Accueil Alternatives Plus de bonus pour les thermiques ni pour la Prius ou les...

Plus de bonus pour les thermiques ni pour la Prius ou les Hybrid4 (et autres) !

177
31
PARTAGER

Le Gouvernement vient de publier au Journal Officiel le nouveau barème du bonus automobile applicable depuis le 1er janvier. Grosse nouveauté, les simples thermiques n’ont plus droit à un bonus et les conditions pour les hybrides simples sont devenus très drastiques excluant de fait toutes les hybrides simples du marché.

Oui oui ! Vous avez bien lu. Une voiture thermique pourra bien être en-dessous de 90 g de CO2/km elle n’aura pas de bonus (qui ne prend toujours en compte que le CO2). Seuls sont désormais concernés par le bonus les véhicules à batteries émettant moins de 20 g de CO2/km comme les électriques purs ou la BMW i3 avec range extender, les véhicules hybrides rechargeables émettant entre 21 et 60 g de CO2/km, et les hybrides « simples » émettant entre 61 et 110 g de CO2/km.

Hybrides certes mais celles-ci doivent pouvoir fournir 10 kW pendant 30 minutes. En clair, avoir une batterie de 5 kWh minimum. Or la Prius « normale » ne dispose pas de ces 5 kWh ni les Hybrid4 de PSA (1,2 kWh). La Prius plugin, elle, continuera d’avoir un bonus. En outre le bonus pour les hybrides est réduit à 5% du prix de vente TTC (contre 8,25% en 2014) avec une fourchette entre 1000 euros minimum et 2000 euros maximum.

On arrive donc à une situation plutôt étrange où un moteur thermique émettant moins de 90 g de CO2/km (qui avait donc un bonus de 150 euros jusqu’alors) n’aura plus de bonus, tandis qu’un hybride pourra avoir jusqu’à 2000 euros de bonus même en émettant 110 g de CO2/km ! Remarquez qu’actuellement il n’existe aucun véhicule hybride simple avec plus de 5 kWh de batterie…Cela revient donc de fait à n’octroyer de bonus qu’aux électriques et hybrides rechargeables.

A noter que les véhicules commandés avant le 31 décembre et dont la livraison interviendra avant le 31 mars 2015 bénéficieront de l’ancien bonus. Seule « bonne » nouvelle, le malus ne bouge pas, mais ce n’est peut-être que provisoire.

Retrouvez le texte officiel du décret 2014-1672 paru le 31 décembre 2014 au Journal Officiel en suivant ce lien.

Nouveau barème du bonus automobile :
0 à 20 g/km (électriques) : 27% du prix TTC (maximum de 6 300 €)
21 à 60 g/km (hybrides rechargeables) : 20% du prix TTC (maximum de 4 000 €)
61 à 110 g/km (hybrides) : 5% du prix TTC (minimum de 1 000 € et maximum de 2 000 €)

Source : Journal Officiel

Poster un Commentaire

31 Commentaires sur "Plus de bonus pour les thermiques ni pour la Prius ou les Hybrid4 (et autres) !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Allegra
Invité

Ridicule… M’enfin maintenant on commence à être habitué.

SGL
Invité

L’évolution est logique quoique critiquable.
Mais l’essence au prix du diesel aurait été encore plus logique et juste !
Pour une saine répartition des carburants et pour éliminer progressivement les « vieux » diesels tueurs.

gigi4lm
Invité

@SGL : l’essence au prix du diesel ? Ne serait ce pas plutôt le diesel au prix de l’essence.
@beniot9888 : Que l’état durcisse le malus n’est en soi pas critiquable mais le bonus devrait rééquilibrer l’ensemble.

SGL
Invité
Peut-être @gigi4lm Mais il faut régler le problème de cette mauvaise répartition des carburants en France : Trop de diesels post Euro 5 sont en circulation en France pour des problèmes de santé publique et de pollution. Trop de NOx et trop de particules. La solution : moins de diesels anciens et plus de diesels Euro 6, quand cela se justifie. Plus d’autos essences pour les « moins de 15 000 km/an » surtout pour les voitures légères. Enfin plus de véhicule électrique pour les trajets quotidiens de moins de 80 km/jour. L’idéal pour 2020 serait d’avoir un tiers d’essence,… Lire la suite >>
pcur
Invité
Il faut arrêter avec ces fameux 15000 km qu’on sort à chaque fois sur le match diesel / essence. Il faut se baser sur l’usage. J’ai un diesel qui fait moins de 15000 km par an mais à 90% je ne fais que de l’autoroute sur longue distance (400-500 km). Je ne vois pas pourquoi je passerai à une essence, mon moteur fonctionne sur longue distance dans son régime idéal 2500-3000 tr/min, le FAP ne s’encrasse pas, la consommation est faible et en plus sur autoroute le bruit du diesel est couvert par les bruits de roulements. Évidement si c’est… Lire la suite >>
SGL
Invité

Ok ok ok @ pcur
J’ai trop simplifié à outrance !
Suivant le type d’autos et d’utilisation un carburant s’impose !
Mais avec mon garagiste, on voit trop souvent des gens acheter des petites voitures diesel pour faire 10/15 km par jour en VILLE !
Pour la plupart d’entre eux, ils sont dans la bonne logique.
Evident aussi qu’un gros 4×4 se consomme le mieux avec un gros diesel moderne qu’un vieux V8 essence.

beniot9888
Invité

Le malus, de toute façon, n’a vocation qu’à se durcir année après année. Donc ce n’est pas vraiment une surprise.

albalkar
Invité

Comme d’habitude : pas de logique autre que celle de prendre de l’argent aux Français. Depuis la disparition de la vignette, merci Fabius, l’Etat n’a pas été fichu de se réformer, pire continue de verser dans ses travers, et a besoin de recréer les anciennes taxes…Le malus ressemble fort à la TVA qui existait sur les produits de luxe dans les années 60/70….

riton
Invité

Quelle bande de fils de p… ce gouvernement, vivement qu’elle dégage cette grosse limace qui nous sert de président désolé j’ai insulté les limaces

Invité

pour rappel, le bonus-malus est une création de sarkozy faisant suite au grenelle de l’environnement, et dés le départ, j’avais dit qu’on en arriverait à de tels scénarios si on ouvrait cette boite de pandore, donc inutile de rejeter la faute sur l’actuel gouvernement, puisque de toute évidence tout gouvernement aurait fait la même chose, ce genre de dispositif étant voué à ne jamais être en équilibre entre les recette des malus et les dépenses des bonus. La seule solution viable est de supprimer cette usine à gaz, mais aura t-on droit à un gouvernement qui osera le faire ?

Invité
comme il est dit dans l’article, Thibaut :  » malgré une baisse de 23% du nombre de véhicules soumis au malus, les recettes du malus grimpent de 9% au mois d’octobre à 24,8 millions d’euros. Le montant moyen du malus augmente de 669 à 948 euros et permet de compenser la baisse en volume ». En clair, ce dispositif n’est viable que parcequ’il est continuellement revu à la baisse (pour nous), histoire de contrer la baisse de volume de voiture malusé. Il faut aussi rappeler que c’est la première année où le dispositif est bénéficiaire, tout justement à cause de cette… Lire la suite >>
wpDiscuz