Accueil F3 Résultats et brèves des autres disciplines

Résultats et brèves des autres disciplines

98
0
PARTAGER

Beaucoup d’organisateurs ont voulu profiter de ce week-end prolongé du 1er mai (ferié dans la plupart des pays européens.) En plus des championnats européens et britanniques de F3, il y a également de l’EuroFormula Open, de la Formula Acceleration et de l’Auto GP. Le problème est qu’il n’y a pas assez de pilotes pour toutes les catégories ! 

EuroFormula Open

L’ex-Euro F3 Open démarre au Nürburgring. On s’attend à un bagarre entre Thaïlandais. Sandy Stuvik (RP Motorsport), vice-champion 2013, s’est imposé lors de l’épreuve de Winter Series. Il fera face au nouveau venu Tanart Sathienthiraku (West-Tec), révélé en Formula Masters China. West-Tec peut également compter sur Yarin Stern, le redoublant Cameron Twynham et Wei Fung Thong (vainqueur en Copa lors de la Winter Series.) Yu Kanamaru (Emilio de Vilotta) et Alex Palou (Campos), jusqu’ici méconnus, font figure d’outsiders.

C’est justement Palou qui décroche la pole.

F3 Open 5

Le Catalan contrôle le départ de la course 1, malgré le forcing de Stuvik. Derrière eux, Che-One Lim (Emilio de Villota Motorsport) envoi John Simonyan (RP Motorsport) dans le décor. Stuvik reste dans la boite de Palou, mais impossible de le doubler. Twynham semble installé au 3e rang. Hélas, le Britannique ne peut contenir un train composé de Sathienthiraku, Kanamaru et Artur Janosz (RP Motorsport.) Le Japonais prend ensuite la tête de ce groupe.

Au final, Palou décroche son premier succès, devant Stuvik et Kanamaru.

F3 Open 4

Stuvik, bien décidé à se venger, s’offre la pole dominicale.

F3 Open 3

Au feu vert, Kanamaru, 2e, cale, de quoi mettre en pagaille le peloton. Palou se faufile et prend le 2e rang. Igor Urien (Emilio de Villota) fait de même et se retrouve 3e. La prouesse de ce dernier, jusqu’ici peu véloce, est suspecte. Effectivement : l’Espagnol a volé le départ. Il est puni d’un drive-through. En tête, Palou se montre dans les rétroviseurs de Stuvik. On s’achemine vers un remake de la course 1, lorsque le Toyota de Palou expire. Janosz, 4e derrière Urien et Palou, est parachuté au 2e rang. Twynham est de nouveau pourchassé par Sathienthiraku. Mais cette fois, il le contient.

Stuvik gagne donc la course 2, devant Janosz et Twynham.

F3 Open 1

Stuvik repart logiquement du Nürburgring en tête, à 44 points. Janosz est 2e, à 30 points. Palou, maudit dans la course 2, est 3e à 27 points.

F3 Open 2

Auto GP

L’Auto GP ayant aligné son calendrier sur le WTCC, il débarque donc à Budapest pour un 3e meeting. Vittorio Ghirelli, champion 2013, est de retour avec Super Nova.

On attend Tamal Pal Kiss (Zele), qui roule à domicile. Mais c’est Markus Pommer (Super Nova), galvanisé par ses succès en F3 ATS, qui décroche la pole. Notez que Michaela Cerruti est qualifiée au 3e rang.

Auto GP 1

Au feu vert, Kiss dépose Pommer, tandis Giorgio Roda (Virtuosi) fait de même avec Cerruti. Le spectacle, il est du côté de Kimiya Sato (Euronova.) Mal qualifié, il part avec le couteau entre les dents. Le voilà déjà 4e à la fin du 1er tour. Sato double Roda et passe 3e. Pommer file aux stands et son équipe laisse filer une roue. Cerruti manque de se la prendre. En vue de l’arrivée, Sato enchaine les tours de qualifications. Il ne fait qu’une bouchée du leader Kiss. Roda est 3e.

Auto GP 2

La course dominicale est assez monotone. Ghirelli, poleman, a mal réglé sa voiture. Sato, 2e sur la grille, peut cueillir le leadership et s’offrir tranquillement un doublé. Sam Dejonghe (Virtuosi) est un indéboulonnable 3e.

Auto GP 4

Sato fait le break, avec 114 points. On ne sait toujours pas s’il va poursuivre. Kiss passe 2e à 75 points et Pommer glisse au 3e rang, à 65 points.

Auto GP 3

FA 1

Une semaine après Portimao, l’ex-A1 GP débarque à Navarra avec ses grid girls et ses chanteurs des années 80-90. David Hasselhoff, mascotte de la série, a poussé la chansonnette devant une réplique de KITT. Il y avait aussi Sabrina (NDLA : souvenez-vous, Boys boys boys…)

FA 1 2

De toutes les disciplines monoplaces, la FA 1 a tendance à servir de programme d’appoint pour les pilotes. Du coup, en ce week-end chargé, le plateau est clairsemé.

FA 1 3

Nigel Melker part en pole, mais il effectue un départ moyen. Mirko Bortolotti, vainqueur des deux manches Portugaises, en profite pour le doubler. L’ex-pilote de GP2 reprend son bien et on ne le reverra plus. Richard Gonda complète le podium.

FA 1 1

Le dimanche, Melker perd sa pole pour avoir coupé une chicane. Bortolotti effectue une marche triomphale. Mais lors de l’arrêt aux stands obligatoires, son équipe -Ghinzani- laisse filer une roue à travers le stand (comme Pommer en Auto GP !) L’Italien est pénalisé a posteriori et Melker est déclaré vainqueur. Sebastian Balthasar est 3e.

FA 1 4

F3 Middle-East

En 2004, Dubai organisait une course de F3. Il s’agissait alors de supléer à la disparition du Grand Prix de Corée. Lewis Hamilton s’y est imposé devant Nico Rosberg. Puis ce sera tout.

Gerhard Berger voudrait monter une coupe hivernale de F3, se déroulant au Moyen-orient. Une énième idée pour occuper des circuits de F1 peu utilisés durant l’année. En règle général, il est compliqué d’organiser une telle série. Il faut un organisateur volontaire, un programme ambitieux et des pilotes motivés (et talentueux.) C’est le cas de la Toyota Racing Series et dans une moindre mesure, de la MRF 2000 et de la Florida Winter Series.
A contrario, jusqu’ici, les projets moyen-orientaux comptait plutôt sur l’argent, l’argent et l’argent. De belles primes d’arrivée, qui attirent surtout les mercenaires. Lesquels repartent sitôt le compte en banque plein. D’où des séries qui font long feu (A1 GP, GP2 Asia, Speedcar Series, Formula Middle East…)

British F3 5

Indy Lights

La grille continue de se remplir en vue des Freedom 100 (disputés en prologue des 500 miles d’Indianapolis.) Kyle O’Gara, pilote de midget, sera de retour. Il y a quelques années, il avait fait parti d’un éphémère accord entre l’USAC et l’Indycar, qui lui avait offert une bourse pour quelques épreuves en Indy Lights. Faute de budget, il était ensuite retourné aux midgets. Il pilotera pour Sarah Fisher (qui n’est autre que sa belle-sœur.)

Autre revenant, Chase Austin. Ex-protégé de Willy T Ribbs et ex-futur pilote Foyt en Indycar, il retrouve l’Indy Lights.

Indy Lights

Formula Masters China

A une semaine du coup d’envoi, la grille de FMCS est quasiment complète. Après Matthew Salomon (Eurasia), Yuan Bo (Eurasia), Pu Jun Jin (Eurasia), James Munro (KCMG) et Miao Hua (Zen Motorsport ; vainqueur de la Star Academy), voici d’autres beaux noms. Meritus s’offre un trio Sud-africain mené par Aston Hare (vainqueur de la JK Racing Tires 2012 et vice-champion de l’Asia Cup 2013.) Ronald Wu (ex-espoir de l’Asian Formula Renault) et Bao Jin Long (protégé de VW; aperçu en FR ALPS) complètent l’effectif de Zen Motorsport. Après un test en F3, Dan Wells triple chez KCMG. Yuja Motojima peut se vanter du parrainage d’Ukyo Katayama. Quant à la pittoresque Humpuss Junior, elle aligne comme prévu Yasuo Senna Iriawan et Darma Hutomo.

Signalons enfin que le champion en titre, Aidan Wright, répète qu’il va « bientôt annoncer quelque chose de grandiose ».

FMCS

Tata

Que devient Narain Karthikeyan ? L’ex-pilote de F1 n’est guère submergé de propositions. Faute de mieux, le voilà en Pokemon de Tata (son éternel sponsor) pour le lancement en concessions des Bolt et Zest.

Tata Zest

Crédit photos : Auto GP (photos 1 et 7 à 10), EuroFormula Open (photos 2 à 6), Acceleration Events (photos 11 à 14), Volkswagen (photo 15), Chase Austin (photo 16), FMCS (photo 17) et Tata (photo 18)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz