Accueil Circuits de légende Indycar : le « Mickyard » va être rasé

Indycar : le « Mickyard » va être rasé

99
1
PARTAGER

Le Walt Disney World Speedway va être rasé cet été. Le tri-ovale va être remplacé par un parking. Le site n’a été utilisé que très brièvement pour des compétitions. Mais pour les fans d’Indycar, c’est là que l’Indy Racing League a débuté…

En 1994, rien ne va plus entre Indianapolis et la CART (qui organise alors le championnat d’Indycar.) La CART veut un championnat international, alternant ovales et « routiers », avec un maximum de constructeurs et de motoristes. L’objectif avoué est de concurrencer la F1. A contrario, Indianapolis veut un championnat Americano-américain, sur ovales, avec des couts réduits. Accessoirement, ils n’ont jamais supporté que la CART supplante l’USAC comme organisateur (suite à un putsch façon FISA-FOCA, mais réussi.)
Indianapolis voulu créer sa propre série, l’Indy Racing League. Mais il lui fallait des circuits. Phoenix a été le seul à suivre. Disney avait un projet d’ovale sur le site de Disneyworld (près d’Orlando, en Floride.) Il se contente de construire le circuit; les gradins et le paddock sont en préfabriqués. La saison inaugurale, 1996, se limiterait donc à 3 épreuves : Orlando, Phoenix et Indianapolis.

Disney a tenu à organiser ses « Orlando 200 » le week-end du superbowl. Une vingtaine de voitures sont au départ. Quelques exclus du CART (Eddie Cheever, Arie Luyendyk, Lyn St James…), une poignée d’espoirs US (notamment Tony Stewart, qui découvrait la monoplace) et surtout des « Européens » en mal de débouchés (Michele Alboreto, Stephan Grégoire, Eliseo Salazar…) Il y eu une épreuve de FF en ouverture, remportée par Sam Schmidt. Buzz Calkins remporte l’épreuve-reine (ce sera sa seule victoire en Indycar.) L’Indy Racing League a gagné son pari.
Mais le « Mickyard » n’est pas exempt de tout reproche. Les parking sont insuffisants. Disney tient à courir en janvier (une épreuve de Nascar Trucks est organisée mi-janvier), alors que les téléspectateurs regardent le foot US. L’Indy Racing League et la Nascar enragent. Surtout, l’ovale est dangereux. Davy Jones, vainqueur des 24 heures du Mans 1996, se blesse lors de l’édition 1997 et il raccrochera le casque. En 1999, Sam Schmidt, passé à l’Indycar, se blesse grièvement et tombe dans le coma. Il se réveilla tétraplégique.

Entre temps, l’Indy Racing League a su rallier d’autres ovales ; ils n’ont plus besoin de s’embêter à aller à Orlando. Il n’a pas d’Orlando 200 pour la saison 2000. Quant à la Nascar, elle avait fait ses valises en 1999. Richard Petty installe son école de pilotage « façon Nascar » à Orlando. Bien des années plus tard, il accueillera la mythomane Tia Norfleet.
Hasard ou coïncidence, Disneyland Paris aura son propre projet de circuit, vers 2007. L’idée fait long feu.

Et donc, en 2015, Disneyworld a besoin de davantage de parking. Tant pis pour les nostalgiques de l’Indy Racing League ou les pilotes d’un jour de Richard Petty. Cet été, le « Mickyard » ne sera plus qu’un souvenir.

Richard Petty

Crédits photos : Google Maps (photo 1) et Richard Petty Experience (photo 2)

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Indycar : le « Mickyard » va être rasé"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zak
Invité

On peut voir cette course « historique », la première de l’IRL en 1996 sur Youtube.

https://www.youtube.com/watch?v=yoz7kOm4fcw

1996 débutait sur les chapeaux de roue… Sans oublier les 500 miles d’Indianapolis (IRL) et les 500 miles d’Amérique à Michigan (CART) disputés le même week-end à la fin mai 1996 ! Le début de la guerre civile…

wpDiscuz