Accueil F3 Résultats et brèves des autres disciplines

Résultats et brèves des autres disciplines

89
0
PARTAGER

Voir les favoris en balade, ce n’est jamais drôle. En même temps, s’ils sont favoris, ils sont censés dominer. Ainsi, Yue Cui en CFGP et Will Palmer en F4 BRDC ont fait honneur à leurs statuts respectifs. Pour le malheur des spectateurs.

F4 BRDC Winter Series

Pour la 2e année de suite, la F4 BRDC s’offre une série hivernale. Celle de la Protyre FR est annulée, mais ça n’a pas motivé les concurrents. Ainsi, ils ne sont que 9 à Snetterton, pour l’ouverture du mini-championnat. Will Palmer (HHC) est le seul gros bras de la saison régulière à rempiler. Il y a quelques petits nouveaux. Issu de la F3 Brasil, Enzo Bortoletto (Petroball) est le « nouveau Brésilien » de service. Le Mexicain Fernando Urrutia (SWR – Caterham F1) domine la Panam GP ; il n’a aucun lien avec l’Uruguayen Santiago Urrutia. Zubair Hoque (HHC) est le seul qui n’a aucune expérience de la monoplace. A contrario, Alex Gill (MGR) a disputé la Protyre FR (+ la Winter Series FR 2013.) Enfin, pour le côté « pipole », Harry Newey (HHC) est le fils d’Ardian Newey.

F4 3

Surprise : le poleman n’est pas Palmer Jr, mais Gaetano di Mauro (Petroball.)

F4 1

Dans la course 1, le protégé de Rubens Barrichello brûle le départ. Il est informé qu’il sera pénalisé de 10 secondes et en conséquence, il doit faire le trou. Palmer (qui sait que le Brésilien sera puni) accélère et le rattrape. Les deux voitures sont roues dans roues. Di Mauro contient Palmer, mais ce dernier est donc virtuellement vainqueur. Derrière, Rodrigo Fonseca (Douglas) effectue une course en solitaire au 3e rang.

Palmer est donc vainqueur de la course 1. Avec sa pénalité, di Mauro est 2e, devant Fonseca.

F4 2

Pour la course 2, Palmer contient di Mauro au départ. Newey, 3e sur la grille, ne peut résister à Connor Jupp (Mectech) et à Jordan Albert (SWR – Caterham F1.) Palmer fait le break et di Mauro navigue en solitaire. Le seul spectacle est pour la 3e place, où Jupp doit faire face à Albert et Newey. Finalement, l’éphémère pilote de FF cède le bronze à Albert. Par conte, il résiste ensuite à Newey Jr.

En résumé, Palmer double la mise devant di Mauro et Albert.

F4 4

Le dimanche, Di Mauro est de nouveau en pole. Au départ, il bouchonne Palmer, mais ce dernier passe au chausse-pied. Derrière, Hoque est un surprenant 3e. Plus tard, Urrutia part en tête-à-queue, cale dans la trajectoire et entraine un safety-car.
Au restart, c’est chaud entre Palmer et Di Mauro, mais le petit-frère du champion de GP2 tient le coup. Derrière, Albert part à l’assaut de Hoque. Ce dernier craque et part à la faute. Puis c’est au tour d’Albert d’effectuer un « toudroi ». Fonseca hérite du 3e rang. Jupp, 4e, se fait passer par Newey. Mais le fils du designer ne peut ensuite revenir sur le Mexicain. En tête, di Mauro est victime d’une panne de cerveau en vue de l’arrivée et Palmer peut dérouler.

Pour la 3e fois, Palmer s’impose devant di Mauro. Fonseca complète le tiercé, comme dans la course 1.

F4 6

Exceptionnellement, il y a une 4e course. Et ça tombe bien, car elle est plus animée que les autres. Au feu vert, Palmer s’envole, tandis que di Mauro est aux prises avec Fonseca et Albert. Mais l’Anglais commet une erreur et di Mauro a le temps de passer. Palmer essaye de se dédoubler, néanmoins di Mauro lui « répond » et augmente le rythme. Le duo creuse l’écart sur Fonseca. Albert, puis Jupp passent le Mexicain.

Di Mauro empêche Palmer de signer un quadruplé. Palmer n’est « que » 2e et Albert, 3e.

F4 7

Au classement, Palmer est bien sûr leader avec 134 points. Di Mauro est 2e à 122 points. Fonseca 3e, est à 84 points. Quant à Newey, il meilleur débutant et 5e à 76 points. Espérons qu’à Brands Hatch, il y ait un peu plus de monde…

F4 5

CFGP

4e et dernière manche de la China Formula Grand Prix. Cette épreuve de Chengdu est d’autant plus marquante que l’an prochain, la compétition effectuera un virage à 90°. L’an prochain, elle deviendra « F4 China », adoptant des châssis Mygale. Une sacré révolution pour cette discipline qui a peu évolué en 10 ans d’existence.

Une semaine après un titre en CTCC (Production), Yue Cui (Lihue Yang) n’a plus qu’à cueillir un 3e sacre en CFGP (après 2010 et 2011.) Aux essais libres, Tai Yi (Denver) est le plus rapide. Mais c’est Wu Ruopeng (Car Rental) qui obtient la pole.

CFGP 1

Le dimanche matin, la piste est détrempée. Yue peut être d’emblée couronné. Le multiple champion dépose Wu au feu vert. Tai, 3e sur la grille, tire tout droit et sa course est déjà terminée ! Yi Shangzong (Lihue Yang) est alors le 3e. Un concurrent se fait surprendre et il entraine un safety-car.
Au restart, Il Zijian (Unlimited Life) déboite Yi. Puis il s’en prend à Wu. Il passe le champion 2013, mais ce dernier se dédouble. Tout ceci fait bien sûr les affaires de Yue, qui peut rouler tranquille.

Yue s’impose et devient champion 2014, avant d’entamer la course 2. Wu est 2e et Il, 3e. Après coup, Il est reconnu coupable de dépassement alors que le safety-car était encore en piste. Yi, 4e, monte virtuellement sur le podium.

CFGP 2

Le dimanche après-midi, la piste est toujours aussi détrempée. Une collision entraine un safety-car.
Puis c’est une vraie hécatombe. Yue, pourtant parti loin avec la grille inversée, se retrouve en tête. Wu en est réduit à assurer pour être vice-champion. Quant à Yi, il se contente du 3e rang.

Ainsi, on retrouve le tiercé de la course 1 (après la pénalité de Il) : Yue devant Wu et Yi.

CFGP 3

Champion 2010, 2011 et désormais 2014 (ainsi que vice-champion 2009, 2012 et 2013), Yue Cui est l’expert du CFGP. Malheureusement, il n’a pas su évoluer ensuite. Les années passent et Yue est toujours en CFGP, alors que ses ex-camarades roulent en Europe ou en Carrera Cup Asia.

Concernant le CFGP, un nouveau chapitre va s’ouvrir en 2015. En 3 ans, la discipline a su rajeunir et professionnaliser son peloton. Il lui manque néanmoins de vraies écuries pérenne et surtout, un calendrier plus conséquent.

CFGP 4

Florida Winter Series

Il n’y aura pas de 2e saison pour la Florida Winter Series. C’est un coup dur pour la coupe parrainée par la Ferrari Driver Academy. Pour faire bonne figure, elle donne un hypothétique rendez-vous à 2016.

FWS

Autosport Academy

Giuliano Alesi, fils de Jean, courrait depuis quelques années en kart (de l’autre côté des Alpes.) A 15 ans, il va passer à l’automobile en 2015, via l’Autosport Academy.

Autosport Academy

Crédits photos : CFGP (photos 1 et 9 à 12), F4 BRDC (photos 2 à 8), Florida Winter Series (photo 13) et Autosport Academy (photo 14)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz