Accueil Actualités Entreprise Tesla: bureau d’études européen et partage des Supercharger

Tesla: bureau d’études européen et partage des Supercharger

200
12
PARTAGER

La lancement de la Tesla Model S et du réseau de Supercharger en Grande-Bretagne a été l’occasion d’une nouvelle salve de déclarations de la part d’Elon Musk. Au menu, un bureau d’études en Europe et le partage du réseau de Supercharger avec d’autres constructeurs.

Le très médiatique Elon Musk était présent pour le lancement de la Model S et du réseau de Supercharger en Grande-Bretagne, et en a profité pour lâcher quelques petites phrases. Le premier sujet est directement ciblé sur le marché d’outre-Manche, où un centre de développement pourrait être implanté. Le lieu précis n’a pas été évoqué, mais la région des Midlands semble privilégiée. Elon Musk a également flatté la qualité des ingénieurs britanniques et indiqué qu’à l’avenir des programmes complets de développement pourraient ainsi être assurés en Europe.

Autre sujet abordé, le réseau de Supercharger, que Tesla envisage de partager avec d’autres constructeurs. Deux conditions à cette ouverture, adhérer au principe de l’énergie gratuite pour les clients, et participer aux frais d’extension et d’entretien de ce réseau. Mais il faudra bien entendu au préalable que les véhicules des autres constructeurs adoptent le dispositif de charge de Tesla. En clair, le constructeur américain souhaite que sa technologie de prise et de chargeur devienne… un standard.

Source : Autocar

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Tesla: bureau d’études européen et partage des Supercharger"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Membre

Vivement la Zoe 2.0 compatible avec le Supercharger !

Manchu
Invité

Franchement, sa stratégie est burnée: « Alors maintenant qu’on a nos superchargers un peu partout, vos bagnoles peuvent en profiter. Mais on décide, et vous payer ». Royal.

chris
Invité

C’est qui qui a financé le déploiement des superchargers jusqu’à maintenant ? Renault Pigot, Citroen ???? Non Monsieur, c’est Tesla, et moi, ça me chagrine qu’un jour je doive attendre parce qu’une petite voiture électrique française prendra la place d’une Tesla pour se charger…

Manchu
Invité

P’tite erreur d’appréciation, je ne critique pas la démarche, au contraire.

On peut prendre le parallèle de l’électronique/high-tech grand public: soit on impose un format (l’Europe qui impose l’USB), soit le format s’impose de lui-même avec les entreprises qui poussent (le Blu-Ray VS le HD-DVD). Vu le bazar que c’est avec les différentes formats de recharge et vue l’avance de Tesla, Elon Musk a raison de pousser dans ce sens.

Nicolas
Invité

Il a aussi évoqué une réflexion autour des brevets de Tesla, et la possibilité de les « ouvrir ».
vente de licences d’exploitation?
mise dans le domaine publique ?
mise sous licence Open Source ?

Elon Musk vient du WEB, et il doit bien connaître le fonctionnement de l’OpenSource.

ça pourrait être terrible!

SGL
Invité

Pendant que les Français tergiversent sur les VE, les Américains (tesla) les Allemands (VW BMW Mercedes etc.) les Chinois, les pays bas, la Norvège etc. y croient à fond !
Pauvre Renault qui est boudé par ses compatriotes (cas unique dans le monde) malgré la qualité de ses produits.
Heureusement que Tesla (et BMW) est là pour avancer !
Par contre l’État français est à la traîne pour prendre les vraies mesures écologiques et pour l’indépendance énergétique ainsi que pour les emplois (par le green bisness) comme pour la santé publique.

Greg
Invité
Et si Elon Musk était tout simplement le roi de l’enfumage? Les super-chargeur ne sont utile et même indispensable qu’au Tesla, les autres constructeurs ont développés des VE a vocation urbaine et usage quotidien, les super-chargeur ne leur sont d’aucune utilité et sont même nuisible a la longévité des batteries, et si les grosses batteries des Tesla s’en sortent mieux ce n’est pas grace a une quelconque avance technologique, mais tout simplement parce que la charge est répartie sur plus de cellules. Je soupçonne donc ce cher Elon de vouloir faire payer aux autres constructeurs un équipement qui lui est… Lire la suite >>
SGL
Membre

d’un autre côté c’est un businessman (donc pas un enfant de chœur !)qui bosse pour sa crémerie mais qui a l’avantage de faire avancer le Schmilblick.
mais tes critiques sont justifiés !

wizz
Membre
absolument, greg!!! Ce n’est pas une question de norme mais de besoin spécifique à Tesla (ses voitures) La quasitotalité des voitures électriques abordables financièrement proposent une autonomie autour de 160km, avec une batterie dans les 20-24kW BMW vend ses voitures électriques très chères. Mais ce n’est pas à cause d’une grande autonomie rendue possible par l’adoption d’une énorme batterie Bref, pour toutes ces voitures, une borne de recharge rapide de 40k-50kW suffit pour recharger 80% de la batterie en 1/2h. Une puissance de recharge encore supérieure n’est pas souhaitable, sous peine d’endommager la batterie prématurement. La puissance de recharge sera… Lire la suite >>
eresse
Invité

@wizz
Exact, de base la TESLA S (60KW/h) ne charge qu’en 11KW (5H de charge pour 90%). Il faut rajouter 2100€ pour la charge en 30′ (superchargeur) ou/et 1400€ pour le chargeur double (22KW) soit 2H30 d’arrêt.
Donc 2H30 d’arrêt tous les 300KM soit presque 1H de plus que les modèles dit urbains.
Le super Chargeur est donc OBLIGATOIRE pour garder le confort de l’autonomie, et TESLA sait qu’il est condamné à en installer pour garantir sa croissance voire sa survie à moyen terme.

wpDiscuz