Accueil Endurance Mazda va motoriser l’Indy Lights et la NASA Prototype

Mazda va motoriser l’Indy Lights et la NASA Prototype

104
0
PARTAGER

Grosse actualité sportive chez Mazda. En plus du Trophée Andros et de la MX-5 World Cup, le constructeur annonce qu’il va motoriser l’Indy Lights et le NASA Prototype.

Historiquement, Mazda est plutôt synonyme d’endurance et dans une moindre mesure, de rallye. Il y eu néanmoins des monoplaces à moteur Mazda, comme les Formula Mazda (ancêtre de la Pro Mazda.) En 2005, il a succédé à Toyota comme motoriste de la Formula Atlantic (alors liée au Champ Car.) En 2007, le constructeur fut sponsor-titre du Champ Car (qui utilisait néanmoins des moteurs Ford.) La déroute du Champ Car entraina un bref retrait du constructeur. En 2010, il se rapprocha de l’Indycar. La Star Mazda (ex-Formula Mazda) allait rouler en prologue de l’Indycar. De plus, l’US F2000 (jusque là équipée de Ford) utiliserait des Mazda et roulerait également en ouverture de l’Indycar. L’ensemble US F2000-Pro Mazda (ex-Star Mazda)-Indy Lights formant la « Road to Indy ».

Depuis son retour en 2002, l’Indy Lights utilise des V8 Infiniti. Mais le constructeur s’est vite retiré et son nom n’est plus mis en avant. Pour 2015, la série va inaugurer un nouveau châssis et un 2,0l turbo AER inédit. Mazda va se contenter de poser un autocollant sur le capot-moteur. Cela permet néanmoins de faire le liens avec les autres disciplines de la Road to Indy, vu qu’elles ont déjà le même partenaire pneu (Cooper Tires) et le même promoteur (Andersen.)
L’étape suivante, ça serait logiquement l’Indycar. On sait que Chevrolet et Honda rêverait d’accueillir un 3e motoriste. Cosworth (qui prépare les blocs de Formule Atlantic et d’US F2000) a un moteur « votre logo ici » dans les cartons. De là à imaginer un bloc Mazda-Cosworth en Indycar…

Indy Lights 2

Le constructeur japonais est bien implanté dans les formules de promotion US. NASA (National Auto Sport Association) est un modeste organisateur de courses de club. En 2015, il va changer de dimension avec une coupe monotype de prototypes. Dans la lignée des autres compétitions NASA, elle aura des séries régionales, avec une finale nationale, en fin de saison. Elan Technologies (Panoz) fournit le châssis, baptisé NP01. L’incontournable Mazda apportera un 2,0l turbo 185ch. Prix de l’ensemble : 59 995 $ (42 250€.) L’objectif étant de proposer une voiture performante, sans effrayer les gentlemen-drivers avec des coûts exorbitants.

Nasa PR01

Crédits photos : Indy Lights (photos 1 et 2) et NASA (photo 3)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz