Accueil Endurance Asian Le Mans Series 2014 – 1 : Oak Racing facile à...

Asian Le Mans Series 2014 – 1 : Oak Racing facile à Inje

70
0
PARTAGER

C’est reparti pour la seconde saison de l’Asian Le Mans Series. Comme la saison dernière, Oak Racing arrive en position de force et la Morgan de l’écurie franco-chinoise a remporté avec une marge confortable la première épreuve de la saison à Inje.

Les efforts de l’ACO pour mettre sur pied une série régionale en Asie continuent de plus belle, mais les débuts modestes de cette seconde saison montrent que c’est toujours aussi compliqué. Malgré un buzz encourageant pendant l’intersaison, la participation pour 2014 est sensiblement identique à celle de la saison dernière avec quinze voitures inscrites pour la saison et seulement huit prêtes pour la première manche. La nouveauté réglementaire la plus importante pour la saison est l’ouverture à la catégorie CN, qui prépare le terrain pour le LMP3, une classe considérée très importante par les organisateurs.

Il y a trois LMP2 inscrites, une de plus que la saison dernière. sachant que deux autos étaient présentes à Inje : la Morgan du Oak Racing Team Total des champions en titre David Cheng et Ho Pin Tung, et deux nouvelles venues : le team Eurasia Motorsport avec une Oreca 03 louée à Murphy Prototypes et le Craft Bamboo Racing avec une Morgan LMP2 absente à Inje. Dans la catégorie CN six voitures sont attendues, deux Wolf GB08, une Ligier JS53 et trois Tatuus PY12. Seules la Ligier JS53 du Craft Bamboo Racing et une des deux Wolf étaient à Inje. Enfin, dans la catégorie GTC qui regroupe maintenant GT3 et GTE, les Taïwanais de AAI-RSTRADA engagent deux BMW Z4 et une Mercedes SLS, alors que le nouveau Team Ferrari China (qui n’a rien d’officiel) aligne une 458 GT3 et le team Taisan, absent à Inje pour cause de Super GT à Sugo le même week-end, devrait être là avec sa Nissan GT-R GT3 et son increvable Porsche 996 GT3.

La petite troupe de huit voitures à Inje, comme l’année dernière pour la première manche, voyait les effectifs encore plus réduits à l’issue des essais puisque la Wolf ne pouvait pas prendre le départ, faute de pièces de rechange, alors que la Ferrari chinoise était tellement rectifiée lors d’une sortie de piste que le châssis était touché et irréparable sur place. Restaient six voitures sur la grille, le meilleur temps étant pour la Morgan du Oak Racing, structure à des années lumières au-dessus de la concurrence en terme de préparation comme de pilotes, Cheng et Ho Pin Tung ayant une saison derrière eux avec Le Mans en point d’orgue. A noter le meilleur temps en CN par la guest star de l’équipage Mathias Beche que la petite Ligier devait changer de son habituelle LMP1…

En course, pas de détail pour la Morgan Oak Racing qui a mené la quasi-totalité des trois heures, sa suprématie à peine contestée par Richard Bradley sur l’Oreca Eurasia dont les coéquipiers n’avaient pas le rythme pour suivre la Morgan de David Cheng et Ho Pin Tung. Le résultat était parachevé lorsque Richard Bradley sortait de la piste avec l’Oreca à cause d’un problème technique lors de son dernier relais et devait abandonner. La Morgan Oak Racing a donc emporté la course avec dix tours d’avance sur le reste du plateau. Le podium était complété par la BMW Z4 de de Hanchen Chen, Ryohei Sakaguchi et Marco Seefried et la Mercedes SLS AMG GT3 de Yu Lam, Takeshi Tsuchiya et Takamitsu Matsui, les deux autos du team AAI-RSTRADA, alors que la Ligier du Craft Bamboo Racing, qui aurait dû être devant les GT3, a été retardée par un problème de boîte de vitesses.

La prochaine épreuve aura lieu à Fuji à la fin août, en espérant que le plateau y sera plus étoffé. Contrairement à l’année dernière, cette fois le Super GT ne fera pas course commune puisque le championnat japonais sera à Suzuka le même week-end.

Crédit image : Asian Le Mans Series/Rewind Magazine

 

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz