Accueil Alternatives Hydrogène : coopération entre Toyota, Honda et Nissan au Japon

Hydrogène : coopération entre Toyota, Honda et Nissan au Japon

95
0
PARTAGER

L’hydrogène semble décidément avoir le vent en poupe au Japon ! Alors qu’en janvier dernier, Toyota a annoncé qu’il allait tripler la production de la Mirai pour répondre à la demande de sa nouvelle berline à pile à combustible, les trois constructeurs japonais majeurs Toyota, Honda et Nissan viennent d’annoncer leur association en vue de développer l’installation de stations d’hydrogène au Japon.

Dans un communiqué conjoint, les groupes automobiles ont tenu à souligner qu’il était « important que soient installées des stations d’hydrogène pour l’adoption des véhicules à combustible », tout en ajoutant que « même si des efforts sont déployés par des entreprises privées » – telles les stations d’essence – la mise en place et l’exploitation de ces nouvelles infrastructures ne sont pas faciles ».

En parallèle du soutien financier mis en place par le gouvernement japonais en vue de promouvoir la technologie des véhicules à combustible, les constructeurs devraient proposer différentes formes d’aide, telle notamment la participation aux frais d’exploitation.

Rappelons qu’en décembre dernier, Toyota a mis sur le marché japonais le premier véhicule à pile à combustible produit en série, la Mirai. En janvier dernier, le constructeur a annoncé qu’il allait tripler la production de cette voiture en vue de pouvoir satisfaire la demande. Les capacités de production vont ainsi passer de 700 unités par an en 2015 à environ 2 000 en 2016 et 3 000 en 2017. « Au vu des 1 500 commandes reçues dans l’archipel au cours du premier mois et des lancements prévus plus tard dans l’année en Europe et aux Etats-Unis, il a été décidé d’ajuster la structure pour s’adapter au niveau de la demande pour ce véhicule« , avait alors déclaré Toyota.

Il avait par ailleurs indiqué à cette occasion que le groupe formulerait de nouveaux objectifs de ventes « une fois pris en compte, dans chaque région, l’équipement en stations de recharge, les politiques énergétiques, les subventions à l’achat, l’intérêt des consommateurs, les régulations environnementales et d’autres facteurs« . Pour le moment les ventes de la Mirai se concentrent au Japon sur les mégapoles (Tokyo, Osaka, Nagoya) où sont déjà installées quelques dizaines de stations à hydrogène.

Rappelons que Toyota développe des véhicules à pile à combustible depuis plus de 20 ans. En 2002, le constructeur avait proposé en leasing un SUV intégrant cette nouvelle technologie, mais sur une base limitée et uniquement au Japon et aux Etats-Unis. Son compatriote Honda, qui explore cette technologie depuis longtemps avec la FCX, mais via une diffusion très restreinte, prévoit de lancer à son tour à plus grande échelle un véhicule de ce type d’ici à mars 2016.

Source : Toyota

Crédit Photo : Toyota

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz