Accueil Berlines Essai Mercedes CLA 220 CDI 7G-DCT (2/2) – Grondement de tonnerre

Essai Mercedes CLA 220 CDI 7G-DCT (2/2) – Grondement de tonnerre

2240
9
PARTAGER

En voulant faire du CLA un membre éminent de la confrérie des coupés, Mercedes s’engage auprès de ses clients en matière de comportement, de performances et de caractère. A l’arrêt, la CLA promet beaucoup. Mais qu’en est-il une fois sur la route ?

<<< LIRE LE DEBUT
Présentation générale
Style extérieur
Style intérieur
Equipement
Modularité / habitabilité

Châssis, confort et comportement

Si l’un de vos amis pense encore que les voitures allemandes sont confortables comme des planches de bois, faites lui faire un tour en CLA Fascination. Vous êtes certain qu’en sortant de l’auto, il n’aura absolument pas changé d’avis ! Jantes 18″ avec pneumatiques taille 40, suspension sport rabaissée, sièges ultra-fermes (même si le service marketing de Mercedes, qui ne manque visiblement pas d’humour, a cru bon de les baptiser Confort)… Notre voiture d’essai met tout en oeuvre pour que nos vertèbres gardent un souvenir impérissable d’elle.

Mercedes_CLA-45

En contrepartie, le comportement ne souffre guère la critique. La prise de roulis dans les virages, la CLA ne connait pas. Et son train avant se place parfaitement, même si les larges enveloppes de 18″ (des 225) prennent parfois un malin plaisir à suivre la moindre déformation de la chaussée. En fait, à ce chapitre, la CLA n’a ni plus ni moins que les qualités et, surtout, les défauts, d’une petite sportive.

Moteur et transmission

Nos oreilles se souviendront aussi de ce périple. Le 220 CDI, en fait le 2.1 Mercedes bien connu, notamment, de la précédente Classe C, ne manque pas de se faire entendre à la moindre pression sur l’accélérateur. Et inutile de préciser que la « mélodie » d’un quatre cylindres diesel, même estampillé de l’etoile, n’a rien à voir avec celle d’un six cylindres. Dommage, car ce bloc ne manque de ressources. Il réagit promptement et ne craint pas de titiller la zone rouge. Il est bien aidé en celà par la boîte 7G-DCT à double embrayage qui se montre, dans la plupart des cas, très réactive.

Mercedes_CLA-14

A très faible allure, elle ne manque toutefois pas de générer quelques à-coups et, en conduite sportive, elle embraye parfois brusquement. Elle ne participe pas non plus à la sobriété de l’auto, la consommation moyenne s’établissant aux alentours de 7 l/100 km. Impossible, donc, de qualifier ce mariage moteur/boîte comme étant sportif. Comme tout bon diesel, la CLA 220 CDI apprécie d’être menée calmement et préfère largement les longs trajets avalés à (très) vive allure que les autoroutes d’outre-Rhin à l’attaque d’un col.

Parlons argent

38 150 €, c’est la modique somme dont il faudra vous défaire pour devenir l’heureux propriétaire d’une CLA 220 CDI. Une somme qui peut sembler indécente pour une compacte, tout coupé 4 portes qu’elle soit. Mêmes ses principales rivales, les Audi A3 Berline 2.0 TDI 184 ch (33 180 €) et BMW 220d Coupé (34 300 €) ne sont pas aussi gourmandes. Et à ce tarif, n’escomptez pas parader au volant de la copie conforme de notre modèle d’essai. Celui-ci, une Fascination agrémentée de quelques options, s’affiche fièrement à plus de 52 000 € ! Soulignons toutefois que les très bons débuts commerciaux de la CLA et l’image en béton de Mercedes devraient permettre de maintenir les cours en occasion à un niveau élevé, permettant ainsi de récupérer une part conséquente de l’investissement consenti le jour de l’achat.

Gamme et prix
InspirationSensationFascination
Mercedes CLA 220 CDI 7G-DCT38,150 €42,075 €46,075 €

Conclusion

Pétrie de qualités, la CLA présente aussi quelques défauts majeurs que son tarif prétentieux interdit de passer sous silence. Fort heureusement pour elle, elle présente LA qualité qui lui suffit pour convaincre de signer un bon de commande : une ligne à couper le souffle.

+Design
Caractère moteur
Inconfortable
Qualité des matériaux intérieurs
Tarifs

Crédit images : CM/le blog auto

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Essai Mercedes CLA 220 CDI 7G-DCT (2/2) – Grondement de tonnerre"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
st2L
Invité
Une ligne à couper le souffle dites vous? Personnellement, je la trouve quelconque, et même je dirai assez laide. La compacte Classe A est pas mal, mais déjà je lui trouve un équilibre des formes problématique, elle fait compact inutilement agressive et je trouve qu’elle a déjà vieilli et qu’elle finira en banalité dans quelques années. Pour la CLA, elle passera dans la catégorie de laideron de sa génération. C’est mon avis et les commentaires que vous faites vont dans ce sens, ou mercedes banalise son image, mais le fait payer bien chère pour une auto qui présente finalement des… Lire la suite >>
panama
Invité

Alors déjà c’est une traction au mazout, donc de très fortes remontées de couple dans le volant. Pas dans 90% des temps de conduite, mais c’est horriblement agaçant sur routes mauvaises ou dans les virages serrés, où mieux vaut ne pas appuyer trop fort et subir l’a

panama
Invité
(suite)… l’arrivée du couple du turbo diesel. Ensuite, elle a une boite type DSG. Désolé, mais à force de pratiquer les BVA (chez Merco Benz d’ailleurs) et une DSG de VW, je commence à trouver horripilantes ces boites double embrayage, qui changent certes ultra rapidement de vitesse (l’intérêt ?) mais qui ne savent plus où elles en sont quand on lève le pied et qu’on réaccélère fort. Deux secondes d’hésitation parfois sur ma DSG WV ! Et volant trop braqué, la voiture refuse d’accélérer (merci l’électronique !). Rien à voir avec les réactions plus policées d’une bonne vieille BVA. Demandez-vous… Lire la suite >>
timeless
Invité

Une question??? Vous commencez par dire que cette CLA casse les vertèbres, donc très inconfortable, tape cu* etc…Et vous dites par la suite que son terrain favoris ce sont les autoroutes, car elle est faite pour avaler des kilomètres et les long trajet. Est ce qu’elle est si inconfortable que ça ? Ou vous ne l’avez pas essayer sur autoroute? Comment peut on avaler des kilomètres sur autoroute avec une voiture aussi inconfortable? ……………

juuhuu
Invité

Bah l’autoroute, c’est du bitume niquel (du moins en France), donc même avec une voiture hyper raidasse de la mort, tu ne le sens pas, ce qui n’est pas le cas, sur national ou départemental…

timeless
Invité

A croire que l’essai a était réalisé sur des routes départementales toutes cabossées sur chaque mettre.

juuhuu
Invité

Purée et toujours l’ipad planté en mode pustule sur le tableau de bord… ! Rédhibitoire !!

wpDiscuz