Accueil Historique Les douanes US détruisent une Mini sans papiers

Les douanes US détruisent une Mini sans papiers

426
18
PARTAGER

Les douanes américaines ne rigolent pas avec les sans-papiers ! Cette Mini Cooper a été reconnue coupable de se balader avec de faux-papiers et d’enfreindre la réglementation sur les importations. Sentence : destruction.

D’après la loi américaine, toute voiture entrant sur le sol US doit répondre aux normes de sécurité et de pollution. De facto, cela interdit les importations parallèles. Pour y échapper, il faut que la voiture aie plus de 25 ans.

En 2010, Lifan avait pu faire immatriculer une 520 (qui ne répond à aucune norme.) Oui, mais c’était avec des plaques provisoires. Et dés la fin de la séance photo, elle est repartie aussi sec en Chine.

Lifan 520 USA

Des cas de voitures entrées illégalement aux Etats-Unis. Il y en a eu. En 2003, les Giordano père et fils faisaient dans l’importation parallèle d’Alfa Romeo. Les voitures étaient grossièrement maquillées pour faire croire qu’elles avaient été mises au normes. Les importateurs ont été interpellés.
Plus récemment, les douanes ont saisi 2 des Skyline de Fast & Furious (la jaune du « 1 » et la grise du « 2 ».) Apparement, les voitures étaient immatriculées (alors qu’elles n’avaient pas le droit.) Elles ont été détruites. Depuis, les douanes saisissent régulièrement des « R34 ».

Mais d’après les douanes, il y a un nouveau business : l’importation illégale d’Anglaises. Les voitures ont des faux numéros de châssis (pour faire croire qu’elles ont plus de 25 ans.) Du coup, les douanes se rapprochent de leur homologue britannique pour pouvoir identifier le vrai millésime d’un véhicule. En 2013, un Defender est saisi, puis détruit.

Defender douane

Le Defender écrabouillé n’a pas calmé les ardeurs. Les douanes ont depuis mené 500 opérations et 100 voitures ont été identifiées comme ayant moins de 25 ans. Pour faire un exemple, les douanes ont publié l’histoire d’une soi-disant Mini Cooper de 1988. Du moins, c’est ce que disait son numéro de châssis. On voit bien que c’est une Cooper beaucoup plus récente.

Pour le profane, rien ne ressemble plus à une Mini qu’une autre Mini. Néanmoins, la différence saute aux yeux. Voici une vraie Mini des années 80. Déjà, il n’y avait pas de Cooper à l’époque. On note d’emblée la calandre noire (et non entièrement chromée, avec volets), le badge « Mini » (et non Mini Cooper), les ailes peu élargies ou l’absence de jantes Minilite. De plus, le moteur était encore un 998cm3 (et non un 1 275cm3), l’intérieur est différent et il n’y a pas d’airbags. En prime, notre faussaire du dimanche avait pris le numéro de châssis d’un modèle à conduite à droite !

Austin Mini

L’officier Gordon Roberts fait le tour du véhicule, montrant du doigt ce qui ne va pas. Il admire cette exemple du « génie de l’ingénierie britannique ». Mais la loi est la loi. Si le numéro de châssis est faux, elle ne répond probablement pas aux normes et possède peut-être des pièces volées. Donc, elle doit être détruite.

C’est Ryan Price, un casseur du New Jersey, qui doit exécuter la sentence. Un matin enneigé de décembre, il détruit méticuleusement la voiture. Aucune pièce ne doit être récupérable.

L’ambiguïté du code des douanes US, c’est que le propriétaire est considéré de bonne foi. Donc pas de poursuite pour recel… Mais, en tant qu’acquéreur d’une occasion, il doit s’assurer que son véhicule est réglementaire. Donc, en cas de saisi, il n’a droit à aucune compensation.

Crédits photos et vidéo : U.S. Customs and border protection, sauf photo 2 (Lifan) et photo 4 (BMW.)

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Les douanes US détruisent une Mini sans papiers"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Natre75
Invité

Ça me rappelle la scène dans les sous doués passent le bac

Litlfred
Invité

Sans commentaires, un exemple typique d’application aveugle des textes mais lorsque l’on voit le nombre d’épaves roulantes aux US en toute légaité, il y a de quoi rire. Certes elles furent toutes homologuées un jour…

beniot9888
Invité

Et en France ? Une voiture qui ne respecte pas la législation ne peut pas être immatriculée, pendant que de plus vieilles voitures ne la respectant pas roulent. En toute légalité. Il y a de quoi rire ?

François
Invité
Ouais enfin les dites épaves ont un jour été neuves et répondaient aux normes de l’époque à laquelle elles ont été vendues. Vous imaginez le foin si à chaque fois qu’une nouvelle norme sortait, elle avait un effet rétroactif ? Le parc automobile serait très jeune et condamner à ne jamais vieillir. Vous allez me dire que cette Mini est aussi une occase sauf qu’elle n’était pas à la base vendue aux USA qui peut la refuser pour justement éviter d’avoir encore plus d’épaves sur ses routes. J’ajoute que si vous importez une France une voiture portant un faux numéro… Lire la suite >>
Russia
Invité

C’est très con de les détruire.

Elles n’ont pas 25 ans et alors ? Les douanes pourraient les donner à des pays qui ont besoin d’autos comme Cuba par exemple.

Mais c’est bien connu, les États-Unis sont les gentils (CIA, NSA, Guantánamo…) les justes (toutes leurs guerres à la con depuis 1945…) et droits (ils pourrissent les banques étrangères mais au Delaware tout est normal…)

En fait ils commencent vraiment à me faire chier ces gros cons !

beniot9888
Invité

Et nous aussi, on est trop des égoïstes. Quand je pense à toutes ces voitures qu’on a compressé pour cause de prime à la casse alors qu’on aurait pu les envoyer aux nécessiteux de Cuba !

On est vraiment des gros cons.

R8
Invité

Tout a fait d’accord, les « normes », américaines sont dépasser et obsolètes!

CrazyS
Invité

Il suffit de fixer des feux avant et arrière sur un châssis soudé à la patafix pour qu’il puisse rouler légalement.
A quoi correspondent ces normes ?

(C’est du même genre que les contrôle de pollution en Californie, une golf peut se faire recaler là où un 5.2 Gm passera).

leelabradaauto
Invité
Les anglaises ont cette faculté qu’on peut reconstruire des anciennes à l’état neuf. Les Anglais sont têtus et ont une bonne idée que j’estime, moi, de permettre à des passionnés de pouvoir conserver leurs autos. C’est un droit, alors , en passionné, j’approuve. Ensuite, oui il y a un nombre de mercantis plus amoureux de l’argent que de la bonne autos, et ceux-ci, point n’est besoin de leur faire de la pub. Toutes les personnes avisées traduisent en connaissent. La cooper a une bonne cote d’amour. Qd je vois une mini, je regarde tjrs si elle a les charnières de… Lire la suite >>
wpDiscuz