Accueil Actualités Entreprise Renault en Chine : état des lieux

Renault en Chine : état des lieux

128
12
PARTAGER

Il y a une année quasiment jour pour jour, Renault officialisait son arrivée en Chine à travers un rapprochement opéré avec DongFeng. Cette éventualité murmurée depuis plusieurs semaines et mois prenait alors corps. Un an plus tard, le constructeur au losange fait un état des lieux.

Que s’est il passé en douze mois depuis la signature avec DongFeng ? L’usine de Wuhan est sortie de terre comme l’annonce et l’illustre le constructeur au losange.

Outre la création de la co-entreprise Dongfeng Renault Automotive Company (DRAC), le constructeur annonce que « l’installation des chaînes de montage est actuellement en cours ».  A noter aussi que « les premiers prototypes ont été fabriqués cet automne et sont au niveau de conformité attendue ».

Quid des autres nouveautés quant à cette avancée du projet ? « Depuis le 1er juillet, DRAC a repris le management des équipes de Renault Beijing Automotive Co. (RBAC), qui commercialise les véhicules Renault importés en Chine. De quoi dynamiser l’animation du réseau de la centaine de concessions installées dans le pays dans la perspective des futurs lancements », complète le constructeur.

Prochaines étapes clefs ? La commercialisation du Captur sur ce marché chinois dès l’année prochaine, contre 2016 précédemment, puis, cette fois à partir de 2016, le premier véhicule sorti de l’usine, un Koleos. Pour démarrer et sur une année pleine d’exploitation, le volume de production est chiffré à 150 000 unités. Au sein de l’Alliance, Nissan s’apprête donc à être rejoint par son homologue hexagonal sur le colossal marché chinois.

Source : Renault.

Crédit illustration : Renault.

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Renault en Chine : état des lieux"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
carlito
Invité

150 000 Koleos par an en 2016, ils sont optimistes ces gens là.

SGL
Invité

Bah avant de dire cela, il semblerait que le Koleos n’a pas l’image du vilain petit canard que l’on a en Europe.
Le Renault Koleos n’est qui SUV asiatique, le Samsung QM5, conçue en grande partis par des Asiatiques pour, avant tout, pour Asiatiques avec un certain succès en Asie.

dyna
Invité

Mais non, ce ne sera pas le Koleos, mais son remplaçant : « Plusieurs jalons importants ont été passés sur le premier véhicule produit au sein de l’usine, le crossover du segment C »

SGL
Invité

Peut-être les deux ?

jifa
Invité

Je comprends pas trop que ce type d’alliance soit autorisé…. Je veux dire, renault et psa chacun avec dongfeng?
Meme si les entites sont separees n’y a-t-il pas un risque de confidentialité?

Bernardo
Invité

. . . et si tu comprends l’alliance Communisto-Capitaliste du gouvernement ou encore leur méthodes Libéralisto-Protectionnistes ? moi toujours pas !
autrement dit , tout ce que sort du pays est bon à vendre pour se faire du fric , quant à y entrer vous pouvez toujours vous brosser ! !
les règles de l’OMC et de la protection intelectuelle s’arrêtent aux frontières du pays ! !
et donc , meme si vous êtes implantés dans le pays , on vous emmerde et on est en droit de vous ch… sur la gueule (ex : LAND WIND)
https://www.leblogauto.com/2014/11/landwind-x7-land-rover-furieux.html

Malco
Invité

Confidentialité… On parle de la Chine, là!
Les constructeurs ont le choix entre laisser filer le marché ou prendre le risque (élevé!) de voir leur technos prendre le large.

SGL
Invité

Quand l’on parle à la Chine on parle à la première puissance mondiale.
La Chine est officiellement la première puissance au monde au niveau du PIB devant les USA (le mois dernier), bientôt 2e pour l’armée.
La chine à moyen terme est plus puissante potentiellement que la Corée et le Japon réuni.
Donc j’aurai tendance à dire que l’on doit fermer sa gueule et baisser son froc (malheureusement).
nous sommes plus une puissance colonialiste (loin de là ) la Chine est leader de la nouvelle forme de colonialiste ( le colonialiste commercial !)

B
Invité
Non c’est en terme de PIB de « pouvoir d’achat » que la Chine est passé en puissance mondiale (concept qui ne veut rien dire), et non pas de PIB global ou la Chine est encore loin de rattrapper les USA. La Chine n’est donc pas la première puissance mondiale. Mais depuis l’invention de ce truc de PIB de « pouvoir d’achat » qui est repris sans explication par les journalistes inculte de la presse de masse, plus personne n’y comprends rien et la confusion est totale. Pour mesurer la puissance, c’est le PIB global qu’on prend, ou le PNB, pas ce truc de… Lire la suite >>
SGL
Invité

Oui peut-être.
C’est le PIB (PPA) le produit intérieur brut à parité de pouvoir d’achat !
Qui vient confirmer une tendance lourde.
http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/la-chine-est-elle-la-premiere-puissance-economique-mondiale_1630775.html

jifa
Invité

Je parlais surtout de la confidentialité des projets psa envers renault vice versa…. Je sais bien que les chinois sont des photocopieuses

wpDiscuz