Accueil Actualités Entreprise Volkswagen émet des doutes sur la viabilité des voitures à pile à...

Volkswagen émet des doutes sur la viabilité des voitures à pile à combustible à l’échelle mondiale

131
15
PARTAGER

Pendant que Toyota et Honda se préparent à la commercialisation pour le public de voitures à pile à combustible au Japon, le président de VW dans ce pays émet de forts doutes sur la viabilité de ce type de propulsion en dehors de ce pays.

Shigeru Shoji, le président de VW au Japon, a fait part de ses doutes dans une interview la semaine dernière. Tout en reconnaissant que l’approche particulièrement volontariste du gouvernement japonais dans ce domaine pourrait permettre au marché de la pile à combustible de décoller au Japon, il croit que le manque de support de cette ampleur dans les autres pays va restreindre la voiture à hydrogène à être ce que les Japonais appellent une technologie « Galapagos », qui ne se développe que sur le marché local et qui est finalement balayée a terme par les une autre technologie mondialisée. Ce fut le cas des téléphones multifonctions longtemps en avance sur le plan technologique sur le reste du monde mais ringardisés en quelques années par les smartphones.

Rappelons que le Japon avance à marche forcée vers l’hydrogène, avec en particulier une subvention à l’achat prévue de 3 millions de yens pour chaque voiture (soit l’équivalent de 22 000 euros) et des travaux concernant la mise en place d’un début d’infrastructure de distribution à l’horizon 2015, date à laquelle Toyota commercialisera son premier modèle, suivi peu après par Honda. Shoji ne manque pas d’ailleurs de souligner la collusion de facto entre Toyota et le gouvernement, un argument déjà brandi par les constructeurs non japonais à l’époque des premières voitures hybrides lancées par Honda et Toyota.

Le fait que Volkswagen se sente enclin à faire passer ce message maintenant via son représentant dans le pays est intéressant car il souligne l’absence de consensus au sujet de cette tentative de généralisation de la pile à combustible au sein de l’industrie automobile. A l’heure qu’il est, personne ne sait très bien ce qu’il en adviendra. Toyota y croit et est engagé sur un cycle d’adoption long comme ce fut le cas avec l’hybride. Volkswagen, plutôt conservateur sur tout ce qui concerne les technologies autour de l’électrique, n’y croit pas et ne veut pas se lancer dans la course aux lourds investissements dans le court ou le moyen terme.

Shigeru Shoji indique toutefois que le constructeur allemand prend ses précautions et suit de près les évolutions de la technologie, s’étant fixé pour objectif de ne pas avoir plus de trois ans de retard sur Toyota dans le développement histoire de pouvoir réagir rapidement si jamais le marché décollait. Les leçons apprises avec le marché de l’hybride, où Volkswagen n’a toujours pas de présence significative alors que Toyota se prépare à la sortie de la quatrième génération de la Prius, ont semble-t-il porté.

Via Bloomberg
Crédit Image : Eneos

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Volkswagen émet des doutes sur la viabilité des voitures à pile à combustible à l’échelle mondiale"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Lacomete
Invité

C’est vrai que l’innovation chez WW, elle est bien présente. D’ailleurs quelqu’un l’aurait vue ?

Passons. Je pense plutôt que l’hydro sera réservé au transport routier, et l’électricité à la voiture particulière. Sens l’avouer, c’est bien l’idée du gouvernement japonais.

wizz
Membre
Si on dispose d’une quantité d’électricité à ne plus savoir quoi en faire avec, alors pourquoi pas l’utiliser pour fabriquer de l’hydrogène via l’électrolyse, afin de posséder une plus grande densité énergétique, et un temps de transfert rapide vers le « réservoir » de la voiture Si on dispose de moyens de production électrique très aléatoires, de grande amplitude, impossible à lisser avec la consommation normale (d’électricité), alors pareil, pourquoi pas l’utiliser à ces moments pour fabriquer de l’hydrogène via l’électrolyse Mais actuellement, la majorité de l’hydrogène est fabriqué à partir du gaz « naturel, c’est à dire du méthane CH4. En extraire… Lire la suite >>
wizz
Membre

voir le site de Volvo (camion) qui propose une version méthane

Olivier
Invité

@Wizz : le problème c’est le faible rendement de l’électrolyse, 20% . Comme tu l’expliques produire de l’hydrogene à partir du méthane est un non sens. Produire de l’hydrogene à partir d’une électrolyse est un non sens. L’économie de l’hydrogène n’est pas viable. Seuls les hommes politiques y croient. L’avenir c’est des voitures hybrides rechargeables et des voitures électriques. D’ailleurs le prix des batteries baisse année après année.

SGL
Invité

C’est ballot ! Voilà 30 ans que l’on nous dit que l’hydrogène sera opérationnel dans 10 ans et maintenant on émet des doutes sur la viabilité des voitures à pile à combustible.
Les voitures pures électriques et hybrides ont encore quelques belles décennies devant eux pour se développer tranquillement.
Dur dur pour Toyota et Honda car avoir raison les premiers est très souvent un tort !
L’histoire nous le dira !

pascal59
Invité

Vag a tout faux face à toyota
J ai un cayenne diesel pour le boulot et une 911 pour le fun. Mais je remplace le cayenne par une tesla s. Bien que j adore porsche.
Pour tous les jours une voiture qui oublie l essence et le diesel est l avenir proche.
La prius dans le monde se vend tres bien malgre sa laideur.

greg
Invité

Le rapport entre un VE « pur » et l’hydrogène?
Pour ton info, le CEO de Tesla, estime également que c’est complètement stupide 🙂
http://insideevs.com/tesla-ceo-elon-musk-hydrogen-fuel-cell-vehicles-are-mind-boggingly-stupid/

fistulinside
Invité

Parce que la Prius est achetée par des consommateurs exigeants, contrairement aux Porsches qui le sont par des consommateurs plutôt dans l’apparat.

samir
Invité

Il faut dire que VW est un peu jaloux face à Toyota.
Le jour où Toyota a lancé l’hybride, tout le monde a critiqué cette technologie et maintenant, l’hybride s’impose comme la solution idéale de transport.

greg
Invité

Tu oublies une chose : quand Toyota a lancé sa première Prius, VW a lancé au même moment un système hybride équivalent, l’Audi Duo.
La différence étant que Toyota a bénéficié de subventions du gouvernement japonais lui ayant permis de compenser les pertes…

wpDiscuz