Accueil Historique François Michelin (1926 – 2015)

François Michelin (1926 – 2015)

84
4
PARTAGER

Le groupe Michelin a annoncé la disparition à l’âge de 89 ans de François Michelin qui a dirigé le groupe durant 47 ans avant de céder la place à son fil Edouard. Celui qui a fait de Michelin ce géant du pneumatique ne s’était jamais totalement remis de la disparition tragique de son fils en 2006 ni de la fin du « paternalisme » du bibendum.

François Michelin a été marqué à la fois par le groupe éponyme et par le destin. Orphelin de père et de mère à 10 ans, il reprend les reines de l’entreprise familiale en 1955 après des années de régence de Robert Puiseux. Sous la gérance du « père François », le manufacturier de Clermont-Ferrand passera du rang de 10 ème manufacturier à celui de numéro 1 mondial lorsqu’il commence à passer le pouvoir à son fils.

François Michelin était un « sale capitaliste » comme il le rappelait en 2013 lors de la pose de la première pierre du centre de recherche de Ladoux mais il avait commencé incognito à l’atelier à l’usine des Carmes. Après des épisodes qui ont vu le colosse au pied d’argile vaciller plusieurs fois, François a commencé à préparer sa succession en formant Edouard auprès d’un mentor nommé Carlos Ghosn. C’était il y a plus de 20 ans.

7 ans après avoir « donné » le groupe à son fils, il a vu ce dernier se noyer au large de l’île de Sein et le groupe ne plus être conduit par un Michelin à partir de 2012 (Michel Rollier, gérant de 2006 à 2012 étant de la famille) avec l’accès au pouvoir de Jean-Dominique Senart. Ce dernier déclare à propos de François Michelin : « Je tiens, au nom des employés du Groupe, à rendre un hommage particulier à cet homme d’exception unanimement respecté pour ses valeurs, ses convictions et sa vision ».

Le « dernier des Mohicans » comme il se surnommait, il regrettait ouvertement l’époque du Michelin paternaliste et lâchait récemment « Michelin est désormais dirigé par des traders ».

Illustration : Michelin

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "François Michelin (1926 – 2015)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
XX
Invité

Pour Louis Schweitzer, François Michelin était un « modèle unique »

Il avait aussi toujours le Nouveau Testament dans sa poche, on discutait beaucoup des citations bibliques.

……Pourtant nos relations auraient pu se dégrader. Il m’en a par exemple un peu voulu quand Carlos Ghosn a rejoint Renault. Mais comme Carlos Ghosn avait vocation à devenir patron, il l’aurait perdu de toute façon.

XX
Invité

Peu de commentaires
Son décès semble moins intéressant qu’un spyshot de phare Skoda ou Audi.
Il lui manque surement une bande de scotch camouflage sur le front, ou alors c’est l’époque qui veut ça.

Julien
Invité

Un patron comme on en fera plus jamais. Il avait passé 5 ans comme ouvrier sur les chaînes avant d’être nommé patron par son grand-père. Il était ainsi respecté et connaissait le travail. Et la vie n’a pas été tendre. Orphelin de père et de mère à 14 ans, son fils meurt noyé en 2006…

Julip
Invité

Un patron comme on en fera plus jamais.

Il avait passé 5 ans comme ouvrier sur les chaînes avant d’être nommé patron par son grand-père. Il était ainsi respecté et connaissait le travail. Et la vie n’a pas été tendre.

Orphelin de père et de mère à 14 ans, son fils meurt noyé en 2006…

wpDiscuz