Accueil Endurance Les débitmètres vont-ils aussi fausser les 24h du Mans ?

Les débitmètres vont-ils aussi fausser les 24h du Mans ?

80
14
PARTAGER

Le débitmètre choisi par la FIA est remis en cause par Red Bull qui considère qu’il annonce une mesure fausse. Ces débitmètres seront également de la partie aux prochaines 24 heures du Mans et certaines équipes commencent à s’inquiéter.

En F1 la consommation est limitée à 100 kg d’essence (par la capacité du réservoir) mais également à un débit maximum instantané de 100 kg/h. Ce débit est mesuré par un petit appareil qui est au centre des discussions entre Red Bull et la FIA. La société Gill Sensors assure que son appareil qui utilise des ultra-sons plutôt qu’un système physique (pour ne pas perturber le flux de carburant) est fiable et que la mesure est la bonne.

Plusieurs écuries ont émis des doutes, dont Mercedes, Toro Rosso qui ont été averties durant le weekend en Australie. Mais contrairement à Red Bull, elles se sont pliées aux demandes de la FIA pour repasser en dessous du débit maximum.

Désormais c’est au tour de Porsche, qui revient cette année au Mans, de faire part de ses doutes. Le règlement 2014 de l’ACO introduit la notion de quantum d’énergie par tour avec hybridation (simple ou double), consommation instantanée maximum, etc. Bref certaines règles similaires à la F1 2014. Du coté de la 919 Hybrid, on a relevé des incohérences sur ce fameux débitmètre.

Dans Racecar Engineering,  Alex Hitzinger, Directeur Technique du programme LMP1 chez Porsche déclare : « Cela n’a pas freiné notre programme car notre développement n’est pas dépendant de cela, mais il n’y a encore aucune solution fiable. La FIA est toujours confiante que les nouvelles spécifications fonctionneront et seront fiables, mais cela n’a pas été encore prouvé ».

« Nous avons optimisé le montage du système pour lui faciliter le plus possible la vie, mais à date nous ne savons pas si tout cela tiendra le coup. Nous devrions le savoir d’ici la fin du mois de mars ».

Tout cela apporte de l’eau au moulin de l’écurie Red Bull et jette un peu plus le doute sur les fameux débitmètres. Si la formule « écologie-économie » aux 24 heures du Mans a été voulue par les 3 constructeurs LMP1, il faut espérer que cela ne se traduise pas par une course à la lenteur. Par rapport aux dernières années où on assistait à un sprint de 24 heures, on pourrait revenir tout de même à de l’endurance « à l’ancienne » avec gestion fine de la consommation. Si tout ne se joue pas sur tapis vert 5 heures après l’arrivée, pourquoi pas.

Source: Racecar Engineering, Illustration : Le Blog Auto

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "Les débitmètres vont-ils aussi fausser les 24h du Mans ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Admin

Ils ont bon dos les débitmètres. Jusqu’à nouvel ordre, et à moins d’un revirement en appel, pour l’heure c’est surtout Red Bull qui a faussé la course de Melbourne…. Ils ont estimé avoir le droit de passer outre les injonctions de la FIA contrairement aux autres écuries, en espérant peut-être passer à travers une faille réglementaire. Ça n’a pas fonctionné, tant pis pour eux. J’ai du mal à comprendre la défense qui consiste à accuser le thermomètre de la poussée de fièvre.

Admin

Si tu ne limite pas le débit tu risque de voir contourner le principe des hybrides, l’apport électrique risquant de devenir plus ou moins superfétatoire et tous les efforts portant sur le thermique. Le choix d’Audi d’augmenter la cylindrée et de ne pas utiliser tout le potentiel d’énergie électrique est d’ailleurs un peu suspect…

leelabradaauto
Invité

c’est aussi un frein à la course tout simplement.
une bride d’air calibrée pour la cylindrée devrait à mon sens être l’unique réglementation.
le débimètre , c’est lui qui commande. C’est assez nul de contrarier de la sorte les écuries avec un débit d’essence en plus.
Qu’on donne une quantité d’essence à la limite, et l’écurie gère pour la course d’endurance, on peut admettre in fine. Mais le débimètre, non, c’est lui qui va réduire la puissance. Ceci anihile le travail en amont des préparateurs motoristes.

gigi4lm
Invité

ça anihile rien du tout, au contraire !
ça les oblige les ingénieurs à trouver des solutions pour obtenir plus de puissance avec moins de carburant. Et en quoi le contrôle de l’entrée d’air par une bride serait plus juste qu’un contrôle du débit de carburant ?

pedro
Invité

Justement… le but de la recherche de pointe sur ce genre de course est de voir une invention ou avancee technologique arriver a terme sur le marché… Les courses automobiles sont aussi un laboratoire.

Guallaume
Invité

@gigi4lm, tout simplement une bride d’air est une pièce mécanique facilement reproductible en grands nombre, alors que pour un débitmètre électronique il peut y avoir beaucoup de fluctuation de fabrication.

Gege
Invité

Les brides d’air sont ce qu’il y a de pire pour équilibrer les performances entre voitures, et encore plus entre technologies, différentes (Pescarolo sort de ce corps!). Donner une quantité d’essence aurait donné les mêmes erreurs qu’il y a quelques années, avec des voitures qui roulent au ralenti pendant les dernieres heures car elles ont trop consommés, super pour le spectacle!
Alors que la on limite la quantité embarquée (reservoir) ainsi que l’énergie par tour (débitmètre entre autre)

wizz
Membre
C’est vrai qu’une bride d’air est une pièce mécanique facilement reproductible en grand nombre. Toutes les écuries seront équitables C’est vrai aussi qu’une balance est très fiable. La même balance pour peser la masse du carburant de toutes les voitures. Libre à chacun de gérer son « budget » Vous gagnez 1800€ net par mois. Est il nécessaire de mettre en place une bride financière limitant la dépense à 60€ par jour? ou à 100€ par jour??? Chacun gère son fric comme il souhaite. La seule contrainte, c’est de ne pas être en « panne sèche » avec sa banque. Alors pour la course,… Lire la suite >>
KifKif
Invité

@ gigi4lm : pour ne pas polluer c’est la quantité d’air qui fixe la quantité d’essence,
– mélange trop riche=> imbrulés
– mélange pauvre => NOx
Brider l’essence au lieu de l’air ne sera pas « écologique »

inter-assistance
Invité

et pourquoi red bull ne suit pas les autre constructeur ??

leelabradaauto
Invité

pour ceux qui veulent tout régenter sans rien capter, je dirai que oui le débimètre peut absolument annihiler les travaux de recherches antérieures des motoristes.
Les lois physiques exigent encore un remplissage maximum pour une puissance jamais suffisante de tte façon en course. Et ce n’est pas tjrs la débauche de moyens qui donne le meilleur résultats. Porsche Audi ne sont pas néophytes non plus . Ce sont des concurrents sérieux. Et puis un échec peut très bien être mis sur le compte de la FIA aussi gace à cette réglementation.

Jean-Noël Gosselin
Invité

D’après le règlement en WEC pour les LMP1au Mans, ce ne sont pas 100 kg/h, mais :
– 95,6 kg/h pour les essence standard
– entre 87,3 et 93 kg/h pour les essence hybrides en fonction de la puissance d’assistance.
– 83,4 kg/h pour les Diesel standard
– entre 76,2 et 83,3 kg/h pour les Diesel hybrides en fonction de la puissance d’assistance.
A 100kg/h pour tous, les Diesel aurait été nettement avantagé !
Source : Annexe B http://www.fia.com/sites/default/files/regulation/file/TECHNICAL%20REGULATIONS%20LMP1%20%282014%29-V08-27.09.2013-FINAL.pdf

wpDiscuz