Accueil Actualités Entreprise Pour Marchionne, les discussions sur l’avenir de Windsor sont terminées

Pour Marchionne, les discussions sur l’avenir de Windsor sont terminées

58
9
PARTAGER

L’avenir de l’usine Chrysler de Windsor au Canada repose sur l’attribution de la production de la prochaine génération de monospaces Chrysler / Dodge. Un avenir qui ne passera finalement par aucune subvention gouvernementale.

Depuis 1983, l’usine de Windsor au Canada (face à Détroit sur l’autre rive de la Detroit River), assemble les monospaces de Chrysler, qu’ils se nomment Caravan, Voyager ou Town&Country. La prochaine génération doit arriver en production dans quelques mois, et Chrysler s’était engagé avec des discussions avec le gouvernement de l’Ontario. Des discussions qui ont rapidement tourné au scandale public face à la hauteur des demandes de Chrysler : 700 millions de dollars canadiens (465 Mns €). Une base de discussion que les politiciens ont allègrement qualifié de rançon.

Face à cette situation pour le moins tendue, Sergio Marchionne a choisi de claquer la porte des discussions. Selon lui elles sont définitivement terminées, ajoutant que « si le Canada pense que c’est une façon d’attirer les investissements, ils en sont pour leurs frais ».

Le remplaçant les Caravan et Town&Country doit être présenté dans quelques mois et commercialisé en début d’année prochaine. Fiat Chrysler a confirmé qu’il serait produit à Windsor, ainsi que les remplaçantes des 300 et Charger à Brampton malgré l’échec des discussions. Le groupe supportera seul les lourds investissements, mais alerte le Canada sur la situation concurrentielle. Un avertissement qui concerne en fait les prochains remplacements, ou l’éventuel ajout de nouveaux modèles via des extensions de capacité.

Source : Automotive News

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Pour Marchionne, les discussions sur l’avenir de Windsor sont terminées"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
greg
Invité

Alors résumons : le Canada a à de nombreuses reprises soutenu Chrysler financièrement, et a même garanti son existence en entrant dans le capital de Chrysler au même titre que le gouvernement US, afin de sauvegarder les emplois.
En guise de reconnaissance, Marchionne se livre au chantage, et réclame la plus grosse subvention jamais accordée à l’industrie automobile.
« Etrangement », le Canada refuse, et Sergio Supremo va probablement fermer l’usine.
Un brave homme au final.

greg
Invité

Sans oublier que Chrysler s’était engagé à maintenir l’usine….

seb92
Invité

Et bah non, sergio ne fermera pas, il restera. Les grand groupes font des chantages car ils ont en général en face d’eux des gouvernements corrompues. Là il a perdu il va baisser la tête et c’est tout.

greg
Invité

Genre le gouvernement canadien est corrompu!!!Et c’est à cause de ce vilain gouvernement que l’honnête Sergio a essayé d’obtenir un demi milliard d’Euro de subventions.
Non mais sérieux essaie d’être un peu crédible.

seb92
Invité

Greg, tu as compris exactement l’inversent de ce que j’ai écris 😉

François
Invité
greg
Invité

Si c’est confirmé c’est une bonne nouvelle!

jurassix
Invité

Et la prochaine fois, il demandera a ce que les puvriers ne soient pas paye, electricite gratuite, et investissement payes par l’etat…

wizz
Membre

https://www.leblogauto.com/2014/02/chrysler-canada-ou-pas-canada.html

comme quoi, c’était du bluff comme je le pensais: FCA n’a pas la possibilité de produire cette remplaçante dans une autre usine du groupe, faute de compatibilité de sa base technique avec d’autres véhicules du groupe, et donc son assemblage sur une autre ligne à moindre cout d’investissement.

wpDiscuz