Accueil Constructeurs chinois CTCC et GT Asia 2014 : Shanghai

CTCC et GT Asia 2014 : Shanghai

106
0
PARTAGER

Gros week-end sur le circuit « F1 » de Shanghai. En plus de l’Asian Le Mans Series et du WTCC, il y avait du CTCC, du GT Asia et de la Chinese Cup Series !

Polo Cup China

Avant-dernier rendez-vous de la Polo Cup China et 2e des 3 week-ends consécutifs de course. Masahiko Ida est de retour.

Aux essais, Zheng Guan obtient une nouvelle pole.

Polo Cup 1

Le samedi, Zheng sème ses poursuivants au feu vert. Arnaud Deligny suit le 2e, Hyung Chang, comme son ombre. Il finit par le passé, mais la nouvelle star de la Polo Cup est déjà trop loin.

C’est donc une 3e victoire (pour son 3e meeting en automobile) pour Zheng. « Angel Arnold » n’est « que » 2e, devant Hyung. Yvan Muller conseille au Français d’être plus agressif.

Polo Cup 2

Le dimanche, Liu Yang est en pole, devant Stephen Lee. Derrière, Deligny et Zheng se battent comme des chiffoniers. Hyung préfère aller dans le gazon pour les laisser passer ! De son côté, Liu expédie Lee dans le gravier. Deligny passe Masahiko, alors 2e et fonce sur Liu. Le controversé pilote de CTCC tente de résister, en vain.

Deligny gagne ainsi la course 2, devant Liu et Masahiko.

Polo Cup 3

Chinese Racing Cup

3e manche de la drôle de coupe « des nations chinoises ». Comme à Zhaoqing, seuls les « Chinois de Chine » ont l’expérience de la piste.

Chinese Racing Cup 1

David Zhu s’offre une nouvelle pole.

Chinese Racing Cup 3

Pour optimiser le meeting, la course a lieu dans la nuit du samedi au dimanche. Au départ, Zhu se fait déborder par Stanley Yang et un nouveau venu, Xia Er. Ce dernier se frotte à Yang. Zhu profite de la confusion pour passer. Jiang Tengyi  l’imite et à partir de là, les deux « Chinois de Chine » font le break. Yang, Chen Xu, Tsou Tingfu et Paul Poon jouent la 3e marche du podium. Le Taïwanais Tsou y croit, mais il se fait expédier dans le décor. Quant à Yang, il est trahis par son ex-Saab en vue de l’arrivée.

Ainsi, Zhu s’impose devant Jiang et Poon. Avec tous ces coups de portières, « Denise » Yeung est 5e (remportant au passage la coupe des dames.)
Notez que Han Han (arlésienne de la coupe) distribue les trophées.

Chinese Racing Cup 2

CTCC – Production

Un Zhu peut en cacher un autre ! C’est « Juan », le petit frère de « David », qui décroche la pole. Sur BAIC E-Series, bien sûr.

CTCC 6

Yue Cui (Verna) prend un meilleur départ, mais Zhu le repasse. L’ancien pilote d’Euro F3 Open commet une erreur, mais Yue n’en profite pas. Lourdement lesté, il est défavorisé en ligne droite. Derrière, c’est chaud entre Liu Yang (Verna), Chen Xu (Yaris), Han Hanbio (Yaris) et He Zixian (Yaris.) Liu donne des coups de portières, mais Han réussit à s’échapper du peloton. Derrière, D. Zhu abandonne, un tournant pour le championnat.

J. Zhu s’impose devant Yue et Han.

CTCC 4

Au classement, l’ainé des Zhu est en tête à 83 points. Yue est 2e à 76 points. Han passe 3e, à 66 points.

CTCC 5

CTCC – Superproduction

Darryl O’Young est présent en WTCC. Du coup, il laisse une Focus vacante. Huang Chu Han, vu en Carrera Cup Asia et en CTCC (Production) est appelé au dernier moment.
La sensation, c’est Li Zhi Cong. Tout juste auréolé de ses podiums en British F3, il remonte le team DongFeng-Honda. Exit la poussive Spirior et place à une nouvelle Civic. Il décroche la pole devant son équipier et Huang.

CTCC 1

Li s’envole au départ. Wei, son équipier, doit bouchonner la meute de Focus. Rainey He parvient à passer, suivi par Andy Yan. Ca ne bouge plus ensuite.

Li obtient sa première victoire en CTCC, devant He et Yan.

CTCC 2

Au classement, Xie reste en tête à 54,5 points. Jiang Tenyi (Focus) passe 2e, à 45 points. Wang Rui (Polo GTI) est 3e à 42 points. Autant dire que Xie tient la corde avant la finale.

CTCC 3

GT Asia

Exceptionnellement, les promoteurs du GT Asia et du CTCC ont mis à bas leur rivalité pour organiser un meeting commun. La grosse nouveauté de Shanghai, c’est la Bentley « privée » de Jean-Karl Vernay. Il est accompagné de Gilles Vannelet. Plus modestement, le champion 2013, Li Chao et Zheng Da Sheng (soutenu par VW) font débuter une Porsche 911 GT3 « privée ».

Aux essais, Davide Rizzo et Anthony Liu (Ferrari 458 Italia) décrochent la pole. Rob Bell et Hiroshi Hamaguchi (McLaren 12C GT3) sont leurs principaux rivaux. Lors des essais libres, le Japonais sort violemment et la McLaren est fichue. Heureusement, AAI leur prête leur propre McLaren… Mais lors des essais, Bell la chifonne en doublant un attardé.

GT Asia 1

Le classement final de la course 1 correspond peu ou prou à la hiérarchie des essais. Pourtant, il s’en est passé, des choses ! Au feu vert, Liu et Richards Lyons (Aston Martin) sont au coude-à-coude. Le 1er tour est épique, avec plusieurs passages à 2 de front. Vernay profite de la situation pour les dépasser tous les deux ! Christopher Mies (Audi R8 LMS Ultra) tente lui aussi sa chance, mais le duo lui ferme la porte et l’Audi de jardiner. Liu prend l’avantage, tandis que Rui Aguas (Ferrari 458 Italia) passe Lyons. Puis ce dernier part à la faute, alors que Lyons augmente le rythme. Max Wiser (Aston Martin) rattrape le néo-3e, avant d’être trahi par sa boite de vitesse. Vient le temps des arrêts aux stands, Liu, 2e, ouvre le bal des « gros bras » et Rizzo repart sur les chapeaux de roue. Lyons et Vernay arrive quasiment ensemble dans la voie des stands. Vannelet saute dans la Bentley, tandis que Frank Yu perd un temps précieux. Rizzo est passé pendant ce temps là. Yu tente de suivre le rythme de Vannelet. Mais le pilier du team Craft-Bamboo préfère assurer.

Ainsi, Rizzo-Liu gagne la course 1 devant Vernay-Vannelet et Lyons-Yu.

GT Asia 2

Le dimanche, Rizzo, en perdition, se fait harponner par Vannelet. Les deux voitures sont éliminées. Thomas Fjorbach (Ferrari 458 Italia) prend les commandes, avant d’abandonner suite à une suspension cassée. Jeffrey Lee (Audi R8 LMS Ultra -équipier de Mies-), 3e leader ? Il détruit sa voiture, alors qu’il tente de bouchonner Mok Weng Sun (Ferrari 458 Italia.) Ces 4 abandons permettent à Max Wiser (Aston Martin) de passer en tête. Lyons passe Mok et se colle au moniteur de pilotage. Derrière, c’est un duel entre les Ferrari Clearwater, Richard Wee devançant son patron Mok. La hiérarchie ne bouge pas à l’issue des ravitaillement : Jiang Xin (propriétaire de l’Aston de Wiser) est en tête, devant Yu et Matt Griffin (qui a relayé Wee.)

Il y a de la confusion sur le podium. En effet, Wiser-Jiang et Lyons-Yu sont accusés d’avoir ravitaillé trop rapidement (il y a un temps mini.) Du coup, Griffin-Wee montent sur la plus haute marche du podium. Takuma Aoki et Ken Urata (Lamborghini GTM) sont 2e et Mok-Keita Sawa (qui se sont fait dépasser par les Japonais), 3e.
Puis Craft-Bamboo fait appel. Griffin-Wee sont 2e et Aoki-Urata, 3e (et 1er en GTM.) Signalons qu’Aoki est paraplégique. Il a donc d’autant plus de mérite.

GT Asia 3

Crédits photos : Chinese Racing Cup (photos 1 et 5 à 7), Polo Cup China (photos 2 à 4), CTCC (photos 8 à 13) et GT Asia (photos 14 à 16.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz