Accueil Actualités Entreprise Maserati s’associe à Airbus

Maserati s’associe à Airbus

214
6
PARTAGER

Dans la course à la technologie, Maserati a trouvé un partenaire de taille. Un accord signé avec Airbus lui donne en effet accès au différentes technologies du groupe aéronautique.

L’accord signé entre Maserati et Airbus (Airbus Group Innovations) est d’importance pour la marque italienne. En lutte avec les autres constructeurs du marché du haut de gamme, Maserati doit en effet continuer à innover à rythme soutenu.

Les équipes de développement de Maserati peuvent ainsi consulter sans limitation le catalogue d’innovations. Et ceci dans tous les domaines d’activités : matériaux, production, intégration… Puis les intégrer dans les véhicules, moyennant accord de licence à négocier…

Source : Maserati / Airbus

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Maserati s’associe à Airbus"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gigi4lm
Invité

Comme Cateram en F1 … où l’on a pas trop vu les effets de la collaboration.

biensur
Invité

c open bar sur toutes les technologie airbus ?
embauche en masse prochainement chez mazerati d’ingénieurs boeing ?
et airbus il gagne quoi dans l’histoire, c’est un peu nos impôts le bordel non ?

wizz
Membre

les licences ne sont pas gratuites

SGL
Invité

Airbus est dorénavant à 12% Français et les états ne sont plus sensés d’avancer de l’argent pour le développement des programmes futur, donc nos impôts n’ont plus grand-chose à voir.
Il y toujours bon pour les avionneurs de diversifier leurs compétences (moyennement finances)

SGL
Invité

Curieux que l’association ne se fasse avec Mercedes sachant que Daimler-Benz est un peu actionnaire historique d’Airbus Industrie !

Mav
Invité
Surprenant tant de critiques négatives… Sans être un fan boy Airbus ou Maserati, ça tombe juste sous le sens d’un point de vue industriel. Airbus a une gros département R&D qui s’intéresse notamment à de nouveaux matériaux bien utiles tant en aéronautique qu’en automobile (potentiellement, j’en conviens), ainsi qu’à des problématiques d’intégration hard / soft. Faire en sorte que des partenaires puissent en tirer parti moyennant finances me parait plutôt sain. On ne se développe pas en protégeant indéfiniment des secrets industriels mais bien en gardant une longueur d’avance et en faisant payer la génération industrialisée de processes, matériaux ou… Lire la suite >>
wpDiscuz