Accueil F1 Monza, la Parabolica bitumée : « tout se perd ma bonne dame ! »

Monza, la Parabolica bitumée : « tout se perd ma bonne dame ! »

177
16
PARTAGER

La parabolique du circuit de Monza, l’un des derniers monuments du sport automobile n’est plus, ou presque. Elle vient d’être défigurée par un lâche bitumage en règle de son bac à gravier.

A la demande du Superbikes

C’est à la demande de la Dorna (propriétaire du MotoGP ou du Superbikes) et de la FIM (Fédération Internationale de Motocyclisme) que le bac à gravier à été sacrifié. En effet, pour les pilotes moto, ce bac à gravier signifiait quasiment à coup sur la chute en cas de freinage tardif ou manqué. Pour que le championnat Superbikes revienne à Monza, les propriétaires du circuit ont donc bitumé celle qui fut le cauchemar de beaucoup de pilotes, en F1 notamment.

Un morceau de bravoure

Bien entendu il faut sans cesse améliorer la sécurité des pilotes, des officiels et des spectateurs. D’ailleurs cette parabolique n’était pas comme cela au cours de son histoire, elle rattrapait l’ovale incliné de Monza dont elle n’était séparée que par un talus de terre, puis par des barrières jusque dans les années 90.

En 1990 justement Derek Warwick met deux roues sur l’herbe et vient fracasser sa Lotus contre les rails de sécurité (voir ici). Groggy, il montera dans sa voiture de réserve pour prendre le nouveau départ quelques instants plus tard. Par la suite, la Parabolique se voyait dotée d’un bac à graviers plutôt que le rail à ras de la piste. Toute approximation de trajectoire se traduisait alors par un « tankage » en règle ou au moins une grosse perte de temps.

d04ita655
Gorgio Pantano se sort dans la Parabolica en 2004

Les pilotes n’aiment pas

Hélas, comme ce fut déjà le cas sur bien des circuits empruntés par la F1, l’extérieur des virages les plus sélectifs du calendrier ont été peu à peu affadis. On pourra citer parmi eux le Raidillon de l’Eau Rouge dans sa partie haute qui est désormais lui aussi bitumé. Ce bitumage de Monza fait réagir, et des pilotes en premier lieu. Karun Chandock, ancien pilote de F1 : « Un autre grand virage qui va perdre son défi ». Il est rejoint par Jérôme d’Ambrosio : « La Parabolica ne sera plus jamais la même ».

306972_2286906950238_1879151616_nLe Français Jordan Tresson, vainqueur de la GT Academy 2010 et qui a déjà couru sur bon nombre de circuits mythiques lors de sa saison de LMP2 en 2012 (Sebring, Spa, Le Mans, etc.) lime la Nordschleife pour le championnat VLN avec sa Lexus IS-F ou une Nissan GT-R GT3 pour les 24H du Nürb. Et il n’est absolument pas en faveur de ces bitumages. « Encore un virage mythique qui est aseptisé. Maintenant, ils iront gentiment au large et reviendront en ayant perdu 2 dixièmes. Où est le challenge ? Ils ont détruit le Raidillon, le double gauche de Pouhon et maintenant c’est la Parabolica. Heureusement qu’il reste la Nordschleife ! » déclare-t-il.

Avant d’enfoncer le clou « C’est beaucoup trop simple. Tu peux chercher la limite super facilement, trop facilement. Et si tu te rates, tu ne perds rien. La sécurité c’est bien mais je trouve que ça ne doit pas dénaturer la chose. Pourquoi ne pas brider les F1 à 200 km/h par sécurité ? Après tout, les camions sont bien bridés à 160 km/h en course… ».

Jordan retrouvera sa Nordschleife préférée le 23 août prochain pour les 6 heures Opel – Coupe de la Ruhr« Au Nürb, tout le monde a compris que c’était dangereux et qu’il n’y avait pas de droit à l’erreur ».

La F1, elle, sera à Monza le 5 septembre prochain. Nul doute que ce bitumage sera l’un des sujets de discussion dans les paddocks.

Illustration : 1-Espn, 2-F1, 3-T.Emme/Le Blog Auto

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Monza, la Parabolica bitumée : « tout se perd ma bonne dame ! »"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gigi4lm
Invité

Aie aie aie !!!
Pourquoi ne pas supprimer le bac à gravier de Mulsanne tant qu’on y est !

seb
Invité

En quoi est ce que c’est plus sécurisant d’avoir un sol qui ne nous arrête pas par rapport a un sol qui nous arrête avant de taper le mur?
Les traits de couleur (j’imagine qu’ils mettront ça à la place) qu’on a au Castellet ralentissent mieux les voitures que le bac à graviers?

Yop
Invité

On parle apparemment du cas des motos. Et là, je suppose que glisser sur le tarmac fait moins mal que taper les graviers, ricocher, retaper le gravier…
Pour les voitures, en effet, c’est vraiment bof…

HC
Invité

Ouf, je pensais que le sacrilège portait sur la vraie parabolique qui avait « transféré » son nom au dernier virage du petit circuit actuel.

D’un autre coté, pour un motard, glisser sur des bandes de couleurs genre Castellet, ça doit bien raper !

litlfred
Invité

Le but ici n’est pas de ralentir fortement un vehicule en perdition ( ce qui en effet est le principe des bons vieux bac à sable ), mais dans le cas present de laisser plus de marge quand à la qualité de la trajectoire. Les pilotes pourront donc etres moins propres sans risquer la sanction de la sortie de route en mordant meme tres legerement sur le coté de piste.
Perso, sans pretendre etre pilote le moins du monde, je pense qu’au contraire, c’est plus dangereux.

juuhuu
Invité

C’est des pilotes pro, s’ils se foirent sur une trajectoire, ça fait partie du jeu et de la course… Encore une connerie que ce bitumage…

litlfred
Invité

Bien d’accord et justement la proximité du bas à sable poussait à un pilotage clean, sous peine de planter sa course.
Avec le bitume, plus de soucis, ca va rentrer fort et tant pis pour la propreté. Par contre, ceux qui vont se viander, sortiront plus fort aussi et sans pouvoir compter sur le gravier pour les ralentir aussi efficacement.

Rowhider
Invité
Monza sont à la peine côté finance, perdre les courses de Superbike ne les aideraient surement pas non plus. C’est franchement dommage pour le challenge que représente ce circuit, mais je me mets aussi du côté des organisateurs. Il aurait été plus efficace d’augmenter significativement les largeurs de bacs de graviers, et j’imagine qu’ils ne peuvent pas le faire… C’est dailleurs ce qu’ils voulaient faire un Imola en 1993 suite à la méchante sortie de Berger à l’endroit même où Senna s’est tué quelques mois après: mais il y avait un ruisseau juste derrière le mur de pneus. Au final… Lire la suite >>
wizz
Membre

Augmenter la largeur du bac à gravier ne changera rien pour les motards

Quand le pilote et/ou la moto tombe en glissage sur le bitume, alors ils continuent à glisser. Rien ne peut leur faire basculer. Ils seront comme des tortues sur le dos…

En revanche, avec un support mou et déformable qu’est un bac à gravier, alors ça s’accroche plus ou moins sur le gravier, va basculer plus ou moins. Et à un moment, il y aura un angle qui va se planter dans le gravier, et le pilote et/ou la moto va basculer, s’envoyer en l’air, tournoyer, etc…

wpDiscuz