Accueil Chevrolet Carnet de voyage : Santiago de Cuba, pays des Chevrolet (4/12)

Carnet de voyage : Santiago de Cuba, pays des Chevrolet (4/12)

251
0
PARTAGER

La Havane, Santiago de Cuba : deux villes, deux histoires et 1000 kilomètres de distance. Mais surtout deux manières totalement différentes de concevoir le rapport avec les belles vieilles voitures américaines.

Si dans la capitale, les véhicules anciens sont essentiellement des taxis, et le plus souvent des Pontiac et des Ford Fairlane, ils sont là avant tout pour les touristes et les photos de mariage, sans vraiment remplir leur fonction première de permettre de rejoindre un point à un autre … puisqu’on paye avant tout pour « faire un tour ». Désormais, les taxis de la Havane, les vrais, sont le plus souvent chinois ou coréens.

Tel n’est pas le cas à Santiago. Ici, pas de frime, pas des carrosseries aussi roses que rutilantes pour justifier la note finale des clients, avant tout attirés par le côté fun de la chose et la photo souvenir à montrer aux copains.

LBA-CUBA-CHEVROLET-IMG_5967

Mais au contraire, un véritable respect – voire même amour – de ces vieilles voitures où l’objectif demeure bien de se déplacer. Le parc ? Avant tout des Chevrolet, à quelques exceptions près, là aussi, le côté fonctionnel rentrant plus en ligne de compte. En effet à Cuba, comme en Europe, et aux Etats-Unis, dans les années 50, tout le monde ne roulait pas en Pontiac décapotable … Peut-être plus en  Chevrolet 210 4-Door sedan 1955, même s’il n’y a jamais eu d’oiseau sur l’avion du capot à l’origine.

IMG_5917

Autre point notable : chaque conducteur semble tout à fait conscient de la chance de pouvoir être au volant de telles légendes roulantes, telle cette Bel-Air 1955 que je n’ai pas pu résister à photographier sous tous les angles.

LBA-CUBA-CHEVROLET-IMG_6336

IMG_6340

LBA-CUBA-CHEVROLET-IMG_6337

Petit rappel aussi : Santiago de Cuba est à 20 kilomètres de la plage … et abritait beaucoup moins de casinos et autres lieux festifs que la Havane. Certes, si il y a tout de même des taxis Chevrolet  dans la capitale cubaine telles que  cette Impala 4-Door hardtop (différente de la « simple » 4-Door sedan au niveau de la vitre arrière) de 1959. Mais son relooking  relève plus du monde de Barbie et des casinos qu’autre chose.

CUBA-AUTO_IMG_7198

Flânons donc un instant  dans cette ville cubaine, au charme suranné, histoire de découvrir au hasard ces véhicules de légende.

CUBA-AUTO_IMG_6070

Telle cette Chevrolet 210, en version sport (2 portes).

IMG_5959

Sans oublier  d’admirer au passage  ces side-cars d’un autre temps.

Crédits Photos :  Elisabeth STUDER – www.leblogauto.com

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz