Accueil Actualités Entreprise La coopération Renault-Mitsubishi aux oubliettes

La coopération Renault-Mitsubishi aux oubliettes

59
5
PARTAGER

Il y a deux ans émergeait une intéressante information concernant une coopération entre Renault et Mitsubishi, en particulier autour de la future voiture de segment D du constructeur français que Mitsubishi aurait co-optée et vendue sur le continent nord-américain, soit un retour indirect aux Etats-Unis pour Renault. Ce ne sera pas le cas, le projet étant abandonné pour cause de rentabilité incertaine.

D’après nos informations, la voiture, conçue par Renault et remplaçante de la Laguna 3,  devait être produite chez Samsung à Busan, la base coréenne de l’Alliance, et vendue par Mitsubishi sous sa propre marque sur tout le continent nord-américain, du Mexique au Canada. Les risques liés au taux de change et les problèmes de rentabilité associés auront eu raison de ce projet qui laisse la place à d’autres plus rentables à Busan. Une seconde auto commune, berline tricorps plus petite de segment C, dont le projet devait démarrer après celui de la voiture citée plus haut, est victime collatérale de l’abandon du projet.

Par contre la coopération existante entre Nissan et Mitsubishi dans le domaine des kei et les projets de partage de technologie sur l’électrique entre les deux constructeurs japonais n’est pas concerné et reste d’actualité.

Source : Les Echos et source le blog auto

Crédit illustration : Renault Samsung Motors

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "La coopération Renault-Mitsubishi aux oubliettes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
juuhuu
Invité

En effet, y avait rien chez Nissan pour faire une voiture sérieuse ?? Je n’ai pas compris cette approche auprès de Mitsu..

SAM
Invité

Les plateformes du groupe Renault Nissan… C’est Renault qui les développe à part celle des gros SUV des Infiniti… La Nissan Altima actuelle est basée sur la plateforme de la Laguna II… La remplaçante de la Laguna inaugure la nouvelle plate forme extrapolée de la Mégane!

Bern
Invité

Mitsubishi voit sa part de marché décliner en Amérique du Nord et a grand besoin de berlines pour étoffer sa gamme. Comme Renault n’y est pas, pas de risques de doublons d’où l’intérêt de rebadger la Laguna. C’est Mitsubishi le grand perdant car l’usine de Busan va déjà assembler des véhicules pour Nissan, la SM5 (Laguna) et la version longue du kadjar qui remplacera le Koleos.

wizz
Membre

Renault n’y est pas, mais Nissan si
Pas de doublon avec Renault, mais doublon avec Nissan
Bref, une des raisons de l’absence de Renault sur le marché Nissan (surtout si c’est vendu par le même concessionnaire)

thom
Invité

…..Par contre la coopération existante entre Nissan et Mitsubishi dans le domaine des kei et les projets de partage de technologie sur l’électrique entre les deux constructeurs japonais n’est pas concerné et reste d’actualité…..

et aussi…( sauf changement)

Renault Nissan vend de la batterie à Subaru avec son entreprise de batterie AESC dont Nissan est propriétaire.

wpDiscuz