Accueil BMW BTCC 2015 à Brands Hatch : le retour de Honda ?

BTCC 2015 à Brands Hatch : le retour de Honda ?

74
0
PARTAGER

3 courses de BTCC, avec 8 personnes et 4 voitures différentes sur le podium. C’est dire si le championnat est ouvert ! La surprise, c’est le doublé des Honda. Elles sont pourtant arrivées à Brands Hatch après un unique test d’intersaison. Sinon, comme d’habitude, la discipline a donné du boulot aux fabricants de rétroviseurs et de pare-chocs…F4 BRDC

Commençons par un détour à Oulton Park. C’est là que débute la 3ème saison de F4 BRDC. Ce devrait être la dernière avec les châssis RFR : ils seront remplacés des cet automne par des Tatuus F4 (mais toujours à moteur Ford Duratec Cosworth.) Il n’y a que 16 voitures, sur la trentaine possible. Petroball a jeté l’éponge et seuls HHC et Hillspeed alignent 3 voitures.
Côtés pilotes, le redoublant Will Palmer (HHC ; vainqueur de la Winter Series 2014) est archi-favori. On compte également sur Rodrigo Fonseca (Lanan), Jordan Albert (SWR) et Fernando Urrutia (Douglas.) Parmi les débutants, Harrison Newey (HHC ; fils d’Adrian) et Zubair Hoque (SWR) sont les mieux côtés. Notons également la présence de Chris Mealin (Lanan ; vu en FF), de Ciaran Haggerty (Ecurie Ecosse ; champion de FF 1600 Scotland 2014) et de Al Faisal Al Zubair (Hillspeed ; vu en FG 1000.)

F4 BRDC 1

Palmer utilise son expérience et se monte le plus rapide aux essais.

F4 BRDC 2

Pas de problème pour Palmer Jr, qui s’échappe au feu vert. En plus, Newey, 2e sur la grille, se fait passer par Sebastian Lanzetti (Hillspeed.) Le fils du designer veut réparer sa bourde. Il se colle au Sud-africain. Le duo sème le groupe de chasse. Newey Jr trouve finalement l’ouverture.

Palmer s’impose dans un fauteuil. Newey et Lanzetti l’accompagnent sur l’estrade. Adrian Newey est au pied du podium pour féliciter son fils.

F4 BRDC 3

Ca reprend le lundi. Sisa Ngebulana (HHC) est en pole. Le Sud-africain craque durant le tour de formation et il doit partir bon dernier. Mealin et Haggerty se retrouvent en première ligne.
Au feu vert, l’ancien pilote de FF contient le protégé de Dario Franchitti. Jack Bartolomew (Lanan) klaxonne, puis il se fait passer par Tom Jackson (Chris Dittman) et Palmer. Mais ce n’est pas fini et Jackson, Palmer et Bartolomey de lutter pour la 3e place. Jackson cède face aux deux autres.

En tête, Mealin gagne face à un Haggerty qui l’a poursuivi de bout en bout. Palmer est 3e. Franchitti s’invite à la cérémonie pour féliciter son poulain.

F4 BRDC 4

Albert, meilleur tour de la course 2, obtient la pole de la course 3. Le pilote SWR n’a jamais gagné de course et pourtant, il reste calme. Newey est le premier à porter l’estocade. Il se retrouve dans le décor et repart en queue de peloton. Haggerty hérite du 2e rang et il remonte sur le leader. Une première erreur de l’Ecossais permet à Mealin de passer. En tentant de revenir, il commet une deuxième erreur, qui lui coute le podium. En effet, Fonseca mène un petit train composé de Jackson et Palmer, lesquels doublent le protégé de Franchitti.

Albert décroche son premier succès en F4, devant Mealin et Fonseca.

F4 BRDC 6Palmer quitte Brands Hatch en tête, avec 74 points. La partie ne fut pas aussi facile que prévue. Mealin, décevant en FF, est 2e à 69 points. Jackson est 3e à 58 points.

F4 BRDC 5

F3 Cup

La F3 Cup a toujours rêvé de siphonner le plateau du British F3 (en particulier, ses concurrents les plus modestes.) La disparition de ce dernier et l’acceptation des Dallara 308-311 en F3 Cup n’y a rien fait. Les vrais espoirs (comme Toby Sowery, champion 2014) sont l’exception. Faute de débouchés, Aaron Steele (Greys), champion 2011, revient. Face à lui, des habitués comme Henry Chart (Enigma) ou Louis Hamilton-Smith (Jigsaw.) Tristan Cliffe, 2e en 2014, est désormais patron d’Omicron. Il engage une voiture pour Jacopo Sebastiani. Le CF Racing est bien la seule structure venue du British F3. Elle débute avec Daniel Tapinos, pilote de Formula Palmer en 2005.

Steele fête son retour avec une pole.

F3 Cup 1

Par contre, Steele a oublié comment démarrer. Au feu vert, le revenant cale. Chart, Hamilton-Smith et Stuart Wiltshire (Chris Dittman) partent sans lui. Hamilton-Smith suit le rythme du leader, avant d’être victime d’une roue mal attaché. Il rentre aux stands et perd un tour. Steele revient sur Wiltshire. Il klaxonne longuement et lorsqu’il le passe enfin, Chart est hors de portée.

Ainsi, Chart s’impose devant Steele et Wiltshire.

F3 Cup 2

Le lundi après-midi, la F3 Cup ferme le meeting. Cette fois, Steele est trop empressé et on le prévient qu’il sera pénalisé. Voilà Chart virtuellement 1er, devant Wiltshire. Mais le revenant accélère et même avec la pénalité, Wiltshire est 3e. En vue de l’arrivée, Chart a un moteur qui ratatouille. Il voit néanmoins le bout. La mécanique de Wiltshire expire quasiment sous le damier. Sebastiani a le temps de passer, avant que les commissaires ne poussent l’infortuné.

Chart s’offre donc un doublé, devant Steele et Sebastiani.

F3 Cup 3

F4 MSA

A Brands Hatch, l’autre F4 Britannique débute. La F4 MSA remplace la FF. Le châssis Mygale F4 devient obligatoire, mais elle conserve le moteur Ecoboost. Outre les équipes de FF (JTR, MBM, Richardson…), le plateau s’enrichit de Fortec (en fait son ex-structure de Protyre FR), Double R, Carlin et Arden.
Ricky Collard (Arden) voudra capitaliser sur son expérience de la FF. Tarun Reddy (Double R ; champion de MRF 1600 2014), Sennan Fielding (JHR ; vu en F4 BRDC et en F3 Cup) et Colton Herta (Carlin ; champion de Formula Pacific 2013) ont déjà plusieurs saisons de monoplaces dans le dos. Quant aux débutants Lando Norris (Carlin) et Enaam Ahmed, on en dit le plus grand bien. Alexandra Marinescu (Falcon) est la concurrente régulière. Louise Richardson (Richardson) est a priori juste là pour Brands Hatch. Quant à Jessica Hawkins est finalement à pied.

F4 MSA 2

Marinescu et Reddy s’accroche aux essais libres. Pas de bobos, mais la voiture de la Roumaine est irréparable. Le samedi, Daniel Baybutt (JTR) décroche la première pole de la F4 MSA.

F4 MSA 1

La piste est détrempée, mais elle s’assèche. La trajectoire sèche est du côté des places paires. Du coup, au feu vert, Baybutt et le 3e sur la grille, James Pull (JTR), bougent à peine. Norris, 2e, prend donc les commandes devant Matheus Leist (Double R) et Daniel Ticktum (Fortec.) Un peu plus tard, Jack Barlow (MBM) et Richardson s’accrochent. L’Anglaise est bloquée au milieu de la piste, ce qui entraine un safety-car.
Ticktum profite du regroupement pour mettre Leist sous pression. Il tente une première attaque, mais le Brésilien se dédouble. La seconde est la bonne. Ticktum revient sur Norris. Ce dernier à chaud, mais le damier tombe avant que la situation ne devienne dangereuse.

Norris remporte ainsi la course 1, devant Ticktum et Leist.

F4 MSA 3

Le dimanche matin, les trois premiers, Pull, Baybutt et Rafa Martins (SWB) hésitent au départ. Collard se jette parmi eux et ressort en premier de la chicane. Fielding tente également sa chance, mais il accroche Baybutt et c’est le drapeau jaune.
Au restart, c’est au tour de Ticktum de passer à l’action. Il se débarrasse de Pull et revient sur Martins. Le Brésilien craque et part à la faute. Deuxième drapeau jaune.
Ticktum se retrouve 2e, derrière Collard. Mais le redoublant tient le coup.

On obtient donc un tiercé Collard-Ticktum-Pull pour la course 2.

F4 MSA 4

Norris est en pole pour la course 3. Cette fois, c’est lui qui ne réagit pas au feu vert. Pull et Leist ne l’attendent pas. Norris roule avec le couteau entre les dents et règle le compte du Brésilien. Gustavo Myasava (Double R) se plante dans un bac à sable et le safety-car sort.
Au restart, Pull contient Norris. Il pense avoir fait le plus dur, mais Jack Butel (SWB) et Josh Smith se sont accrochés. Et le safety-car de ressortir.
Pull reste devant au restart. Mais Norris prend les commandes après quelques virages.

Le chouchou de Carlin s’offre un doublé pour sa première épreuve d’automobile. Pull est 2e et Leist, 3e.

F4 MSA 5

Norris est bien sûr leader du championnat, à 53 points. Ticktum, très régulier, est 2e à 48 points. Quant à Collard, le golden-boy de la course 2, il ferme le podium provisoire, à 43 points.

F4 MSA 6

BTCC

Fou, fou, fou ! Tout à changé durant l’hiver. Honda conserve Matt Neal et Gordon Shedden, mais ils piloteront une Civic Type R tout juste tombée de chandelle. MG, champion (constructeur) en titre, a recruté Andrew Jordan (champion 2013) et le novice Jack Goff (surtout réputé pour sa capacité à trouvé des sponsors.) West Surrey Racing a désormais l’imprimatur officielle de BMW. Ses nouveaux fers de lance sont le revenant Andy Priaulx et un Sam Tordoff qui sort d’une belle saison 2014. Il y aura donc un vrai championnat constructeur. La présence d’un quatrième larron, Infiniti, est anecdotique. D’autant plus que seule la voiture de Derek Palmer est prête pour B’Hatch. Du côté des privés, BMR s’est offert Jason Plato et Colin Turkington (champion sortant.) Du très lourd.

Turkington avait eu besoin de 6 mois pour se réadapter au BTCC. Priaulx (BMW 125i M) revient en fanfare, en décrochant la pole.

BTCC 1

A peine la course 2 de F4 MSA terminée, le BTCC dispute sa course 1. Collard (BMW 125i M) semble sur un nuage, suite à la victoire de son fils. Comme ce dernier, il démarre 5e et fonce dans le tas au feu vert. Le voilà 2e à la chicane, derrière Priaulx, mais devant Aaron Smith (Passat CC) et Plato (Passat CC.) Apparemment, les Dunlop « tendre » de BTCC ne tiennent qu’un tour. Le multiple champion de WTCC laisse passer Collard, Smith et Plato. Plus loin, il rend les armes face à Turkington (Passat CC) et Goff (MG6.) Sans complexe, le « jeune » dépasse le champion en titre et le contrôle jusqu’à l’arrivée. En tête, rien ne bouge.

Ainsi, quelques minutes après la victoire de Ricky Collard en F4 MSA, Rob gagne la course 1 de BTCC ! Smith et Plato l’accompagnent sur le podium.

BTCC 2

Cette fois-ci, c’est Collard qui est chaussé en « tendre ». Et c’est à son tour de souffrir au feu vert. Plato, Priaulx et Gordon Shedden (Civic Type-R) le déboitent d’emblée. Le vainqueur de la course 1 se fera tant dépasser qu’il terminera hors des points ! Devant, Shedden sort les forceps pour passer Priaulx. Mais Plato est intouchable, d’autant plus qu’il n’y a pas de safety-car. En vue de l’arrivée, Plato est victime d’une crevaison lente et sa course est finie. Priaulx, désormais 2e, comprend qu’il y a un coup à faire. Il plonge sur Shedden pour un dépassement viril. L’Ecossais lui répond quelques hectomètres plus loin. Mais l’ex-champion de WTCC ne s’avoue pas vaincu et l’arrivée se joue au sprint.

Shedden s’impose d’un pare-choc devant Priaulx. Turkington, opportuniste, est 3e.

BTCC 4Pour la dernière du week-end, le peloton est fébrile. Collard se fait dégager au départ. Quelques virages plus loin, Josh Cook (Cruze) et Warren Scott (Passat CC) s’accrochent. Le safety-car intervient.
En tête, le poleman Rob Austin (Audi A4) doit surveiller Matt Neal (Civic Type R) et Goff. Hélas pour Austin, ses pneus le trahissent. Voilà Neal en tête, devant Goff. 4e, Jordan (MG6) mène un groupe de furieux. Il veut offrir un double-podium à MG. Voyant Austin en perdition, il l’attaque et les deux voitures sont dans la pelouse. Smith gagne ainsi 2 places et il doit repousser les assauts de Tordoff (BMW 125i M) jusqu’au damier.

Ce sont donc Neal, Goff et Smith qui se présentent (dans cet ordre) devant le starter.

BTCC 3

Tout reste ouvert après Brands Hatch, avec 3 pilotes en 1 point ! L’inusable Neal est leader provisoire, à 37 points. On attendait Jordan, mais Goff semble mieux s’adapter à la MG6. Il a également 37 points (mais pointe 2e, car Neal a gagné une course.) Comme chez MG, c’est le « cave » de BMR le plus véloce : Smith est 3e, à 36 points.

BTCC 5

Crédits photos : BTCC (photos 1 et 17 à 20), F4 BRDC (photos 2 à 7), F3 Cup (photos 8 à 10), F4 MSA (photos 11 à 16) et Honda (photo 21)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz