Accueil Finance L’Etat bombe le torse face à l’actionnariat de Renault

L’Etat bombe le torse face à l’actionnariat de Renault

148
30
PARTAGER

Non l’Etat ne va pas recréer la Régie Renault, mais va tout de même monter au capital du constructeur de Boulogne-Billancourt par un achat d’actions entre « entre 814 millions d’euros et 1 232 millions d’euros ». Objectif ? Faire adopter la loi Florange chez Renault.

La loi Florange, du 29 mars 2014, vise à éviter les fermetures sauvages d’entreprises mais prévoit aussi, dans son article 5, des droits de vote doubles dans les assemblées générales pour les actionnaires qui conservent leurs titres pendant au moins deux ans.

Cet article, très critiqué par les investisseurs, a été mis en place dans 22 entreprises du Cac40 et est en cours d’instauration dans plusieurs autres selon Bercy.

Or lors de l’assemblée générale du groupe Renault, le 30 avril prochain, les actionnaires récalcitrants veulent faire échouer l’adoption par Renault de la loi Florange et faire voter une résolution annulant les droits de vote doubles pour les actionnaires de plus de 2 ans. En rachetant 14 millions de titres, l’Etat va faire grimper sa participation de 15 à 19,7% et ses droits de vote à 23,2%.

Ainsi le Ministère de l’Economie affiche sa volonté d’avoir une gestion active de ses investissements et veut peser plus lourd lors du vote de la mise en application de la fameuse loi Florange. En effet, l’actionnariat de Renault est très « éclaté » et l’Etat devrait « facilement » rallier 1/3 des droits de votes pour avoir une minorité de blocage et faire barrage à une éventuelle résolution « anti Florange ».

Si l’investissement est conséquent, il traduit une volonté de gestion à long terme de nature à rassurer certains investisseurs et à faire fuir les plus spéculateurs. Ce n’est pas forcément un mal. Mais cet investissement ne présage en rien de la stratégie future de l’Etat concernant Renault et les achats d’actions ont une « porte de sortie ». L’Etat se garde la possibilité de céder à prix fixe les titres nouvellement acquis, pendant une durée de 6 mois (on évite donc une moins-value sur fluctuation boursière). On pourrait donc voir la participation étatique redescendre à 15% une fois le vote passé, à moins que l’Etat ne décide de conserver Renault sous pression.

Source : Ministère via Agences, illustration : T. Emme/le blog auto

Poster un Commentaire

30 Commentaires sur "L’Etat bombe le torse face à l’actionnariat de Renault"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Biscuit
Invité

Le cantique de Saint François de l’ Elysée.

Loué soit ceux qui payent des impots en France , car ils vont permettre à l’état de gaspiller un milliard d’euros.

Allegra
Invité

Il peut, certes, mais pour autant le fera t-il ?

seb92
Invité

Biscuit, tu devrais expliqué pourquoi selon toi on pert de l’argent obligatoirement en investissant dans une entreprise?
Si l’alliance gagne de l’argent l’état gagne de l’argent. Tu comprend? Investir n’est pas « sale » tu sais!

beniot9888
Invité

Si St François ne fait rien  » ils ne font rien, ils étouffent l’emploi, vivement qu’ils partent, ils coulent la France »
Si St François fait quelque chose « ils gaspillent de l’argent. Et pas le leur, le notre, celui de nos impôts. Vivement qu’ils partent, ils coulent la France »

bzep
Invité

Bla Bla Bla loué soit ceux qui reste assis en se plaignant et qui voit les poules aux oeufs d’or leur passer devant, arretez de vous plaindre de vos impôts, si vous en payez beaucoup c’est que vous gagnez en conséquence. l’état récupère ses mises en dividendes et participations aux bénéfices, ne confondez pas investissements et gaspillages ou faite vous élire et agissez ! On a les élus qu’on mérite. Facile vos critiques qui ne mènent à rien à part des conversations de comptoirs.

pat d pau
Invité

L’etat se paie pour 1 milliards d’euros de la communication pré-électorale.. Saint francois pourra faire oublier florange tout en utilisant le mot florange !! Bien joué saint Francois.

Mais que pourrions nous faire en investissant réellement 1 milliards c’est a dire 1 milliard dépenser dans un nouveau projet et non pas a acheter de l’argent dématérialisées ?
Un nouvelle ligne de transport qui traverse paris ou une autre ville ?

S’il suffit d’acheter des actions pour stopper les licenciements ! c’est une grande nouvelle !

Pat
Invité

En même temps, si on ne lit pas l’article et qu’on ne comprend pas la substance de la loi, il y a peu de chance de comprendre comment ça marche..

La loi Florange prévoit des droits de vote doubles dans les assemblées générales pour les actionnaires qui conservent leurs titres pendant au moins deux ans… C’est pourtant assez clair l’Etat détient ses actions depuis un bon moment, il ne pourra plus être contourné par ceux qui viennent juste pour prendre du fric rapidement en fermant 2/3 sites en France.

Biscuit
Invité

Meme un chimpanzé ne paierait pas autant d’ actions –14 millions de titres — à 80 euros pièces alors que en mars 2009 l’action valait 10,19 euros.

C’était lorsque son ex femme, prédisait à la télé la fin de l’industrie automobile.

Fred21
Invité

14 millions de titres achetés à qui ? A ceux qui les avaient pour moins de 20 euros ? Il y a forcément belles plus-values pour certaines institutions financières.

beniot9888
Invité

Peut-être aussi achetées a des gens qui les ont eu a 130 €, il y a longtemps de ça ?

bzep
Invité

Plaignez vous auprès de sarko ! 2009 c’étaitt lui !

pat d pau
Invité

Bzep le gaucho du bar d’a coté.

« C’est la faute a sarko si renault etait a 10€ en 2009 ! »
C’est magique comme bla bla bla de comptoir.

pedro
Invité

Au moins Jacques Cheminade ne l’aurais jamais fait celle la!!!! Et Gérard Schivardi non plus!

XX
Invité

Surtout pour les particuliers qui viennent d’en faire donation à leurs enfants pour profiter de l’exonération des plus-values.
200 000 euros par enfant pour un couple.

pat d pau
Invité

YEs !!!
Saint francois a augmenté les plus values immobilieres, donc les ptits francais l’ont dans le c…
Mais le meme gadjo, a presque enlever les plus value actions.

On passe du dur (immeuble) a l’immateriel (action).. c’est notre societe qui coure après le vide comme cela ?
Dans l’immobilier je croise des gens normaux dans les actions je croise des financiers mais comme l’ennemi des francois c’est la finance !

seb
Invité

« entre 814 millions d’euros et 1.232 millions d’euros »

C’est entre guillemet dans le texte donc j’imagine que c’est une citation mais vous êtes sûr que c’est pas plutôt un espace qu’un point entre le 1 et le 2?
Soit on a une notation anglaise dans un texte français et ce n’est pas cohérent, soit on a une notation française dans un texte français et on a une somme entre « 814 et 1 million » ce qui est énorme comme fourchette.

pedro
Invité

Merci Valls …

seb
Invité

Qu’est ce que le ministre de l’intérieur a à voir avec la loi Florange?

pedro
Invité

Il n’y avait pas plus urgent? Allo Hollande??

beniot9888
Invité

Consolider l’emploi de 130000 personnes, tout en réalisant un investissement qui rapporte de l’argent, c’est déjà pas mal, non ?

wpDiscuz