Accueil Actualités Entreprise Nissan, vers des pièces visibles communes

Nissan, vers des pièces visibles communes

85
11
PARTAGER

Le partage de plateformes et de moteurs est devenu monnaie courante chez tous les constructeurs. Des petites pièces peu visibles comme les commodos d’essuie-glaces et les leviers de vitesse se retrouvent également souvent sur différents modèles d’une marque.

Le constructeur japonnais Nissan a décidé d’aller plus loin en partageant sur ses futurs modèles des parties beaucoup plus voyantes tels que des volants, des rétroviseurs latéraux ou des poignées de portes. Pour Shiro Nakamura, responsable du design chez Nissan, l’avantage est évident: « Il y a des bénéfices en terme de coûts et de qualité. »

Ces méthodes permettront de faire bénéficier les véhicules d’entrée de gamme de matériaux utilisés sur les segments supérieurs afin d’unifier la qualité perçue et de renforcer l’identité stylistique de la marque. Toutefois, il y a quelques risques. Le plus évident est de voir la clientèle perdre de l’intérêt à investir dans un véhicule plus cher puisqu’un modèle d’entrée de gamme lui en fournira autant niveau qualité et équipement pour un prix plus faible. Nakamura juge néanmoins que la plupart des clients ne s’en rendront pas compte.

Partager des éléments visibles pourrait permettre de réduire le prix d’achat de chaque véhicule d’une vingtaine de pourcents en moyenne et les coûts en recherche et développement de 30 à 40%.

Source: Automotive news

Crédit illustration: Nissan

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Nissan, vers des pièces visibles communes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Verslefutur
Invité

Cela fait déjà des années que Volkswagen utilise des pièces visibles communes. 🙂

Francis
Invité

Le coup du volant unique, je crois que c’est nouveau non ?

Greg
Invité

…et les rétroviseurs sur 206/C2/C3/Xsara Picasso, etc…enfin, il me semble que ça se fait depuis longtemps chez tout le monde, ils découvrent ça maintenant chez Nissan?

thom
Invité

En fair c’est une idée de Carlos Ghosn pour limiter le cout des équipementiers et la fluctuation des prix de revient d’un véhicule à cause du change des monaies ,suivant les pays d’ou cela vient……

Plus on regroupe tout, plus on sait à l’avance ce que va raporter un véhicule.
Signé: Carlos Ghosn……

Houari
Invité

Et les rétroviseurs des peugeot 309,505 / 205,305 et plus anciennement 204 304,504 ,de même que les manivelles des monte-glaces il y’a même des tableau-de-bords complets entre 204/304 et certaines pièces de carrosserie… les exemples ne manquent pas… on remonte facilement aux années 1960-1970.. 🙂

juuhuu
Invité

Peu visibles un levier de vitesse… Ouais ouais

Enfin rien de nouveau, ça fait des lustres la repompe de commodos, rétros etc….

Kaizer Sauzée
Invité

Rien de nouveau sous le soleil !
Il y a plus de 20 ans, une 911 avait déjà les mêmes compteurs, comodos et boutons qu’une simple Polo…
Cela a-t-il empêché d’en vendre ?

KifKif
Invité

Tu fumes quoi ? Elle a l’air vachement bonne

samuel
Invité

Et les Ferrari avec les boutons de de Fiat Panda 😉

Uberalles
Invité

C’etait pas plutot de Tippo ? en tout cas pour les 328-348.

Vince
Invité

et les maserati GS avec les éléments de planhe de bord de punto <3

wpDiscuz