Accueil Citroën PSA : deux candidats pour la présidence du conseil de surveillance

PSA : deux candidats pour la présidence du conseil de surveillance

74
0
PARTAGER

Signe du changement historique récent que vit le groupe PSA, le poste actuellement occupé par Thierry Peugeot depuis 2002 devrait échapper à la famille fondatrice. Si Louis Gallois fait figure de favori, il ne faut pas négliger Gérard Hauser.

« Le comité des nominations va proposer ces deux candidatures au conseil de surveillance » déclare une source « proche du dossier » à l’AFP. Issues du monde de l’industrie, elles seront examinées mardi et on devrait voir les nouveaux partenaires que sont l’Etat, la famille Peugeot et Dongfeng défendre chacun leur vision pour le conseil de surveillance.

 259x400-p13036001

Louis Gallois est le candidat de l’Etat français. Entré au conseil de surveillance du groupe PSA grâce au gouvernement et à la garantie de 7 milliards d’euros accordée à la banque PSA, Louis Gallois fait figure de favori. L’ancien patron d’EADS a un large consensus sur sa candidature.

Son adversaire pour l’occasion est Gérard Hauser. L’ancien patron de Nexans (ex-Alcatel Câbles et Composants) est pour sa part soutenu par la famille Peugeot. Ce proche de Robert Peugeot, Président de FFP, l’une des deux holdings de la famille, n’aurait en revanche pas le soutien de Dongfeng.

 GH

Pour la famille Peugeot il y aura un autre choix à faire. Elle possède actuellement 4 représentants au conseil de surveillance (dont Jean-Philippe, Thierry et Robert Peugeot) et n’en n’aura plus que 2, tout comme l’Etat et Dongfeng. Qui la famille va-t-elle sacrifier ? Thierry Peugeot qui doit déjà céder son poste 2 ans en avance va-t-il devoir aussi quitter le conseil de surveillance ?

Source : AFP, illustration : PSA, Nexans

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz