Accueil Alternatives Paris 2014 Live : Citroën C4 Cactus Airflow 2l

Paris 2014 Live : Citroën C4 Cactus Airflow 2l

203
4
PARTAGER

Le C4 Cactus, voiture essentielle de Citroën est déjà un « champion » du poids (mais pas des étoiles EuroNCAP). Citroën a décidé d’aller plus loin et outre une cure d’amaigrissement, la marque dote son crossover d’une aérodynamique plus poussée et d’une motorisation hyrbide air le faisant chuter à 2 litres aux 100 km !

Coté motorisation, le C4 Cactus Airflow 2l  reprend la fameuse (en tout cas sur les salons) motorisation hybride air de PSA et adopte des aciers à haute élasticité ainsi que des matériaux composites. Malheureusement Citroën ne dévoile pas les soubassements de son Cactus frugal (tous les détails sont par ici) et on doit par conséquent se « contenter » d’en apprécier la plastique aérodynamique.

Air curtains, volets mobiles dans la calandre, jantes à volet mobile également, déflecteurs latéraux actifs (les petits volets orange sur l’arrière de la voiture NDLA), etc., toutes les astuces aérodynamiques disponibles ou presque se retrouvent sur ce C4 Cactus Airflow 2l. Allié au PureTech 82 chevaux, la motorisation hybride air tracte sans souci ce beau bébé qui ne pèse que 865 kg au final. Bientôt en production même limitée ?

Illustration : le blog auto

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Paris 2014 Live : Citroën C4 Cactus Airflow 2l"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Sam
Invité

Rien d’innovant… sur ma R20 TS, il y a 35 ans, y’avait déjà écrit « 2 litres » sur le coffre. Ok je sors.

SGL
Invité

Je ne comprends pas que les responsables politique et économique avec un minimum de notions de géopolitique ne décident pas de prendre les devants pour approuver et pousser ce type de véhicule en production le plus rapidement possible au nom de l’intérêt national et général.

simomax
Invité

Le gouvernement ne peu pas et n’a pas les moyens de soutenir des techno de voitures, tout au plus peut il les « soutenir » par des infrastructures mais peugeot recherche des partenaire industriel et pas simplement un peu d’argent.

neuneul62
Invité

« Elle pompait à peu près autant de fuel aux cent bornes que Dédé buvait d’bières mais faut dire qui tenait bien ». Renaud, La tire à Dédé. Ca m’a juste fait penser à une époque pas très politiquement correcte.

wpDiscuz