Accueil Mondial de l'automobile Paris 2014 – Peugeot 208 GTi 30th : belle bougie d’anniversaire

Paris 2014 – Peugeot 208 GTi 30th : belle bougie d’anniversaire

303
19
PARTAGER

Histoire de fêter dignement les 30 ans de la 205 GTi, Peugeot a fait une « version plus radicale de la 208 GTi », la 208 GTi 30th. Au programme, préparation des trains roulants et puissance relevée.

La 208 GTi 30th (prononcez « soeur tisse » pour faire plus chic…) a déjà été présentée au Festival of Speed de Goodwood cet été mais Peugeot la présentera « au grand public » au Mondial de Paris dans 15 jours. Traitement bi-ton de la voiture, voies élargies, chromes remplacés avantageusement pas du noir mat, moteur revu, etc. tout est fait pour délurer un peu plus la 208 GTi et la faire sortir du lot.

La puissance du 1,6 l THP a été portée à 208 chevaux (pour le clin d’oeil) et le couple passe à 300 Nm (contre 200 ch et 275 Nm pour la version GTi « classique »). Mais c’est surtout du côté des liaisons au sol et du châssis qu’il faut regarder. L’assiette de la voiture est abaissée de 10 mm et les voies sont élargies de 22 mm. Les jantes passent du 17 au 18 pouces et semblent immenses dans les arches des ailes.

« Dans la continuité de RCZ R, la marque a fait appel aux compétences techniques de PEUGEOT Sport pour développer une version plus radicale de la 208 GTi. La 208 GTi 30th célèbre ainsi les 30 ans de la GTi de PEUGEOT » déclare Maxime Picat, DG de Peugeot.

208GTi30th1

Le noir et le rouge se retrouvent tant à l’extérieur qu’à l’intérieur et chaque modèle est modifié à la main par les spécialistes de Peugeot Sport. On peut d’ailleurs découvrir leur travail au travers d’une vidéo. « Sur la base de la 208 GTi déjà très efficace et bien motorisée, notre ambition était de mettre l’accent sur le typage du comportement, en augmentant encore son efficacité. Pour cela nous avons développé la motricité et un potentiel d’adhérence supérieur principalement sur le train avant. Le bénéfice porte essentiellement sur les vitesses de passages, les sensations de conduite et le retour d’informations » avance Pierre Budar, chef de projet 208 GTi 30th.

Par rapport à la 208 GTi, cette GTi 30th promet en effet d’être plus turbulente. Le 0 à 100 km/h est annoncé à 6,5 s (contre 6,8) et le 1000 m en 26,5 s. Ajoutez à cela un ESP et un antipatinage plus permissifs, l’ajout d’un différentiel à glissement limité Torsen, ainsi qu’une direction revue et on tient peut-être la digne héritière de la grand-mère 205 GTi. La petite délurée arrivera en novembre. Au Blog Auto on ne demande bien sur qu’à vérifier si tout cela est vrai.

Comptez tout de même 28 900 euros pour cette 208 GTi 30ème anniversaire (très bien dotée) avec pour unique option la peinture bi-ton à 1 100 euros. C’est 3 800 euros de plus qu’une GTi « normale ».

Source et illustration : Peugeot

Poster un Commentaire

19 Commentaires sur "Paris 2014 – Peugeot 208 GTi 30th : belle bougie d’anniversaire"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Vince
Invité

petite imprecisions vous citez un : « différentiel à glissement limité Torsen toujours là »

il n’y en a pas sur la GTi standard 🙂

rickyspanish
Invité

ça fait cher le cheval supplémentaire, quant au bicolore c’est moche et cher et ça fait un peu kéké style.
Cette 208 doit être toutefois moins chère que la cousine DS3 R pourtant plus ancienne

Dr_Briefs
Invité

Dans la vie il ne faut pas s’arrêter juste à la puissance max…
Avoir 300 bourrin mais un châssis qui ne suit pas cela n’a pas d’intérêt.
En cherchant sur internet tu verras que certains on voulu jouer au plus malins et sortir plus de chevaux de la 208 GTI.
Bilan des courses cela fait trop de chevaux sur le train avant.

Là au final tu as un torsen, 10% de couple max en plus, etc… qui est pour moi la préfiguration d’une potentielle 208 R si Peugeot trouve assez de client pour sortir une version plus musclé.

juuhuu
Invité

Le problème est pas tant le chassis qui peut encaisser que l’architecture même d’une traction de plus de 300ch !!!

Pedro
Invité

Bravo aux Lion pour le retour aux vraies sportives avev de nobles solutions tzchniques mais j’ai peur qu’on retombe dans l’écueil de la RCZ-R : comportement « trop » efficace et prix hors-marché…

jifa
Invité

Achetez un différentiel à glissement limité, une peinture mat et mettez des sieges Peugeot sport une liaison au sol et vs verrez que finalement elle n’est pas si « hors de prix » que ca
3600€ de plus qu’une classique, il n’y a rien de choquant.

Une polo R moins équipée est à 34 000€….

GREG
Invité

Franchement, je ne comprend pas cette nouvelle habitude des PSA de peindre une moitié de carrosserie dans une couleur et l’autre moitié dans l’autre sur leurs modèles ou concepts sportifs, je trouve que c’est d’une laideur….Et je vois pas en quoi cela contribue à la sportivité.

beniot9888
Invité

C’est optionnel sur ce modèle. Donc si tu n’aimes pas, tu n’achète pas !

GREG
Invité

Cela ne répond pas trop au problème/à la question : ce genre d’arguments tu peux un peu l’appliquer à tout.
T’aimes pas telle voiture? Ben n’achète pas!

beniot9888
Invité

J’avoue que je ne vois pas le problème. Ils devraient arrêter de proposer l’option peinture bicolore parce que tu n’aimes pas ?

juuhuu
Invité

@Greg, tu préfères un gris VRP bien chiant ???

Purée, pour une fois que Peugeot mets en production un truc un peu sexy (même si c’est que le look), y en a toujours un qui pigne !! C’est dingue !! Et encore, ce n’est qu’optionnel comme la justement souligné beniot….

SGL
Invité

Sinon il y a la Polo GTi qui existe avec une finition Giscardienne pour les nostalgiques des seventies, avec l’avantage de passer totalement inaperçue.

wpDiscuz