Accueil Africa Eco Race Africa Eco Race étape 4 : Zapletal reprend son bien

Africa Eco Race étape 4 : Zapletal reprend son bien

56
0
PARTAGER

Pour cette 4ème étape, l’Africa Eco Race empruntait un parcours connu de ceux qui étaient déjà là l’an dernier. Mais comme à son habitude, le sud Marocain recèle bien des pièges et certains concurrents n’y ont pas échappé.

René Metge présente cette étape : « Après le CP 1, les concurrents entrent dans des vallées où le terrain est sablonneux avec une piste qui serpente entre les arbres mais sans aucun piège. Au final, une portion qui sera un vrai régal pour le pilotage au milieu de paysages magnifiques et variés. Attention toutefois de ne pas confondre vitesse et précipitation ».

unnamed (2)

Mais étape « sans aucun piège » ne veut pas dire que tout ira sur des roulettes. Demandez donc à la Portugaise Jacinto (amortisseur cassé) ou à Kovacs (boîte cassée) qui au volant de leurs mastodontes n’ont pas pu terminer la spéciale. Ou même à Sabatier, Porcheron ou Tomecek qui n’ont pu résister au rythme infernal imprimé devant.

Devant c’est tout d’abord Loomans qui semble décidé à remporter une nouvelle étape mais bien vite Zapletal lance son H3 et pointe en tête dès le premier « check point ». Parti 12 minutes derrière Loomans il le rattrape sur la piste et un petit groupe roule ensemble. Sur la ligne d’arrivée Zapletal l’emporte devant Serradori décidément très en forme, et Sazonov lui aussi toujours dans le peloton de tête. Shibalov et Loomans complètent le top 5.

AER_2015_et4

Au général, Zapletal reprend la tête à Sazonov pour un peu plus de 6 minutes. Loomans reste 3ème mais à presque 20 minutes derrière le Tchèque. Grace à ses belles performances consécutives, Serradori remonte à la 6ème place tandis que Sabatier dégringole à la 7ème place. En camion, Shibalov (6ème au général) possède plus de 40 minutes d’avance sur Tomecek et plus de 1h20 sur Kuprianov.

unnamed (1)

L’étape du jour comporte une petite spéciale de 225 km et 532 de liaison. Malgré le tracé très court il y a encore de quoi jardiner et perdre son cap (et du temps). La journée de repos du 4 sera la bienvenue.

Source : AER, illustration : A. Rossignol pour AER

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz