Accueil Audi Grand Prix de Macao 2014 : honneur aux vieux !

Grand Prix de Macao 2014 : honneur aux vieux !

116
0
PARTAGER

En championnat européen de F3, les vétérans ont été globalement dominés par les débutants. A Macao, Felix Rosenqvist (Mücke) se venge. Ils s’imposent alors que les favoris ont fini dans le rail.

F3

Cette année, les invités sont rares. Macao n’invite que les Dallara 312 aux dernières normes. Elles ne sont employées qu’en championnat européen et au Japon. De quoi limiter sérieusement le nombre de candidats.

Max Verstappen (Van Amersfoort) veut gagner pour faire taire les détracteurs. Mais le Néerlandais ne se rend pas à la pesée et il est puni de 2 places de pénalités. Mêmes causes, mêmes effets pour le champion d’Europe, Esteban Ocon (Prema.)

Pour sa 5e venue à Macao, Felix Rosenqvist (Mücke) obtient la pole. Il profite du carton d’Alex Palou (Fortec) qui entraine un drapeau rouge. Lucas Auer (Mücke) est 2e. Tom Blomqvist (Carlin) profite des déclassements de Ocon et Verstappen pour se retrouver 3e.

Macao F3 1

Le samedi, Auer grille la politesse à son équipier au feu vert. Verstappen, surgi du 5e rang, est 2e à l’entrée de Lisboa. Palou, décidément trop fébrile, n’atteint même pas Lisboa. Au 4e tour, Verstappen termine lui aussi dans le rail. Tandis qu’au même moment, à un autre endroit, Sam MacLeod s’offre lui aussi une tarte au mur. Safety-car.
Au restart, c’est cette fois Rosenqvist, 2e, qui trompe Auer. Blomqvist, 3e, contrôle Ocon.

Rosenqvist remporte ainsi la « course qualificative », devant Auer et Blomqvist.

Macao F3 2

Le dimanche, c’est chaud-bouillant ! Au feu vert, Blomqvist et Ocon déposent la première ligne. Les deux pilotes jouent à la « chicken race ». Et Macao ne pardonne pas. Les pilotes tentent tant bien que mal de contourner les deux voitures dans le rail. Cao Hongwei (Fortec), Yu Kanamaru (Carlin) et Spike Goddard (T-Sport) font du suraccident. Drapeau rouge.
Le peloton repart après un tour derrière le safety-car. Auer, 2e, effectue un « toudroi » dans l’un des rares espaces dégagés. Il peut reprendre la piste, mais Nick Cassidy (T-Sport) a pu passer. Le Néo-zélandais frotte un rail et il ralenti. Auer saisit l’opportunité et se dédouble. En tête, Rosenqvist déroule.

Après Pau, le Suédois s’offre le 2e rendez-vous urbain de la F3. Une maigre consolation pour le vice-champion européen 2013.
Auer est 2e et il offre le doublé à Mücke (qui ne s’était jamais imposé à Macao.) Cassidy est 3e et meilleur débutant. C’est également son 1er podium en F3.

Macao F3 3

Macau GT Cup

Certains disent que la course de GT possède un plus beau plateau que la F3. En tout cas, les constructeurs ont mis le paquet. Jean-Karl Vernay (Bentley) est bien sûr là. Audi dégaine Edoardo Mortara (vainqueur à Macao en F3 en 2009-2010 et en GT depuis 2011 !), Laurens Vanthoor (tout juste titré en Blancpain) et Adderly Fong (qui découvre le GT en sprint.) BMW vient avec Augusto Farfus. Après une saison en CTCC, Darryl O’Young retrouve l’Aston Martin de Craft-Bamboo. Enfin, Mercedes (qui tente de mettre sur pied une « académie » locale) offre une SLS à Maro Engel.

Macao GT 2

Avec 35 voitures en pistes, ça tourne vite à l’embouteillage ! « Mr. Macao », Edoardo Mortara, décroche une pole logique.
Anthony Liu (Ferrari 458 Italia) est 19e et meilleur représentant du GT Asia ! Peu après son meilleur tour, le pilote Chinois percute Philip Ma (R8 LMS Ultra.) Jeffrey Lee (R8 LMS Ultra), juste derrière eux, ne peut les éviter.

Macao GT 1

Le GT a droit à un départ lancé. Mortara et Vanthoor se sont mis d’accord pour bouchonner le 3e, Earl Bamber (911 GT3.) Mais lors des drapeaux verts, les pilotes Audi se font surprendre par les SLS AMG de Engel et Renger van der Zende. Comble des désillusions d’Audi, Vernay ferme la porte à Fong, qui touche un rail et est victime d’une crevaison lente. Engel se retrouve en tête, comme en 2013. L’an dernier, un pneu crevé l’avait crucifié en vue de l’arrivée. Il est donc stressé. Van der Zende, lui, est là pour jouer les porteurs d’eau ; 2e, ça lui va. Mortara fulmine. En prime, ses pneus se dégradent et il voit filer les SLS AMG. Ensuite, il n’y a pas vraiment d’action en tête. Farfus double Bamber pour le gain de la 5e place. Puis le Néo-zélandais a une panne de cerveau dans le dernier tour.

Engel brise l’invincibilité de Mortara à Macao et van der Zende offre le doublé à Mercedes. S’y ajoute le doublé en F3 (Mücke utilisant des blocs à l’étoile) et c’est un triomphe pour le constructeur. Il ne s’y attendait pas du tout. La preuve : tous le staff de Mercedes Asia est à Taïwan !
Mortara se console donc avec la dernière marche du podium.

Macao GT 3

CTM

Macao est victime de son succès (et du développement du sport auto asiatique.) Il faut faire de la place dans le calendrier. Exit l’Interport ! La Touring Car Cup effectue un baroud d’honneur. C’est dommage car les vieilles Supertourisme viennent de laisser place à des voitures neuves. Habitué de l’épreuve, le champion de CTCC Andy Yan étrenne une RCZ. Son patron en CTCC, Kenneth Ma a une Fiesta RS (avec laquelle il a remporté le titre en HTCC.) Pu Jun Jin, soutenu par VW, conduit une… RCZ. RCZ aussi pour Charoensukhawatana Nattavude (vainqueur de la manche de Lotus Greater China Cup 2013, devant sa fille.) Enfin, 778, roi déchu du CTCC, aligne une Cooper S pour Hung Pui Lo.

Macao CTM 1

Au final, l’épreuve a des airs de RCZ Cup.Yan, Nattavude et Patrick Chan (également sur RCZ) réalisent un triplé aux essais.

12 tours plus tard, on retrouve les 3 mêmes, dans le même ordre. Après 2 tentatives, Yan s’impose pour sa 3e visite. Nattavude pourra se vanter de 2 podiums consécutifs à Macao.
Leong Chi Kin (MINI), 4e, termine loin derrière. Pu (trop prudent ?) termine 5e, à plus de 40 secondes du trio de tête.

Macao CTM 2

Macau Roadsport

Baroud d’honneur également pour le Roadsport et ses voitures du Circuit Hero 2. En 2015, elle cèdera son créneau à l’Asia Formula Renault. Sun Zheng (Evo 9) s’incruste. L’ancien champion de British F3 disputera ainsi 3 éditions dans 3 catégories différentes ! Signalons la présence d’une Evora S et d’une Exige Cup sous la banière du « Team Lotus » (?)

Macao Roadsport 2

Wong Wan Long (Evo 10 dorée, à l’extrême gauche de la photo) est en pole. Au départ, Kinoshita Matsuhiro (Skyline GT-R) et Ho Sai A (Impreza WRX) tentent de prendre tout le monde de court.  Malgré tout, Wong et Sun résistent. Derrière, il y a un accrochage et le safety-car intervient.
Sun accusera après coup Ho, alors 2e, d’avoir tenté de ralentir le peloton avant que le safety-car ne s’efface (façon F1.) Du coup, au restart, Wong prend le large et Lo Kai Fung (Evo 7) s’infiltre devant. Ho se sort dans l’avant-dernier tour et Sun de récupérer le 3e rang.

Ainsi, Wong, Lo et Sun forment le dernier podium du Macau Roadsport.

Macao Roadsport

Chinese Cup Racing

C’est la finale de la coupe monotype chinoise et ses Senova D70. Jiang Tenyi, « David » Zhu et Stanley Yang dominent, mais aucun des trois n’a jamais roulé à Macao. Les pilotes de Hong-Kong et de Macao vont-ils en profiter ?

Les race queen de Sun City Hotel (sponsor du Grand Prix) posent avec les Senova. Notez la discrète banderole en arrière plan… Ensuite, d’autres race queens envahissent l’allée des stands. Les sponsors veulent profiter des nombreux photographes présents. Il y a même des starlettes locales qui se sont invitées toutes seules, histoire de se faire « remarquer » !

Macao Chinese 2

En piste, le Chinois de Macao Ho Hon Keong profite de son expérience des lieux pour décrocher la pole.

Macao Chinese 1

Au feu vert, il y a une épidémie de maldonadonite aigüe : les 24 ex-Saab 9-5 tentent de passer ensemble à Lisboa. D’où un « big one ». La course de Ho, héros local, s’arrête là. Les autres sont bons pour un 2e départ.

Par la suite, l’expérience devient cruciale. Les Chinois de Hong-Kong Samuel Hsieh et Kenneth Lok dominent, alors que le Taïwanais Yang s’effondre dans la hiérarchie. Guo Hai Sheng et Jiang se battent pour la 3e place. Zhu, mal qualifié, les rejoints. Il y a ainsi un match à 3 entre Chinois.

Hsieh s’impose devant Lok. Bien plus tard, Guo remporte le sprint final. Ancien du team DongFeng-Nissan en CTCC, Guo n’a pas beaucoup roulé ces dernières années. Espérons que ce podium relance sa carrière.

Macao Chinese 3

Crédits photos : Mercedes (photos 1 à 4), Macau Grand Prix (photos 5, 7 à 12), Audi R8 LMS Cup (photo 6) et Chinese Cup Series (photos 13 et 14.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz