Il souhaiterai en effet profiter de cette assemblée pour démettre Martin Winterkorn de ses fonctions, et pousser à sa place Matthias Mueller (Directeur Géénral de Porsche) ou Winfried Vahland (patron de Skoda)…

L’heure est aux consultations familiales, car il faut accorder l’avis des familles Porsche et Piëch qui représentent plus de 50% des droits de vote. En cas de vote à l’assemblée, le Land de Basse Saxe et les représentants du personnel devraient suivre la proposition si les familles parviennent à un accord.

Pour l’heure, Ferdinand Piëch dément ces démarches. Mais connaissant le personnage il serait surprenant qu’il se range sagement derrière la décision du Conseil de surveillance…

Source : NDR

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Volkswagen, Piëch n’a pas dit son dernier mot"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
greg
Invité

Le risque est proche de zero, ce sont les memes personnes au conseil de surveillance qui ont confirmé Winterkorn qui votent à l’assemblée générale.
Porsche, le Land, et les représentants du personnel à eux trois font plus de 50% des droits de vote, donc bon il devrait lâcher l’affaire, je vois pas trop pourquoi il insiste…

ZZ
Invité

Certains sont en partie PROPRIETAIRE actionnaire…..
D’autres sont de SIMPLES salaries….

Pour un proprietaire, des ouvriers au conseil de surveillance ,cela se vire apres usage.

François
Invité

« des ouvriers au conseil de surveillance ,cela se vire apres usage. »
Mais oui, c’est bien connu, un éminent membre de syndicat, surtout quand il s’agit d’IG Metall, qui siège au conseil de surveillance d’un constructeur automobile se vire aussi facilement que le pauvre type qui nettoie les toilettes de Wolfsburg, c’est tellement évident que je suis étonné de ne pas y avoir pensé moi-même 😉

koko
Invité

C’est DALLAS à WOLSFBURG.

SAM
Invité

Martin Winterkorn était l’homme de la situation pour consolider la réputation du groupe… Il a un bilan assez remarquable (merci la Chine!!!!=) mais sans aucune prise de risques, il a capitaliser sur l’héritage de Piëch… Piëch voie les nouveaux défis qui attendent VW-AG, le changement c’est maintenant! Piëch n’a que deux échecs au compteur : le rachat du label Rolls Royce et Alfa Roméo mais il réussit toujours!

Luca di M
Invité

Ben sauf pour Rolls, Alfa et Vw….

otto
Invité

Connait on les divergences entre les options strategiques des parties en presence ?

wpDiscuz