Accueil Actualités Entreprise Les comptes d’Alfa Romeo bientôt séparés de ceux de Fiat

Les comptes d’Alfa Romeo bientôt séparés de ceux de Fiat

120
13
PARTAGER

Le 6 mai, Sergio Marchionne présentera un nouveau plan stratégique pour les cinq années à venir s’appliquant à l’entité nouvellement créée FCA (Fiat Chrysler Automotive). A cette occasion, il pourrait annoncer une sortie d’Alfa Romeo dans le bilan comptable du groupe.

A l’image de Ferrari et de Maserati, la marque au biscione pourrait prendre un peu d’indépendance par rapport à FCA. Cette manoeuvre permettrait de rendre public les comptes d’Alfa Romeo (aujourd’hui englobés dans les résultats du groupe) pour mieux relancer la marque.

De cette manière, le PDG de FCA espère insuffler à la marque le souffle qu’il lui manque actuellement. Il s’agirait du quatrième plan de relance de la marque depuis 2004, date à laquelle Sergio Marchionne a pris ses fonctions de PDG au sein du groupe Fiat. La marque ne cesse de louper ses objectifs : en 2010, le dirigeant italien promettait 500.000 ventes pour 2014. En 2013, Sergio Marchionne révise cet objectif à 300.000 véhicules pour 2016.

Il devient pourtant difficile d’imaginer que cet objectif puisse être réalisé : la gamme Alfa Romeo ne repose que sur 2 modèles à grande diffusion (Mito, Giuletta) et un modèle produit en petite série (4C). En 2013, la marque n’a vendu que 74.000 voitures (en baisse de 56% par rapport à l’année précédente), ce qui représente un niveau historiquement bas, comparable aux ventes réalisées dans les années 60. Enfin, aucune nouveauté majeure n’est attendue avant 2016.

En donnant son indépendance à Alfa Romeo, FCA entend en faire une affaire très rentable à l’image du travail réalisé avec Maserati. Alors que la marque affichait des pertes depuis la reprise par le groupe Fiat, la marque a commencé à être rentable pour le groupe en 2007 et affiche désormais une marge opérationnelle de 10,3%, derrière Ferrari à 15,6%, contre 3,4% pour le groupe Fiat/Chrysler.

Pour en faire une marque profitable, Alfa Romeo devrait lancer une multitude de nouveaux modèles à l’horizon 2020. Un rythme soutenu rendu possible en piochant chez les autres constructeurs du groupe des plateformes et des moteurs existants. Alfa Romeo devrait aussi monter en gamme pour chasser sur les terres des constructeurs premiums allemands.

Ainsi, la marque italienne pourrait recourir au châssis de la Maserati Ghibli et utiliser des V6 essence développés par Ferrari pour Maserati. Les moteurs diesel seraient fourni par VM Motori, le motoriste du groupe, qui équipe déjà Maserati et Jeep.

En séparant Alfa Romeo du bilan comptable de FCA, Sergio Marchionne pourrait par ailleurs faciliter l’introduction en bourse du groupe. D’un autre point de vue, cette manoeuvre pourrait être tout autant interprêtée un premier pas dans le processus de vente d’Alfa Romeo au groupe Volkswagen.

Source : Automotive News Europe

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Les comptes d’Alfa Romeo bientôt séparés de ceux de Fiat"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
panama
Invité

Techniquement parlant, les normes comptables exigent depuis longtemps que les entités différentes soient séparées comptablement… avant la consolidation bien sûr.
Donc, si j’ai bien compris, Alfa n’est plus consolidé dans le groupe Fiat ? Je n’en vois absolument pas l’intérêt !
Enfin, il faudrait lire le rapport financier (en anglais bien sûr) pour se faire une idée.

greg
Invité

Faire d´Alfa une identité juridique indépendante a aussi deux avantages:
-En cas de pertes, ne pas mettre dans le bilan FCA
-Plus facile à la revente en cas de coup dur

max
Invité

Et pourquoi pas une revente à GM suite à l’échec du partenariat avec PSA?
Opel et Alfa pourrait avoir des offres bien distinctes avec des soubassements identiques…

Nathan
Invité

Avec GM, non merci…
Pour se retrouver dans le même cas de figure que Chevrolet en Europe ?

Seul VW pourrait sauver Alfa, mais on risque de perdre son identité italienne…

beniot9888
Invité

VW ? Et ils en feraient qui d’Alfa Roméo ? Ils l’insereraient au chausse pied entre Volkswagen, Seat, Audi et Skoda ?

Aleios
Invité

Non ils l’inséreraient entre Audi et Lambo: y’a largement la place pour une marque premium italienne dans le groupe… Evidemment Alfa devrait monter en gamme.

Reno
Invité

LOL !
mettre Alfa au dessus d’Audi ?!
Il faudrait des modèles au dessus des R8, RS multiples, A8, TT,…
Sachant qu’un comparatif actuel entre A3, Golf et Giulletta ne donne pas l’italienne favorable en terme de qualité perçue… !
De là à en faire une marque premium supérieure, il y a… un précipice…!

wpDiscuz