Accueil F3 Championnat européen de F3 à Moscou : 3-0 pour la France !

Championnat européen de F3 à Moscou : 3-0 pour la France !

160
0
PARTAGER

Esteban Ocon a connu un passage à vide en championnat européen de F3. Il se rassure à Moscou et de quelle manière… Avec ce triplé, il bétonne son avance et le titre semble lui tendre les bras.

Scirocco R-Cup

Les Scirocco fonctionnent au gaz naturel fourni par Gazprom. Au domicile de son sponsor, VW se devait de marquer le coup. Au lieu d’une classique manche, la Scirocco R-Cup s’offre une démonstration.

Pour l’occasion, il a rappelé sa bande de joyeux retraités : Manuel Reuter, Jan Lammers, Nicola Larini (qui a déjà gagné une manche de Scirocco R-Cup), Markku Alen… On retrouve les « stars » habituels de VW : l’ex-skieur Sven Hannawald et l’ancien gardien de but Jerzy Dudek. S’y ajoutent bien sûr des pilotes Russes. Les plus connus étant Roman Rusinov (entraperçu sur le banc de touche de Midland), Mikhail Kozlovskiy (issu du WTCC) ou Andrey Karginov (vu au Dakar.) Doreen Seidel est la seule concurrente régulière de la Scirocco R-Cup. L’ex-playmate est accompagné d’une collègue, Inessa Tushkanova, plus vraiment d’origine.

Volkswagen Scirocco R-Cup - Moscow 2014

Le toujours vert Lammers décroche la pole…

Volkswagen Scirocco R-Cup - Moscow 2014

Mais il se fait surprendre par le feu vert. Larini vire en tête, mais le Néerlandais reste au contact. Reuter et Kozlovskiy sont en embuscade. Hannawald harponne Tushkanova, provoquant un safety-car.
Peu après, Viktor Shaitar (vu en Blancpain Endurance Series) s’en prend à Reuter.

Dans le sprint final, Larini s’impose, devant Lammers et Kozlovski. Seidel est 8e. A 50 ans, l’ex-pilote Ferrari a toujours la pèche !

Volkswagen Scirocco R-Cup - Moscow 2014

Championnat européen de F3

L’actualité du paddock, c’est la possible arrivée de Signature. L’écurie française devait venir avec un moteur Oreca-Renault. Cela aurait d’ailleurs marqué à la fois le retour d’Oreca, Signature et Renault en F3. Mais les essais hivernaux ont été catastrophiques. Tatiana Calderòn s’est recasée chez Jo Zeller, tandis qu’Oscar Tunjo s’est réorienté vers la FR 3.5.

Cette fois, Signature emploierait un moteur déjà existant (Mercedes ou VW ?) L’idée étant de participer à au moins une épreuve, afin d’être qualifiable pour Macao.

FIA Formula 3 Championship, Moscow Raceway

Archi-dominateur en début de saison, Esteban Ocon (Prema) subit désormais la loi de Max Verstappen (Van Amersfoort.) Le Français va-t-il pouvoir gérer son avance ? Ou bien le Néerlandais va-t-il s’imposer dans le sprint final ? Ocon se rassure aux essais avec la pole.

F3 Euro 1

Dans la course 1, Ocon s’envole dés le feu vert. Jordan King (Carlin) et Tom Blomqvist (Carlin) le suivent plus ou moins. Verstappen, parti 4e, dépasse l’Anglo-suédois. Mais le champion de British F3 2013 est déjà trop loin et l’on ne parle même pas d’Ocon…

Ainsi le Français s’impose, devant King et Verstappen.

F3 Euro 2

Le dimanche, on retrouve l’Ocon qu’on a connu en début de saison. Complètement en confiance, il sème ses poursuivants au feu vert. Antonio Fuoco (Prema) doit sortir les jumelles. Blomqvist essaye d’abord d’attaquer le pilote Ferrari Junior Academy. Puis il préfère assurer. D’autant plus que derrière lui, Verstappen, 4e, est trahi par son électronique.

Ocon s’impose en roues libres, devant Fuoco et Blomqvist.

FIA Formula 3 Championship, Moscow Raceway

La course 3 débute quasiment par un safety-car. En tête, Ocon mène devant Blomqvist et Verstappen. Lorsque la voiture de sécurité s’efface, la direction de course punit Blomqvist d’un drive-through (pour départ anticipé.) Verstappen passe 2e et Fuoco, 3e. Puis il y a une nouvelle collision, suivi d’un safety-car et le classement est gelé.

Ocon s’impose donc devant Verstappen et Fuoco.

FIA Formula 3 Championship, Moscow Raceway

Au classement, avec ce triplé, Ocon refait le break, avec 379 points. A 4 manches du but, le Français est quasiment assuré du titre. Verstappen perd donc du terrain, à 263 points. 3e à 211 points, Lucas Auer (Mücke) doit désormais faire attention à Blomqvist, qui n’a que 3 unités de retard.

F3 Euro 6

Crédits photos : championnat européen de F3 (photos 1 et 5 à 10) et Volkswagen (photos 2 à 4)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz