Accueil Alternatives Toyota lance son autopartage à Grenoble

Toyota lance son autopartage à Grenoble

116
5
PARTAGER

Le nouveau service de mobilité urbaine de Toyota pour la ville de Grenoble peaufine ses derniers réglages avant son ouverture au public le 1er octobre prochain. Ces drôles de véhicules vont bientôt envahir les rues de la ville et les colonnes de Le Blog Auto pour une prise de contact.

Ce nouveau service d’autopartage est annoncé depuis quelques temps déjà et possède un nom que les Grenoblois raccourciront sans nul doute : « Cité lib by Ha:mo ». Plusieurs acteurs sont engagés dans ce projet dont « Cité lib » l’opérateur local d’auto-partage qui dévoile les tarifs de location des deux types de véhicules électriques (dits « commuters »).

Dès le 1er octobre, 35 Toyota i-Road (le véhicule à 3 roues qui se penche dans les virages) et 35 Toyota Auto Body Coms (à 4 roues) seront à disposition dans 27 stations de recharge. Ultra-compacts, ces véhicules permettront de se faufiler dans les rues étroites (ou non) de Grenoble et dans les embouteillages. « Le projet ‘Cité lib by Ha:mo’ n’est qu’un début, mais nous croyons qu’il y a le potentiel pour encourager les citoyens à une participation active à la création de la mobilité de demain et cela va dans le sens que nous souhaitons » déclare Christophe Ferrari, Président de Grenoble-Alpes Métropole.

Comme dans d’autres services d’auto-partage (électriques ou non), on pourra prendre un véhicule dans une station et le rendre dans une autre, avec ici, la satisfaction d’utiliser un véhicule n’émettant pas de CO2. Accessible à tout titulaire du permis de conduire, le service nécessite un abonnement (disponible sur internet). Puis à travers une application mobile (ou sur ordinateur), on peut voir les disponibilités dans les stations et réserver un véhicule. Comme chez Autolib’ (ou autre), un accès (plutôt cher) à la recharge seule est disponible pour les propriétaires de véhicules électriques (1).

Le service « Cité lib by Ha:mo » et les véhicules de Toyota seront très bientôt à l’essai sur Le Blog Auto.

Durée d’utilisationPlein tarifTarif réduit (abonnés annuels à MétroVélo, TAG, Itisinère ou TER)
0 à 15 minutes3 euros2 euros
15 à 30 minutes+ 2 euros (total = 5 euros)+ 1 euro (total = 3 euros)
30 à 45 minutes+ 1 euro (total = 6 euros)+ 1 euro (total = 4 euros)
45 à 60 minutes+ 1 euro (total = 7 euros)+ 1 euro (total = 5 euros)
2 heuresTotal 11 eurosTotal 9 euros
4 heuresTotal 19 eurosTotal 17 euros

(1) : 25 euros de frais d’inscription et de badge puis 2 ou 5 euros de l’heure de charge (lente ou rapide) limité en temps et selon l’heure de la journée. La charge sera gratuite jusqu’au 31 décembre.

Source et illustration : Toyota

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Toyota lance son autopartage à Grenoble"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Citelib
Invité

Les personnes intéressées par le service CitéLib by Ha:Mo, et une « harmonieuse mobilité » dans Grenoble peuvent déjà s’inscrire aux sessions de tests et d’habilitation à la conduite des i-Road, qui ont lieu dès lundi 15 septembre sur la place Malraux à Grenoble. Inscriptions à poster à contact@citelib.com ou en agence CitéLib au 28 rue Denfert Rochereau près de la Gare SNCF de Grenoble. Les premiers inscrits bénéficient d’heures de conduite gratuites pendant les mois à venir.

CDA
Membre

Intéressant.
C’est pas forcément le but pour du « transport en commun », mais d’après les photos, on dirait que ces Toyota n’ont pas un capital sympathie aussi fort que le Twizy

fistulinside
Invité

En effet, ce sont des « prolongateurs de transport en commun », autant dire que ceux qui prennent le bus, le tram ou le métro n’ont strictement rien a faire de la gueule du bus.
En outre, l’I road doit être très fun et très efficace en ville, et ça ça vaut toutes les gueules du monde quand on attend un service de qualité !

Invité

les auto body coms sont trés confortables, les suspensions sont trés évoluées, super pour des trajets sur chemins ou pavés

wpDiscuz