Accueil Alternatives Véhicules électriques : Je vous fais le plein d’aluminium ?

Véhicules électriques : Je vous fais le plein d’aluminium ?

125
23
PARTAGER

Imaginez, 1 600 km à bord d’un véhicule électrique, en une seule « charge » d’une nouvelle batterie Aluminium-Air. Imaginez encore que cette charge se fasse en quelques minutes pour un coût équivalent à du carburant classique. Un rêve ? Peut-être pas !

C’est lors de la Conférence Canadienne Internationale de l’Aluminium qui se déroulait sur le circuit Gilles Villeneuve (quelques jours avant la Formule 1) que les sociétés Phinergy (1) et Alcoa (2) ont présenté un prototype de voiture électrique (une Citroën C1) équipée d’une telle batterie aluminium-air. Fruit du travail de la start-up Phinergy, la batterie aluminium-air utilise comme son nom l’indique des barres d’aluminium mise en contact avec de l’air et de l’eau via une électrode spécialement développée. Sans entrer dans le détail de la réaction chimique, Phinergy explique avoir réussi à minimiser les réactions non souhaitées et ainsi tirer un maximum de la densité énergétique de l’aluminium.

Car c’est là que réside le gros « plus » de cette batterie. Les métaux sont des éléments très énergétiques et l’aluminium par exemple contient 8 kWh/kg. Pour comparaison, actuellement les meilleures batterie li-ion polymère ne dépassent pas les 200 Wh/kg. On est donc sur une densité d’énergie 40 fois supérieure ! Dans la théorie, cela permettrait avec une batterie de 2 kg de faire 100 km, ou 1 600 km avec une batterie d’une trentaine de kg. Une vraie révolution.

Les batteries métal-air ne sont pas une nouveauté en elles-mêmes mais jusqu’à présent, aucune n’est sortie des laboratoires. On citera les batteries Zinc-air (Phinergy travaille aussi dessus) ou Lithium-air (BMW et Toyota s’y intéressent). L’avantage est que l’air n’a pas besoin d’être stocké dans la batterie et que l’a quantité d’eau nécessaire à la réaction n’est pas non plus « énorme ».

A la fin du cycle, l’aluminium s’est transformé en hydroxyde d’aluminium – Al(OH)3 – qui peut alors être retraité pour être ensuite remis en circulation. Pour le conducteur, il suffit alors de changer ses « vieilles » plaques d’hydroxyde d’aluminium par de nouvelles plaques d’aluminium et c’est reparti pour des centaines de km. Reste à voir ce qui subsistera entre la batterie de développement et celle de production.

Bien sur ces batteries ne sont pas « 100% écologiques » dans le sens où elles nécessitent un retraitement de l’hydroxyde d’aluminium énergivore, en revanche tout ce qui est créé peut être recyclé et les véhicules électriques ainsi pourvus n’émettent pas de pollution. Il est alors plus aisé de traiter les éventuels rejets des usines de retraitement.

(1) Phinergy est une jeune pousse israélienne fondée en 2008.
(2) Alcoa est le troisième mondial de l’aluminium

Source et illustration : Phinergy/Alcoa

Poster un Commentaire

23 Commentaires sur "Véhicules électriques : Je vous fais le plein d’aluminium ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
victor
Invité

Pas de pollution, pas de gaz d’échappement, plus de particules, … => le REVE
Dommage que le lobby pétrolier et leurs petits sergents constructeurs auto ne laisseront jamais cette technologie prendre de la place sur leurs marchés.
A défaut d’avoir des avancées, on a pleins de gros milliardaires qui se foutent éperdument du monde !!!! Tant qu’ils ont du champ et du caviar, tout roule

beniot9888
Invité

C’est sur que les constructeurs ne sont que les petits sergents du lobby pétrolier. La meilleure preuve, c’est qu’ils font tous ce qu’ils peuvent pour réduire les consommations de leurs véhicules.

Les constructeurs auto n’ont pas besoin des pétroliers, ils ont besoin de clients. Si les clients veulent de l’électrique, ils en feront.

cedryx
Invité
je dirais que si cela devient réel. les géants pétroliers peuvent adapter leur situation et devenir des société qui produiront le mélange nécessaire a ces voitures… car on devra continuer a faire le « plein »… donc, cela ne sera pas une mauvaise chose pour eux… que du contraire… les marques pétroliers deviendront ainsi mieux vue par le public (et l’écologie) et les stations présentes dans nos villes seront toujours présente…. c’est donc, un peu bête dans l’idée de dire qu’il ne voudrait pas cela !!! que du contraire, cela leur rapporterai de nouvelles rentrées… rappelons aussi que le pétrole n’est pas… Lire la suite >>
seb92
Invité

+1 victor, 1 qui comprend comment marche 😉

wizz
Membre
bizarrement, ce lobby pétrolier si puissant envers PSA, envers la France semble être impuissant face à Tesla, ou encore face à la Norvège qui adopte une loi clairement anti voiture thermique pour favoriser la voiture électrique http://fortune.com/global500/china-national-petroleum-corporation-5/ Shell, le premier groupe mondial tout business confondu, n’est pas capable d’interdire les vélos dans son pays. Ah, si les Hollandais pouvaient remplacer 10000km de vélo par 10000km en voiture… Exxon, 3eme mondial, 2eme pétrolier, impuissant face à la réussite de Tesla aux USA. Suivent 2 groupes chinois, encore des pétroliers. La fusion de ces 2 mastodontes créera le plus grand industriel mondial,… Lire la suite >>
-nlm
Invité

Où est le rêve? Payer aussi cher que du carburant classique?

Nicolas
Invité

Il ne faut pas seulement comparer les prix, car Rappelons que l’OMS a déclaré l’air urbain comme cancérigène…

à prix égal, si on peut s’affranchir de toutes les pollutions liées aux hydrocarbures, tant mieux!!

comme dit dans l’article, ici les pollutions seront « centralisé » à la fabrication et au retraitement, donc bcp plus facile à traiter.

il n’y a plus qu’à alimenter les usines en énergies renouvelables, et hop!!
une petite idée : l’Islande est un gros fabricant d’aluminium et est au large des côtes Européennes…. on a plus qu’à créer des centrales marée-motrices sur les côtes et hop !

cedryx
Invité
Partir du principe ou il faudrait continuer a payer un « carburant » au même prix que le reste n’est ne devrait pas poser de problèmes.. pour plusieurs raisons.. 1. l’autonomie est plus importante (1.600 km) aec un plein. 2. les rejets de CO2 et autres particules… 3. le confort de l’électrique (meilleure accélération, bruit, et j’en passe) 4. de toute facon, vous devriez faire le plein avec les autres vehicule… alors… d’autres questions plus interessante comme : 1. Existera t il un entretient (car les véhicule électrique n’en ont pas ou peu) 2. quel sera la différence de cout entre un… Lire la suite >>
Daniel
Invité

Une question: Combien d’oxygène une voiture avec ce type de batterie consomme t-elle? Il ne faudrait pas que ce genre de voiture appauvrisse la terre en O2.

PS) Je suis l’heureux possesseur d’une Ampéra alors pas la peine de me traiter de rabas-joie.

Manchu
Invité

C’est pas comme si 20% de l’air été composé d’O2, et que les plantes en crachaient sur commande. Un rapide calcul nous montrera que même avec 1 milliard de bagnoles avec cette batterie, on est large.

-nlm
Invité

L’écologie a bon dos; il n’empêche que ces procédés propres, que l’on souhaite de voir arriver très vite sur nos routes, sont élitistes, trop chers pour permettre à tout à chacun de se déplacer.

Les prix des carburants actuels sur-enflés par les taxes agissent comme des repères biaisés sur les solutions du futur: ça n’est, ni tenable, ni justifiable.

La liberté de déplacement est suffisamment mise à mal par nos gouvernants et leur sécuritarisme rampant, sans y ajouter la complaisance de « l’opinion collabo » sur le prix à payer.

wizz
Membre
Au contraire. Tu n’as rien compris. Par exemple l’essence à 0.50€ tout comme le gasoil. Dans ce cas, personne ne s’emmerderait à rouler en diesel. Et avec l’essence à ce prix là, personne ne s’emmerdera à rouler avec un moteur moderne downsizé, complexe, fragile et couteux. On roulera tous avec un gros V8 rustique. En revanche, avec l’essence à 1.50€ et le gasoil à 1.25€, les gens roulent alors au gasoil. Ils roulent aussi dans des voitures équipées de moteurs downsizé. Ils sont modernes, complexes, couteux, mais vu le prix du carburant, c’est rentable de rouler avec ces moteurs modernes… Lire la suite >>
SGL
Membre

ton scénario serait un véritable cauchemar.
cela deviendrait le chancre du capitaliste marié à une république bananière style Venezuela ou l’Iran

les 69 Md€ en 2012, 6 % du PIB de la France correspondent à la note des hydrocarbures que l’on donne aux dictatures pour les enrichir et qui nous coute un jour ou l’autre en nous appauvrissant (pas le lobby pétrolier !)

cedryx
Invité

le véhicule électrique reste moins cher qu’un véhicule normal… tout dépend de l’utilisation que tu as de ton véhicule…

Chocapic
Invité

69 milliards d’euros, ça ne fait pas 6% du PIB français, un des chiffres est faux…

wizz
Membre
http://www.faq-logistique.com/TL&A-Focus-Feuillet-Environnement-Consommation-Energie-Dans-Transports.htm La France consomme environ 50 MTEP pour le secteur transport, dont 24MTEP pour les VP, soit environ 30 millions de m3, ou environ 190 millions de barils, ce qui représente environ 19 milliards de dollars d’importation de pétrole, juste pour les voitures particulières Supposons que 1/4 des voitures passent en VE. C’est donc presque 5Mds$ de moins pour notre déficit commercial, environ 3.5Mds€ qui restent en France, pour soutenir l’activité industrielle et économique de la France. Avec une subvention de 10000€ par voiture, c’est donc 350.000 voitures élect chaque année. A titre de comparaison, la capacité maximale (tout type… Lire la suite >>
eresse
Invité
@ T. Emme. Si on ferme les raffineries en France c’est uniquement pour faire des bénéfices MAX. La France est un super pays ou certains ont le droit de déduire les pertes de leurs filiales à l’étranger. Je produis à l’étranger (extraction et raffinement), je vends à perte à ma filiale des Bermudes, qui me revend le produit en France avec un max de Benefs. Je ne gagne presque rien en France sur le produit raffiné revendu à la pompe. Résultat, je fais un max de bénéfices à l’étranger (ou je paye parfois des impôts sur ses bénefs) , mais… Lire la suite >>
SGL
Membre

Il semblerait que BMW fabrique 2 000 i3 par mois !
pendant que nous discutant du bien- fondé des VE, l’Allemagne semble être decidé de mettre les bouchés double sur l’électrique !

victor
Invité
A croire que l’on s’acharne a être bon dernier !!! Économiquement on fait tout pour que rien ne change. Continuons à nous appauvrir, c’est tellement mieux !!! Écologiquement, cela devient irrespirable !!! Je suis parti d’Issy les Moulineaux, mon fils avait des problèmes respiratoires (merci l’ami perif !!!). J’habite maintenant à Nice et sur l’autoroute tout les panneaux électriques annonce « Ralentir pour cause de pollution » !!! Elle est ou Segolène, il est ou le ministère de l’environnement, même de la santé publique … ahhh zut j’ai oublié ils sont tous entrain de jouer les prochaines élections, de se réunir et… Lire la suite >>
SGL
Membre

d’autant plus qu’en 2013 nous étions le pays phare de l’Europe avec la sortie des modèles nouveaux comme la très réussi Zoe et la distribution des iOn et C-zéro mais sans le réseau de recharges rapides qui devrait aller avec !? contrairement à l’Allemagne qui prépare doucement mais sûrement leur réseau et qui nous dépassera largement dès 2014, honte à nous.
Chez nous la Zoe est un échec chez eux la i3 se vend comme des petits pains 2 000 ex par mois contre 400 ex de Zoe maxi en France (pourtant deux fois moins cher), est-ce normal ?

wpDiscuz