Accueil F1 F1 : Ecclestone s’en prend encore aux moteurs

F1 : Ecclestone s’en prend encore aux moteurs

59
5
PARTAGER

En 2017, la Formule 1 pourrait changer de visage. Ou du moins, son règlement devrait recevoir quelques ajustements. Les plus plausibles font état d’un rehaussement de la puissance des blocs moteurs à 1 000 chevaux et de l’introduction de pneus plus larges.

Pour l’instant rien n’aurait été confirmé et les suppositions continuent d’aller et de venir. Récemment, le grand argentier de la F1, Bernie Ecclestone, a fait – encore – savoir à demi-mot qu’un retour aux V8 atmosphériques pouvait être une bonne chose pour la discipline reine: « Je n’ai jamais dit que je voulais revenir aux V8. J’ai dit que je souhaitais un seul moteur en F1 qui ne dépasse pas les 10% des dépenses totales des écuries ». Un seul moteur, ce principe serait donc oublié avec cette idée: « Nous avons utilisé des moteurs turbos face à des moteurs atmosphériques par le passé. Nous pouvons le faire ».

Ces blocs seraient donc moins chers et permettraient aux écuries avec les budgets les plus faibles de revoir leurs dépenses à la baisse. Cette idée rejoint celle de la deuxième division précédemment évoquée par ce même Ecclestone. Toutefois, il n’est pas certain qu’une alternative de ce style soit vue d’un bon oeil par les constructeurs, dont Mercedes et Ferrari, qui ont dépensé des sommes particulièrement élevées dans le développement de ces nouveaux V6. Enfin, une autre idée consisterait à utiliser des blocs V6 bi-turbo low cost. Encore un nouveau moteur avec une architecture différente qui risquerait d’être loin d’accomplir les objectifs de baisse des coûts.

A entendre Bernie Ecclestone, on pourrait donc croire que les moteurs soient l’unique cause des problèmes financiers des écuries de fond de grille et du désamour des fans pour ce sport autrefois si réputé …

Source : Adam Cooper

Crédit illustration: Ryan Bayona pour Wikimedia

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "F1 : Ecclestone s’en prend encore aux moteurs"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
juuhuu
Invité

« ont dépensé des sommes particulièrement élevées dans le développement de ces nouveaux V6 » On s’en fout, si c’est pas dans les moteurs, le pognon aurait été mis ailleurs…

Après si c’est pas des blagues et autres effets d’annonce bien connus de Tonton Bernie, 1000 watts et des pneus plus larges, idéalement secondés par un retour au voix large serait enfin un retour à des performances plus en accord avec la F1, un haut niveau de perf et de risques 🙂 A vaincre sans gloire…. etc 🙂

alfa155
Invité

Le bloc devrait délivrer 900 chevaux en fin d’année sous le capot des flèches d’argent, donc on y est déjà presque aux 1000 chevaux.
Quand aux coûts, impossible de lutter face à des teams ayant un budget infini quelque soit le motif de l’investissement.
Bref, encore un coup de gueule pathétique à la manières des pleureurs de chez Red Bull, alors que le désamour de la F1 est surtout lié à la délocalisation des circuits, le prix des billets…

Verth.
Invité

Il a pas l’âge de la retraite « Le Grand Argentier » ?

Qu’on commence par le foutre dehors !

Verth.
Invité

Au passage, je vous signale qu’à chaque article le concernant, vous utilisez la même photo ! Il doit avoir pris un coup de vieux depuis ! 🙂

wizz
Membre
Pour diminuer les couts unitaires de ces moteurs, la FIA pourrait adopter pour la F2 le même moteur que la F1, mais sans la partie hybride. Un moteur V6 1.6 turbo autour de 600ch, suffisant pour l’anti-chambre de la F1 Tant qu’à faire, une version atmo pour la F3… Les écuries en F1 ont aussi des équipes dans les divisions inférieures où courent leur poulains. Concevoir un chassis, qui doit être optimisé pour un V6T, ça coute cher aussi, même si c’est en division inférieure. Puisque le groupe motopropulseur V6T sera plus compact que le V6T hybride, la partie dédiée… Lire la suite >>
wpDiscuz