Accueil Endurance Endurance : La catégorie LMP3 dévoilée

Endurance : La catégorie LMP3 dévoilée

276
16
PARTAGER

Au mois de décembre dernier l’ACO avait annoncé son intention d’introduire à l’horizon 2015 une nouvelle catégorie pour remplacer le LMPC en tant que première marche de l’échelle des prototypes dans les Le Mans Series, sous le LMP2 et le LMP1. Logiquement, cette catégorie a été nommée LMP3 et sa définition technique a été dévoilée ce week-end à l’occasion des manches de l’European Le Mans Series au Red Bull Ring et de l’Asian Le Mans Series à Inje en Corée.

L’idée des LMP3 est de proposer un réglement technique qui permette aux constructeurs de proposer une voiture qui soit abordable, mais proche dans l’esprit des LMP2. Comme le montre les images du design de référence diffusé par l’ACO, ce sera obligatoirement un coupé fermé avec une dérive façon aileron de requin et des ouvertures au-dessus des roues, comme les LPM1 et les nouvelles LMP2. La longueur sera de 15 cm inférieure à une LMP2, pour une largeur identique, et le cockpit largement dimensionné pour permettre une bonne visibilité sous tous les angles et ainsi éviter les problèmes traditionnels des prototypes fermés. La voiture devra être équipée d’une coque en carbone avec arceau métallique, et sera validée par un crash test. Le poids devra se situer entre 870 et 900 kg.

Si le châssis pourra être acquis auprès de plusieurs constructeurs (Onroak, Norma, SORA, Tatuus, entre autres constructeurs traditionnels de petits prototypes sont intéressés), l’ensemble moteur-boîte sera standard, un V8 de 420 chevaux couplé à une boîte semi-automatique à 6 rapports, et sera fourni par Oreca avec une électronique Magnetti Marelli. L’objectif est d’avoir une mécanique suffisamment robuste pour ne demander de révision majeure que tous les 10 000 km. Les pneus seront également standard, mais le fournisseur n’est pas encore annoncé. L’ACO indique que ces pneus seront de taille similaire à ceux de la Carrera Cup, soit 27-65/18 à l’avant et 31-71/18 à l’arrière. Pour référence, Michelin est le fournisseur de la Carrera Cup. Le prix maximum total d’une voiture ne pourra dépasser 195 000 euros (135 000 pour le chassis, 60 000 pour le groupe propulseur) et une saison devrait se situer entre 350 000 et 400 000 euros, ce qui est raisonnable pour une voiture qui tournera selon les prévisions deux secondes plus vite au tour qu’une GTE sur un circuit typique.

Projet-LMP3-Profil

Les marchés prioritaires de la LMP3 seront l’European Le Mans Series et l’Asian Le Mans Series, avec l’espoir de mettre le pied à l’étrier à des gentlemen drivers qui souhaiteraient tâter du prototype sans avoir besoin d’investir dans une coûteuse LPM2, et à des jeunes pilotes qui voudraient embrasser une carrière en endurance. Il existe déjà une catégorie prototype voisine, la CN. Le LMP3, selon Vincent Beaumesnil, sera à peine 20% plus cher, en ouvrant les portes de l’endurance à la mode ACO.  Rappelons que cette saison l’Asian Le Mans Series s’est ouverte aux voiture CN dès cette saison pour amorcer la pompe, mais à partir de 2016 seules les LMP3 seront admises aux côtés des LMP2.

Source et crédit illustrations : Automobile Club de l’Ouest

 

 

 

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Endurance : La catégorie LMP3 dévoilée"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
luxury
Invité

On peut saluer les efforts de l’ACO depuis quelques temps pour son dynamisme et chercher de bonnes solutions pour remplir le calendrier de son circuit, faire venir des équipes en proposant une formule plus abordable.

Ils ont bien compris que les circuits en France étaient mort s’ils ne se bougeaient pas, les abandons à répétitions aux 24h cette année en sont aussi une nouvelle preuve.

Non seulement il faut des courses mais en plus il faut pouvoir y participer.

Bravo !

Carlos Ghost
Invité

Le profil serait sympathique s’il n’y avait cet horrible « aileron de requin » rectiligne. J’ai mis des guillemets car le vrai requin, lui, aérodynamique de nature, n’a pas ce dessin qui casse la ligne.

Dire qu’il suffirait, sur ce modèle, que la ligne supérieure épouse la découpe du liséré orange.

La marmotte
Invité

Le requin est aérodynamique de nature pour mieux voler 🙂

Verth.
Invité

« les abandons à répétitions aux 24h cette année en sont aussi une nouvelle preuve. »

Qu’est-ce que vous racontez ? Sur 56 partants cette année, il n’y a eu 20 abandons, ce qui est peu comparativement à d’autres années. Encore une bonne partie de ces abandons ont-ils un accident pour origine ce qui démontre que les voitures actuelles sont fiables.

Je trouve stupide de créer une nouvelle catégorie. Qui plus est esthétiquement et aérodynamiquement très semblable aux LMP1 et LMP2 !

Il aurait été plus judicieux de travailler sur une plus grande variété du plateau GT.

Rowhider
Invité
Je crois qu’il parlait des forfaits très nombreux pas des abandons en course… Cette catégorie est une excellente nouvelle, le retour des Super GT façon McLaren F1GTLM et Porsche GT1 n’étant pas à l’ordre du jour. Il existait déjà des équivalents monotype mais il manquait une catégorie officielle pour courir avec les grands. Ca permet d’ajouter une catégorie à la jonction en terme de performances entre les GT et les Proto. Avec la désertion du LMP1 par les privés, le LMP2 brasse de plus en plus de pilotes pro, il fallait rétablir l’équilibre pour les amateurs. Il ne faut pas… Lire la suite >>
luxury
Invité
comme le disait Rowhider je parlais des forfaits pré course. Vous trouvez stupide de créer une nouvelle catégorie proche des lmp existante, très bien, mais que proposé vous pour que le sport automobile existe demain ? que proposé vous pour que les circuits français ne ferment pas ? Une catégorie proche du lmp1 et 2 en aéro voir en performance et fiable mais avec un budget mieux maîtrisé n’est t’il pas une bonne solution qui plus est si l’on y adjoint un championnat ? Cette catégorie pourra attirer non seulement les gentlemen, les semi pro et pourquoi pas les pros… Lire la suite >>
Verth.
Invité

« comme le disait Rowhider je parlais des forfaits pré course. »

Si vous vous étiez exprimé avec la précision requise je n’aurais pas établis la confusion !

Par ailleurs, je ne parle pas d’un renouveau d’une quelconque catégorie GT1 ou ce genre d’ânerie, mais d’élargir le panel des GT au Mans. Regardez la variété du plateau des GT3 et vous saurez de quoi je parle. Comment se fait-il qu’au Mans on ne trouve que 4 constructeurs de GT alors qu’ils sont une dizaine à se battre au 24h. de Spa ou du Nurburgring ?

totom16
Invité

Peut-être parce qu’au Mans il s’agit de « GT2″… catégorie qui en terme de coût n’a rien à voir avec les GT3 engagés à Spa ou au Nürburgring, plus à même d’attirer des équipes privées.

Ne parlons même pas de performances au regard de la différences avec les LMP1 (déjà que les pilotes de tête se plaignent des différentiels de vitesse !!!)

luxury
Invité

Si vous aviez lu jusqu’au dernier mot, peut être auriez vous compris.

Mais sans doute avez vous raison.

Une critique n’est intéressante que si elle fait avancer, resté ou vous voulez dans votre réflexion négative.

L’axe de travaille d’un LMP3 est bien plus intéressante que la manière dont je m’exprime et bien plus également qu’une personne qui donne des leçons et qui pense avoir LA raison.

Vous pourriez toujours nous donner une proposition sérieuse en alternative, nous sommes plusieurs à vous avoir indiqué les avantages de cet axe de travaille qui est loin d’être finalisé d’ailleurs.

Carlos Ghost
Invité

Effectivement, pas d’Audi R8, de Mercédes AMG, de MacLaren, de Lamborghini, de Bentley Continental etc.

luxury
Invité

Juste de rajouter que si pour vous, créer une catégorie qui peut faire venir plus d’écuries en proposant une voiture fiable performante et pas cher ne vous semble pas la bonne solution, qu’elle est alors pour vous le moyen d’intéresser non seulement les écuries mais également les spectateurs ?

wpDiscuz