Accueil Berlines Essai Skoda Fabia 1.0 MPI 75 ch – Entre deux eaux

Essai Skoda Fabia 1.0 MPI 75 ch – Entre deux eaux

6098
5
PARTAGER

Le 1.0 MPI est l’un des derniers moteurs du groupe Volkswagen à ne pas être turbocompressé. Sur le principe, cela n’a rien d’une tare mais, sa puissance étant de fait limitée, ses prestations risquent de pâtir de ce choix. Il n’y a qu’une seule façon de la savoir…

<<< LIRE LE DEBUT
Présentation générale
Style extérieur
Style intérieur
Equipement
Modularité/Habitabilité

Châssis, confort et comportement

Vu la clientèle visée, Skoda a naturellement favorisé le confort général plutôt que des trains roulants réglés aux petits oignons. Mais celà ne signifie pas pour autant que le comportement routier ait été négligé. En toutes circonstances, la Fabia se montre parfaitement prévisible et saine, même si elle se montre plutôt sensible au vent latéral. Avec ce moteur, à la fois léger et peu puissant, le train avant n’a aucune peine à se montrer à la hauteur de la tâche qui lui incombe. Sécurité et neutralité, donc, mais l’agrément de conduite a, une fois de plus, fait les frais de ces choix. Côté confort, la Fabia ne déçoit pas. Elle se montre même, à condition toutefois de faire l’impasse sur la châssis sport optionnel, assez moelleuse. Nous aurions juste apprécié, sur les routes montagneuses qui ont composé une partie de notre essai, que les sièges avant offrent un meilleur maintien latéral. Mais rien de rédhibitoire.

Moteur et transmission

Autant le dire tout de suite. Le principal point faible de cette variante de la Fabia, c’est assurément à ce chapitre qu’on le trouve. Avec 1 055 kg à emmener, le 1.0 MPI criera rapidement son impuissance une fois sorti des centre-villes. Accélérations et relances sur route et autoroute ne sont pas sa tasse de thé. Dans le second cas, il faudra même, la plupart du temps, descendre deux rapports pour relancer, voire gravir une pente. Heureusement que la boîte se montre plutôt agréable à manier. Le problème ne vient pas tant du bloc, qui n’hésite pas à grimper allégrement vers la zone rouge, que de la looooongue transmission. Si votre utilisation dépasse les zones urbaines, nous ne saurions trop vous conseiller de viser l’un des deux 1.2 TSI. Parmi les qualités du trois cylindres, on note tout de même sa souplesse en ville et sa faible gourmandise : mené en bon père de famille, il n’engloutira que rarement plus de 6 l/100 km. Cerise sur la gâteau, sa sonorité se situe à mi-chemin entre celle de la Coccinelle originelle et de la Porsche 911.

Skoda_Fabia-5

Parlons argent

Comme nous l’avons souligné précédemment, les tarifs de la Fabia ne se distinguent plus vraiment de ceux de la concurrence, sauf à opter pour le haut de gamme Style et/ou à piocher allégrement dans la liste des options, moins coûteuses que chez les rivales. Skoda démontre ainsi clairement sa nouvelle stratégie, proche de celle de Hyundai et Kia : en offrir plus pour le même prix. Une stratégie qui peut se révéler payante, la marque profitant désormais d’une image correcte en France.

Gamme et prix
ActiveAmbitionStyle
Skoda Fabia 1,0 MPI 75 ch13,510 €14,790 €16,470 €

Conclusion

La nouvelle Fabia est loin d’être une mauvaise auto. Mais, après avoir parcouru plusieurs centaines de kilomètres à son volant, on ne peut s’empêcher d’être un peu déçu. Elle fait tout bien, à condition de ne pas d’éloigner de la ville, mais ne démontre aucun talent particulier. Et, contrairement à ses soeurs de gamme, elle semble ne pas autant écraser ses rivales avec son rapport prix/équipement.

+

Finition
Equipements rares dans la catégorie

Anémique sur route
Tarif proche de la concurrence

 

Caractéristiques
Moteur
Type et implantation4 cylindres en ligne
Transversal avant
Cylindrée999 cm3
Puissance75 ch à 6 200 tr/mn
Couple95 Nm de 3 000 à 4 300 tr/mn
Transmission
Roues motricesAvant
Boîte de vitessesManuelle à 5 rapports
Châssis
Suspension avantMcPherson
Suspension arrièreA suspension Dobonnet
FreinsDisques / Tambours
Jantes et pneus175/70 R14
Performances
Vitesse maximale172 km/h
0 à 100 km/h14,7 sec
Consommation
Cycle urbain5,8 l/100 km
Cycle extra-urbain4,2 l/100 km
Cycle mixte4,8 l/100 km
CO2108 g/km
Dimensions
Longueur3 992 mm
Largeur1 732 mm
Hauteur1 457 mm
Empattement2 470 mm
Volume de coffre330 / 1 150 litres
Réservoir45 litres
Masse à vide1 055 kg

Crédit photos : Skoda

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Essai Skoda Fabia 1.0 MPI 75 ch – Entre deux eaux"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre

une skoda fabia, limitée aux zones urbaines, à cause de ses 75ch !!!!

bon, je vous présente une citadine des années 90, c’est à dire une Golf III 1.6 75ch
http://www.ultimatespecs.com/car-specs/Volkswagen/3106/Volkswagen-Golf-3-16-75.html

à ne pas confondre avec une autre citadine des années 90, qui devait se cantonner uniquement dans des zones 30, à cause de sa puissance encore plus modeste
http://www.ultimatespecs.com/car-specs/Volkswagen/3107/Volkswagen-Golf-3-14.html

GREG
Invité

Les véhicules pèsent quand même un peu plus depuis, sans compter que les moteurs sont optimisés pour la conso, ce qui n’était pas le cas avant 😉

beniot9888
Invité

Ta Golf, d’après ton lien, avait 128 Nm de couple. Cette Fabia légèrement plus lourde seulement 95 Nm et une boite longue, semble t’il. Et la Golf avait des jantes de 13 pouces alors que le modèle d’essai, avec ses jantes alu, est en 15 pouces.

Tu compares donc 2 modèles n’ayant pas grand chose à voir.

wizz
Membre
oui greg, les voitures aujourd’hui sont plus lourdes mais as tu pris la peine de comparer la masse de cette Fabia avec la Golf 3? y a t il tant de surpoids que ça, un surpoids incommensurable? oui, greg, les moteurs sont optimisés pour la conso aujourd’hui, mais ils étaient aussi optimisés à leur époque dans le passé. La différence, c’est que ce fut avec la technologie disponible de l’époque ensuite, en quoi ça change sur la conso, alors que l’objectif était de pointer le niveau de puissance que nous considérons aujourd’hui comme insuffisant alors que ce fut acceptable une… Lire la suite >>
beniot9888
Invité
1, je ne m’appelle pas Benoit, mais c’est gentil d’essayer. 2, je suis ingénieur mécanicien et je travaille depuis 10 ans chez des constructeurs automobiles, tu ne m’apprends rien. Et en particulier pas qu’une voiture avec 40 % de couple en plus sera plus agréable à conduire (même en négligeant l’âge du capitaine et la pluviométrie le dernier dimanche d’août). Surtout que contrairement à ton exemple à base d’Hondas diamétralement opposees, ces deux voitures ont la même PUISSANCE (au moteur, en tout cas) et fonctionnent avec le même carburant. Tu noteras que pour te faire plaisir, moi aussi, j’ai écrit… Lire la suite >>
wpDiscuz