Accueil Bilan Bilan financier 2014: Ford

Bilan financier 2014: Ford

110
0
PARTAGER

2014 n’a pas été une année excellent pour Ford, qui reste malgré tout largement bénéficiaire. Le groupe se voit pénalisé par ses difficultés en Europe, la chute des marchés en Amérique du Sud, et le renouvellement du F150 aux Etats-Unis.

Pour la cinquième année consécutive, Ford voit son activité automobile enregistrer des bénéfices plus que substantiels. Toutefois, les ventes, le chiffre d’affaire et le bénéfice sont en recul par rapport à l’exercice précédent.

Tout commence donc par un très léger recul des ventes : 6.323.000 véhicules livrés, c’est un recul très léger de 7.000 unités seulement, mais qui s’avère crucial dans le détail. Les ventes progressent de 70.000 unités en Europe (1.387.000), reculent légèrement en Afrique et Moyen Orient (-7.000 à 192.000), reculent plus fortement en Amérique du Sud (-75.000 à 463.000). Le problème semble en fait venir des Etats-Unis.

Les 2.842.000 véhicules vendus en Amérique du Nord représentent une baisse de 164.000 unités. En fait, Ford semble bien être lourdement pénalisé par le renouvellement du F150 et la montée en cadence de ce nouveau pick-up à carrosserie en aluminium. Et malgré les stocks constitués, le leader du marché n’a pas réussi à profiter pleinement du rebond des ventes de pick-up… Et la progression de 169.000 unités en Asie-Pacifique (1.439.000) ne peut guère compenser, car il s’agit en grande partie de ventes en Chine, donc avec des profits partagés avec Changan au sein de la co-entreprise.

Au final, le chiffre d’affaire est en baisse de $2,8 mds, soit un total de $144,1 mds (127,6 mds €).

Le bénéfice avant impôts atteint au total $6,3 mds (5,6 mds €), dont $4,5 mds (4 mds €) pour le secteur automobile, le reste étant principalement attribuable à la branche financière du groupe. Ici aussi les résultats sont divers. Malgré la progression de ses ventes, l’Europe perd encore $1,1 md (970 mns €). Moins que l’année dernière donc, ce qui est aussi le cas du Moyen-Orient et de l’Afrique (perte de $20 mns – 17,7 mns €), tandis que l’Afrique du Sud bascule dans le rouge avec $1,2 md (1,06 md €). Les régions Asie-Pacifique et Amérique du Nord compensent avec des gains respectifs de $589 mns (521 mns €) et $6,9 mds (6,1 mds €).

Le bénéfice net atteint ainsi $3,2 mds (2,9 mds €) pour une marge opérationnelle de 3,9% (secteur automobile) en recul de $4 mds. Dont des éléments exceptionnels, en particulier concernant le Venezuela, ou l’Europe.

Le cash flow est encore largement positif, même s’il est inférieur à celui de 2013, avec $3,6 mds (3,2 mds €), et le groupe dispose de $21,7 mds (19,2 mds €) de liquidités au total (moins $3,1 mds (2,7 mds €) par rapport à 2013), pour une dette de $13,8 mds (12,2 mds €), en baisse de $1,9 md (1,7 md €)

Notons que les $6,9 mds de profit de la région Amérique du nord vaudront une prime de $6.900 (6.100€) à environ 50.000 employés américains.

Source : Ford

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz