Accueil Hyundai Spyshots : Hyundai Equus

Spyshots : Hyundai Equus

61
0
PARTAGER

La stratégie de montée en gamme de Hyundai continue, et après la Genesis, l’Equus changera de génération prochainement. Objectif, s’imposer comme une alternative crédible à la domination allemande…

Après avoir longtemps été un simple clone de la Mitsubishi Debonair, la Hyundai Equus a atteint la majorité en 2009 avec une toute nouvelle génération basée sur la même plateforme que la Genesis. Une grande berline aux dents longues, dont le challenge principal est de se vendre hors de Corée.

Avec une moyenne de 3.500 exemplaires vendus aux Etats-Unis (son principal marché d’export) chaque année, difficile de considérer ce pari comme accompli par rapport aux 25.000 Classe-S vendues en 2014. Mais si on prend les 5.900 Audi A8 vendues sur la même période sur ce marché, ou même aux 8.550 Lexus LS, c’est en fait loin d’être ridicule.

Avec la troisième génération, Hyundai hausse le ton, comme il l’a fait il y a quelques mois avec la Genesis. On retrouver d’ailleurs la même base, les mêmes motorisations, dont le V8 5.0l injection directe de 420 ch, et potentiellement la transmission intégrale.

Côté finition et équipements, Hyundai a prouvé avec la Genesis qu’il pouvait être au niveau. D’autant que le constructeur coréen est passé à l’offensive en matière d’innovation, et cette Equus recèle sans doute quelques nouveautés.

Côté style, difficile de se faire une idée avec ces camouflages, mais elle semble renoncer à une partie de ses courbes pour des lignes plus rigides. On notera aussi la disparition de la vitre de custode.

Source et photos : Autoevolution

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz