Accueil Historique Carnet de voyage : Cuba – un paradis pour la Ford Fairlaine...

Carnet de voyage : Cuba – un paradis pour la Ford Fairlaine (6/12)

143
3
PARTAGER

Difficile de résister à une telle « beauté roulante »  découverte sur une des places principales de Santiago de Cuba. Le contraste est d’autant plus saisissant qu’apparaissent au loin Lada et voitures asiatiques dont le charme n’est pas la qualité première.

LBA-CUBA-02IMG_6364-640x360

Ce petit bijou n’est autre qu’une Ford  Fairlaine Town Sedan 1956, portant haut et fière les couleurs de la marque.

LBA-CUBA-LOGO-FORD-IMG_6362-640x360

Rappelons que le nom Fairlane vient de l’ancienne maison du constructeur automobile Henry Ford et de son épouse Clara. Le domaine, the Fair Lane est maintenant un musée national historique sur le campus de l’université du Michigan à Dearborn. La famille Ford vécut à Fair Lane de 1915 jusqu’à leurs décès en 1947 et 1950.

C’est en 1955 que Ford abandonne la désignation Crestline pour la remplacer par Fairlaine, élément qui apparaîtra désormais sur une plaque signalétique comme sur cette voiture alliant nostalgie et charmes de la plage.

CUBA-FAIRLANE-BARACOA-retaille-IMG_6475

Où là-aussi, la comparaison avec la Lada n’est pas vraiment à l’avantage de la production russe. Ironie de l’histoire : il faut aller à Cuba pour voir côte à côte l’ex-URSS côtoyer allègrement les Etats-Unis, la guerre froide s’arrêtant à l’entrée du parking.

CUBA-LBA-BARACOA-retaille-IMG_6476
La voiture est d’une conception différente des anciennes Crestline. La nouvelle ligne est entièrement redessinée et plusieurs nouvelles  désignations apparaissent. Tous les modèles possèdent pour la première fois des roues de 14 pouces, lesquelles donnent au véhicule cette ligne surbaissée. D’autres changements interviennent également comme l’ouverture du coffre, des ouïes de roues simplifiées et un pare-brise panoramique avec des montants inclinés vers l’arrière.

La première gamme de Ford Fairlaine a débuté aux côtés de la Thunderbird en 1955. Ces nouveaux véhicules haut de gamme auront permis à Ford d’enregistrer cette année là ses meilleurs chiffres de ventes depuis 1923.

LBA-CUBA-FORD-IMG_6360-1024x768 - Copie

 

LBA-CUBA-FORD-01-IMG_6367-640x360

Crédits photos : Elisabeth Studer – www.leblogauto.com

 

 

 

 

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Carnet de voyage : Cuba – un paradis pour la Ford Fairlaine (6/12)"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
de Tournemire
Invité

Cuba est un paradis pour les Ford… Mais vraiment pas pour les Cubains…

detaille
Invité
Cette magnifique FORD FAIRLANE , n’est pas une 1956 , mais une 1955 . Mon père en a possédé une à l’époque ( j’ai toujours les photos ); elle avait été achetée neuve en Belgique ( fabriquée à l’usine Ford d’Anvers ). Il y a environ trois ans , j’ai retrouvé la même au fond d’un garage chez un particulier ici en Belgique et actuellement je la fais refaire intégralement.C’est une six cylindres en ligne avec une boîte manuelle trois vitesses. Ce qui vous induit en erreur concernant l’année de celle que vous présentez en photos , ce sont les… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

Merci des précisions. Il faut dire que ces belles américaines sont souvent « bricolées » et il est difficile de remonter précisément à l’origine et au pedigree exacts des engins.

wpDiscuz