Accueil Indycar Indycar 2015 : Saavedra chez Ganassi

Indycar 2015 : Saavedra chez Ganassi

61
0
PARTAGER

Par où t’es rentré ? On t’a pas vu sortir. A l’hiver 2014-2015, on croyait Sébastian Saavedra perdu pour l’Indycar. Son équipe, KV, venait d’embaucher Stefano Coletti et l’intérêt généré par le pilote Colombien était quasi-nul. Mais comme d’habitude, ce « Brony » a réussi à rebondir et ce week-end, il pilotera pour Chip Ganassi. A ce train-là, il sera chez Penske en 2017 !

Saavedra a connu des débuts laborieux. Certes, il a décroché quelques podiums en Formula BMW, mais il était incapable de gérer une saison. Au moins, il a vu du pays, écumant les différents championnats de la spécialité. En 2008, il termina 2e d’une F3 ATS remplie d’illustres inconnus. En 2009, il passa en Indy Lights, rejoignant la longue  de fils-à-papa Colombien (cf. Gustavo Yacamàn, Carlos Muñoz, Juan Piedrahita, Gabby Chaves…) Comme ses compatriotes, il était surtout considéré comme un distributeur ambulant. En 2010, son équipe, Sam Schmidt, lui offrit un volant pour Indianapolis. Accidenté lors des qualifications, il profita de deux forfaits pour intégrer les « 33 ». Il termina sa course dans le mur.
Fin 2010, Saavedra rompit avec Sam Schmidt. Il prospecta du côté de l’Indycar. Conquest lorgnait sur le champion 2010 d’Indy Lights, Jean-Karl Vernay. Mais Saavedra fit valoir des arguments sonnants et trébuchants. Et le tricolore de rester à quai. A São Paulo, un déluge s’abattit sur la piste. La course (sur 2 jours) fut une alternance de « big one » et de drapeaux rouge. Saavedra su rester en piste et il termina 11e. Le reste de la saison, il connu le fond du peloton. Puis Conquest lui annonça qu’il a trouvé un pilote prêt à payer davantage. Le Colombien revint pour Las Vegas. A la mort de Dan Wheldon, l’Indycar rédigea une liste noire de pilotes priés de rester chez eux (faute d’avoir le niveau.) Et Saavedra y était en bonne place.
Pour prouver sa bonne volonté, il retourna en Indy Lights, où il fit un début de saison convaincant. Conquest a fermé ses portes à l’hiver. Afin de profiter de ses « droits d’entrant », Saavedra et Michael Andretti engagèrent une monoplace sous la bannière de Conquest, pour Indianapolis. L’aventure ne dura quelques mètres : après avoir calé au départ, il se fit percuté par Munoz. On retrouva néanmoins le Colombien et la monoplace Andretti-Conquest en fin de saison.
Pour 2013, il frappa à la porte de Dragon Racing. Le sponsor de la voiture N°2, TrueCar, exigeait une femme. Mais ses scrupules furent balayés par un sac de pesos colombiens. Catherine Legge s’estima floué et tenta vainement une action en justice. Les bons jours, Saavedra était capable de faire aussi bien (voir mieux) que son équipier, Sébastien Bourdais. Il obtint même ses premiers Top 10. Mais le reste du temps, il était englué au fond. Au point de terminer bon dernier des « temps plein » du championnat. En 2014, les deux « Seb » partirent ensemble chez KV. De nouveau, son bilan fut globalement moyen. Pour 2015, il fut remplacé par un Stefano Coletti plus véloce sur le papier.

Saavedra visait un retour pour Indianapolis. Mais Gabby Chaves semble avoir des soucis budgétaires. Le Colombien va le remplacer à Long Beach, à « Indy » et sur d’autres épreuves. Jusqu’ici, le Colombien pouvait justifier son manque de résultats par le matériel à sa disposition. Fera-t-il mieux chez Ganassi ?

Crédit photo : KV

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz