Accueil Essais Galop d’essai : Fiat 500 Club TwinAir 105 ch

Galop d’essai : Fiat 500 Club TwinAir 105 ch

1180
18
PARTAGER

Déjà sept ans que la Fiat 500 est parmi nous. Sept années qui ne semblent pas avoir d’emprise sur son style. Néanmoins, la vedette de la gamme Fiat s’offre quelques petites évolutions, un nouveau moteur et une nouvelle version haut de gamme.

La Fiat 500 arrivé à un âge auquel on pense bien souvent à la relève dans le monde automobile. Sept années déjà, mais elle ne semble pas avoir pris une seule ride. Sa légère évolution pour l’année 2014 est donc sans aucun effet sur le style, hormis de nouvelles teintes, Lattementa Green (notre modèle d’essai) pour la 3 portes et Three Layer White pour le cabriolet, plus le nouvel Italia Blue pour la version S.

2014_Essai-Fiat-500-Club_01

Instrumentation issue de la 500 électrique

Nouvelles teintes, mais aussi arrivée d’un nouvel équipement. Les versions hautes (500 S et 500 Club) reçoivent en effet de série une nouvelle instrumentation sous la forme d’un écran TFT 7 pouces paramétrable (vu sur la 500 électrique), qui conserve sa disposition en cercles, avec un anneau chromé superposé à l’écran.

Un équipement qui a pour grande qualité sa lisibilité, bien supérieure à celle du compteur classique de la 500. Les diverses informations nécessaires à la conduite sont présentées sur cet écran : compte-tour, carburant, vitesse bien entendu, mais aussi ordinateur de bord, visualisation de l’aide au parking (arrière), de la radio.

Et lorsque le navigateur TomTom toujours disponible en accessoire est installé dans son support sur la planche de bord, ses indications sont répétées au centre de l’instrumentation. Malgré la grande proximité entre le GPS et l’instrumentation, cette indication reste utile car bien plus lisible.

2014_Essai-Fiat-500-Club_13 2014_Essai-Fiat-500-Club_12

Club (ou Cult)

Un écran qui sera donc livré de série sur la nouvelle version Club, une nouvelle version haut de gamme qui prend place au dessus de la Lounge. Ce haut de gamme est équipé en série d’une très belle sellerie cuir Poltrona Frau, du toit panoramique (avec partie arrière du toit laquée noir pour assurer la continuité), de la climatisation régulée ou encore du volant cuir multi-fonctions. Cette version sera aussi baptisée Cult sur certains marchés.

TwinAir 105 ch

Avec l’arrivée des normes Euro6, le Fire 1,4l atmosphérique est poussé à la retraite. Il cède sa place au bicylindre TwinAir dans sa déclinaison 105 ch, déjà installée à bord des 500L, MiTo ou Punto. Un moteur dont on retrouve les qualités et les défauts à bord de cette 500.

Avec ses 105 ch et et 145 Nm, il procure de belles performances à la petite italienne. Vif à monter dans les tours, il s’avère plein d’énergie et de vie, pour peu que l’on choisisse le mode Sport. Hors du mode Sport la gestion est totalement revue : puissance limitée à 98 ch et couple à 120 Nm, ainsi qu’une calibration de la réponse de l’accélérateur qui privilégie des montées en vitesse plus raisonnables et doit permettre d’obtenir des consommations plus serrées.

2014_Essai-Fiat-500-Club_08

Nous touchons ici aux limites du downsizing. Car même en mode normal les 4,2 l/100 km annoncés en cycle mixte semblent utopiques en conduite normale. Avec le mode Sport, elle pourra aisément s’envoler vers les 7 ou 8 litres, d’autant que la nervosité et la sonorité relativement sympathique du petit moteur donnent envie de jouer avec. Un temps du moins, car il s’avère aussi assez fatigant à la longue, car il reste présent en permanence.

Rien de changé sur la 500 en ce qui concerne le châssis. Les suspensions restent sèches et trépidantes. C’est en fait surtout là qu’elle montre son âge. Pas une reine du confort, la petite Fiat est surtout à l’aise en ville où sa compacité et sa maniabilité font toujours recette. Dommage qu’avec son mode Sport, cette 500 Club TwinAir abandonne le mode City pour sa direction, qui reste néanmoins douce en manœuvres, mais parfois inconsistante sur route.

+Vivacité du moteur
Nouvelle instrumentation
Équipement (Club)
 Style toujours d’actualité
Sonorité sympathique…
… mais fatigante
Consommation
Confort des suspensions

 

0,9l TwinAir
Motorisation et transmission
Moteur – Type2 cylindres en ligne Turbo – Injection indirecte – 4 soupapes par cylindre
CarburantEssence
Cylindrée (cm3)875
Puissance (kW / ch @ tr/min)78 / 105 @ 5500
Couple (Nm @ tr/min)145 @ 2000
Boîte de vitesse – TypeManuelle
Nombre de rapports6
Roues motricesAvant
Performances
0 à 100 km/h (sec.)10
Vitesse maximale (km/h)188
Consommations
Cycle mixte (l/100 km)4,2
Emissions de CO2 (g/km)99
Dimensions
Longueur (mm)3546
Largeur (mm)1627
Hauteur (mm)1488
Empattement (mm)2300
Volume de coffre (l)185 – 550
Réservoir (l)35

2014_Essai-Fiat-500-Club_02 2014_Essai-Fiat-500-Club_03 2014_Essai-Fiat-500-Club_04 2014_Essai-Fiat-500-Club_05 2014_Essai-Fiat-500-Club_06 2014_Essai-Fiat-500-Club_07  2014_Essai-Fiat-500-Club_09 2014_Essai-Fiat-500-Club_10 2014_Essai-Fiat-500-Club_11   2014_Essai-Fiat-500-Club_14 2014_Essai-Fiat-500-Club_15

Crédit Photos : Le Blog Auto

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Galop d’essai : Fiat 500 Club TwinAir 105 ch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bruce
Invité

Toujours aussi craquante 😉

Elle est donne la joie de vivre >>> la dolce vita

Finition soigné

Moteur enjoué poussé à l’extrême avec 105 chevaux et la boîte six ..cette 500 décoiffe

Toujours imité ..jamais égalé

Super 500

beniot9888
Invité

Je ne crois pas que « Dolce vita » puisse se traduire par joie de vivre.

pat d pau
Invité

Dolce vita » puisse se traduire par joie de vivre.

in fatti, possiamo paalre di piacere di vita.. ma quando conosci l’italia, se puo anche traduire con la parola seguente : Joie de vivre.

La vite è bella !

GREG
Invité

@pat d eau: que disait Desproges sur la culture déjà? 😀 Tu manques de confiture 😉

r.burns
Invité

Euh 105ch pour 1260kg aucun risque d’être décoiffé….

talbott
Invité
Kaizer sauzée
Invité

Je ne sais pas si c’est l’effet nouvelles twingo-107-C1-Aygo, mais elle a quand même pris un sacré coup de vieux la ch’tite 500.
Elle est jolie, mais il serait temps de penser à la fair évoluer.

Pat
Invité

L’integration du GPS en mode « Ada » fait vraiment tache.

AZZURRA
Invité

Excellent moteur, ligne intemporelle, souvent copiée jamais égalée.
Elle a encore une longue vie devant elle, sa remplaçante peut attendre encore un bon moment encore bien qu’elle soit dans les cartons.
Ma femme va changer la sienne, à la revente de l’ancienne nous avons été surpris du peu de décote en 5 ans. .GRAZIE Sergio
Elle prend la………….500C 🙂 . On ne change pas une équipe qui gagne.

SGL
Membre
Ne pas changer fondamentalement la 500 a des avantages comme des inconvénients. Les avantages sont évidemment : – Faire des économies d’échelle importante dans la R&D. Fiat préfère investir chez Chrysler. – les 500 reposes sur une plate-forme assez simple, celle de la Panda d’entrée de gamme et revenu presque comme un premium d’où un fort profit sur un modèle rentabilisé depuis longtemps. Autant donc la laisser vivre à moindres frais. Les inconvénients sont : – durant ces 7 années la concurrence n’est pas restée inactive, les modèles mêmes les plus basiques ont subi d’importance amélioration comme C1/108/Aygo et Twingo… Lire la suite >>
Gianni
Invité
@SGL. Cela se bouscule au portillon, la 500X cette année….. la 500 5 ( pour 5 portes remplacante de la Punto ( fin de vie annoncée pour 2015) sera produite en Pologne à Tichy, à partir de 2015. Au plus tard 2016, sortie de la nouvelle 500 version trois, ainsi que le cabriolet. Détrompes toi, les ventes sont bonnes et se maintiennent et les 250 000 Fiat 500 ne réprésentent que 12,50% des ventes totales mondiales de Fiat d’environ 2 000 000 unités. Je n’ai pas encore les véritables chiffres, à Tichy autour de 200 000 Fiat 500, à Toluca… Lire la suite >>
seb92
Invité

Fiat se réjouit lors du lancement de cette 500 remanié qu’aprés 7 ans elle obtient le même niveau de vente en europe que la premiére année pleine de son lancement.
Elle demeure archi leader de son segment.
Quelqu’un à des nouvelles de l’opel adam pale copie de la 500??
Les nouvelles twingo ou c1….etc devraient également, sauf en france, se casser les dents.
Pour info la 500 entre en février pour la 1er fois dans le top ten du marché espagnol (9eme), marché où les citadines sont peu présentes. Après 7 ans….

SGL
Membre
C’est tout le mal que je souhaite à Fiat, d’avoir du succès avec cette hypothétique Fiat 500 5 portes pour replacer la Youngtimer Punto qui était dans les années 90 la plus vendue du segment B. Quoiqu’il en soit l’année 2013 semble être le zénith des ventes de la 500 ‘normal’ car maintenant la concurrence fera rage à partir de mi-2014. L’Adam repart à la charge avec de vrai bons moteurs, la donne est sur le point de changer. La Fiat 500L est sur un segment en perdition tué par la mode des mini-SUV. Où sont les futures Punto /… Lire la suite >>
wpDiscuz