Accueil Champ Car Indycar 2014 : St Petersburg

Indycar 2014 : St Petersburg

113
3
PARTAGER

L’Indycar redémarre et elle retrouve ses bonnes vieilles habitudes. Une Penske gagne la manche d’ouverture (en l’occurrence, celle de Will Power.) L’Australien s’impose suite à un geste controversé. Donc, si l’on reste conforme aux traditions, c’est une Ganassi qui va gagner le titre !

US F2000

Après la « Winterfest », la saison régulière démarre. Pas de gros changements dans le peloton. On attend donc une prolongation du duel entre RC Enerson (Team E), Michael Epps (Belardi) et Victor Franzoni (Afterburner.)

Aux essais, c’est justement Franzoni qui décroche le meilleur temps.

US F2000 1

Il pleut des cordes le samedi, à St Petersburg. Le peloton démarre derrière le pace-car. Lorsqu’il s’efface, Enerson tente une manœuvre osée et double le poleman. Pour autant, le vainqueur de la dernière manche de Winterfest n’a pas dit son dernier mot et il colle le leader. Derrière, Aaron Teilitz (ArmsUp) et Jake Eidson (Cape Motorsport) se bagarrent comme au temps de la F1600. Nico Jamin (Belardi), parti loin, revient sur les deux hommes. Sans autre forme de procès, le Normand les dépasse tout les deux. En tête, Franzoni tente un freinage à « trotar » sur Enerson, qui s’avère payant.

Au final, Franzoni remporte la course 1, devant Enerson et Jamin.

US F2000 3

Le dimanche, Enerson prend d’emblée le meilleur sur Franzoni. Derrière, Telitz, Henrik Furuseth (JAY), Jamin, Peter Portante (ArmsUp), Gustavo Myasava (Afterburner) et Andrew List (D2) essayent de passer de front à la chicane. Forcément, les rues de St Persburg ne sont pas assez large et ils restent tous les 6 sur le carreau. Safety-car.
Au restart, pas de soucis pour Enerson, qui contrôle jusqu’au bout Franzoni. Eidson est 3e.

Franzoni est disqualifié a posteriori. Eidson passe 2e et Florian Latorre (Belardi) hérite du bronze.

US F2000 2

Au classement, Enerson repart en tête, à 57 points. Il devance Eidson (44 points) et Latorre (36 points)… Soit le podium de la course 2.

US F2000 4

Pro Mazda

Là aussi, il y a eu une Winterfest en guise de prologue. Le champion hivernale, Spencer Pigot (Juncos) et son dauphin Scott Hargrove (Cape Motorsports) sont attendus.
Notez qu’il y a 3 demoiselles au départ: Julia Bellario (Juncos), Michele Bumgarner (World Speed) et Vicky Piria (JDC.) De quoi (un peu) compenser l’absence de femmes en Indycar (une première depuis les années 90.)

Pigot, vainqueur de la Winterfest, s’offre la pole de St Petersburg.

Pro Mazda 1

Pour la course 1, la piste est détrempée et il y a eu 2 drapeaux jaunes. Il en faut plus pour contrarier Pigot, qui mène de bout en bout. Derrière, Kyle Kaiser (Juncos) double Hargrove. Le champion d’US F2000 2013 ne se laisse pas abattre et il harcèle le Kaiser. Cette lutte les empêche de rouler à fond. Au point où Pipo Derani (Pelfrey) arrive à faire la jonction. Devant, cela permet à Pigot de faire le trou. Il s’impose donc facilement, devant Kaiser et Hargrove.

Pro Mazda 3

La course 2 est une traversée en solitaire pour Pigot. Kaiser tente vainement de s’accrocher à ses basques. Par contre, il y a une vraie lutte entre Hargrove, Derani et Shelby Blackstock (Andretti) pour le bronze. Le Canadien croit maitriser la situation, mais Derani le double lors de l’ultime passage.

D’où un podium Pigot-Kaiser-Derani. Notez la belle 7e place de Bellario, partie 14e.

Pro Mazda 2

Pigot reste sur sa lancée de la Winterfest, avec 65 points. Kaiser est évidemment 2e, à 50 points. Derani, après une saison anonyme en F3, semble se réveiller. Il est 3e à 41 points.

Pro Mazda 4

Indy Lights

Là, point de Winterseries. Matthew Brabham (Andretti), champion d’US F2000 2012 et de Pro Mazda 2013, va-t-il réaliser la passe de 3 ? Les redoublants Zach Veach (Andretti) et Gabby Chaves (Belardi) vont tenter de l’en empêcher. Et on attend beaucoup du frenchie Alex Baron (Belardi.)

Il y a 16 voitures à St Petersburg, soit le double d’une manche de l’an dernier. Vittorio Ghirelli (Moore), champion 2013 d’Auto GP, se joint in extremis à la troupe.

Honneur aux anciens, Chaves décroche la pole devant Veach.

Indy Lights 1

Chaves se fait d’emblée dépasser par Veach. Brabham tient la 3e place. Scott Anderson (Fan Force United) sort violemment. Drapeaux jaunes.

Au restart, Veach contrôle la situation. Brabham, en lutte avec Ghirelli, frotte un mur et est victime d’une crevaison lente. Le champion d’Auto GP se fait rattraper par un groupe de furieux composé d’Alex Baron (Belardi), Jack Harvey (Sam Schmidt), Luiz Razia (Sam Schmidt) et Juan Piedrahita (Sam Schmidt.) C’est Harvey qui mène l’estocade et l’ex-champion de British F3 de remporter son premier podium. Veach est 1er et Chaves, 2e.

Indy Lights 2

Indycar

On s’attend à une belle bagarre entre Andretti, Ganassi et Penske. Chez Andretti, Ryan Hunter-Reay a prouvé qu’il n’était pas champion 2012 par hasard et « Manica » Hinchcliffe est un authentique « client ». Ganassi perd Dario Franchitti -blessé-, mais l’association Scott Dixon (champion en titre, rappelons-le) avec les « revenants » Tony Kanaan et Ryan Briscoe est intéressante. Penske est maudit depuis plusieurs saisons. D’habitude, c’est Will Power qui a un pépin de dernière minute, qui lui coute le titre. En 2013, Helio Castroneves a connu une telle mésaventure. Le duo a soif de revanche. Reste l’inconnu de la vélocité de Juan-Pablo Montoya de retour en monoplace après une décennie de Nascar.

Carlos Huertas, issu de la FR 3.5, a effectué plusieurs tests avec Panther. C’est néanmoins avec Dale Coyne qu’il débute en Indycar.
Panther, en grave difficultés financières, est le grand absent de St Petersburg. Dragon Racing n’a pas passé l’hiver. Sébastien Bourdais et Sebastian Saavedra sont partis chez KV avec leurs ingénieurs.

Indycar 1

Takuma Sato (Foyt) prouve que cette saison aussi, il faudra compter avec les « petits ». Il décroche la première pole de l’année, devant Kanaan, qui fête son arrivée chez Ganassi d’une belle manière.

Indycar 2

La course débute par une lutte entre Sato et Castroneves, vainqueur 2012. Power se mêle à la lutte, puis il dépasse le Japonais, au 31e tour. Après cela, quoi qu’en dise le promoteur, il ne se passe plus grand chose. En vue de l’arrivée, Charlie Kimball (Ganassi) tape un mur et il y a des drapeaux jaunes, de quoi resserrer le peloton. Au restart, Power, alors menacé par Castroneves, plante les freins. S’en suit une réaction en chaine. Marco Andretti (Andretti) ne peut éviter Jack Hawksworth (Brian Herta) et ils seront parmi les rares abandons. Au drapeau vert, Hunter-Reay dépasse Castroneves. La manœuvre de Power a donc coûté un doublé à Penske !

Ca ne bouge pas jusqu’à l’arrivée et Power de s’imposer devant Hunter-Reay et Castroneves. Simon Pagenaud (Sam Schmidt) est 5e et Bourdais (KV), 13e.

Indycar 3

Crédit photos : Indycar (photos 1 et 13), US F2000 (photos 2 à 5), Pro Mazda (photos 6 à 9), Indy Lights (photos 10 et 11) et Penske (photos 12 et 14.)

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Indycar 2014 : St Petersburg"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zak
Invité

Très bon résumé des courses qui se sont déroulées ce dimanche à St-Petersburgh.

Bonne entrée en matière pour le Verizon IndyCar Series avec une course disputée et de nombreux changements de positions. Bon début du jeune russe Sirotkin (1er rookie). Pour le titre, ça va être serré entre les écuries Ganassi et Penske. Prix de la meilleure interview : Castroneves !

Vivement la suite !

jr
Invité

et montoya en course?

Thibaut Emme
Admin

Il finit 15ème.

wpDiscuz