Accueil F3 Résultats et brèves des autres disciplines

Résultats et brèves des autres disciplines

80
0
PARTAGER

Un gros programme ce week-end. En FG 1000, Tom Bale domine un peloton clairsemé (euphémisme.) En Florida World Series, Antonio Fuoco slalome entre les gouttes. Enfin, en Toyota Racing Series, Andrew Tang décroche le premier gros titre monoplace de 2014. C’est d’autant plus un exploit que le Singapourien aurait du normalement être forfait !

FG 1000

Yas Marina est le 2e rendez-vous 2014 de la FG 1000. Il marque également l’entrée dans la deuxième moitié de saison. Abdullah Kabbani et Abdullah El Khereiji sont absents pour cause d’examens. Ce qui nous fait un plateau de 3 pilotes !

Aux essais, Tom Bale décroche la pole.

FG 1000 1

Dans la course 1, Saeed Bintouq part du côté propre de la piste. Il en profite pour prendre le large. Mais Bale reste au contact et en vue de l’arrivée, le Gallois réussit à trouver l’ouverture. Adnan Bahrami arrive bien après les deux furieux.

Rebelote pour la course 2, avec Bintouq qui prend de nouveau la tête. Cette fois, Bale n’attend pas. Il dépasse le redoublant au forceps. Puis il explose le record du tour (détenu jusqu’ici par Natasha Seatter) et déroule.

FG 1000 2

Florida Winter Series

Avant de partir au Palm Beach International Raceway, les pilotes ont droit à une véritable formation. Au programme : entrainement sportif, passage au simulateur, séance de mécanique et… Simulations de conférences de presse ! « I am very happy. The team did a great job. Our competitors were very close but we kept an advantage until the end. Now, I’m looking forward for the next race. »

FWS 1

Pour la course Will Buxton (journaliste F1 et ancien membre de l’organisation du GP2) remplace Ben Anderson.

Aux essais, on remarque la différence : les chronos se sont nettement rapprochés. Même Takashi Kasai ne rend que deux grosse seconde au reste du peloton. Antonio Fuoco décroche la pole de la course 1. Max Verstappen s’offre celle de la course 3.

FWS 2

2e sur la grille, Nicholas Latifi est complétement absent des débats. Au départ, cela permet à Fuoco de s’échapper. Verstappen se débarrasse du Canadien et part à l’assaut de l’Italien. Pendant toute la course, Fuoco et Verstappen se « parlent ». Mais l’Italien reste maitre de lui. Derrière, Ed Jones surveille la lutte.
C’est donc un podium Fuoco-Verstappen-Jones. L’Italien est le premier à s’imposer deux fois dans la discipline.

FWS 4

Vasily Romanov et Alex Bosak se retrouvent sur la première ligne de la course 2, où la grille est inversée. Sans surprise, ils ne font pas illusion. Ce sont les anonymes de la course 1, Latifi et Raffaele Marciello qui brillent (dans cet ordre.) Dennis Van de Laar semble s’acheminer vers le bronze. Mais il est victime d’une panne. Lance Stroll hérite de la place et s’offre son premier podium en Florida Winter Series.

FWS 3

La course 3 est l’inverse de la course 1 : Verstappen pourchassé par Fuoco, sous le regard de Jones. Cette fois, l’Emirati veut passer à l’action et il déboite Fuoco. Van de Laar, très en verve à Palm Beach, s’offre également le pilote Ferrari Academy. L’épreuve a été avancée car il y a un risque de tempête. La pluie s’abat sur Palm Beach et l’organisateur décide de sortir le safety-car, puis le drapeau rouge.
Ainsi, Verstappen Jr décroche son premier succès en automobile. Il devance Jones et Van de Laar.

Il n’y a pas de points en FWS. Néanmoins, avec 4 podiums (dont 2 victoires) en 6 courses, Fuoco sort du lot.

FWS 5

Toyota Racing Series

C’est la finale, à Manfield. 3 hommes se détachent dans la course au titre et ce sont 3 outsiders. Le Singapourien Andrew Tang (Neale) n’avait jusqu’ici disputé que la TRS 2013 (qu’il a terminé dans les profondeurs du classement.) Il ne devait même pas venir à Manfield : il doit débuter son service militaire ; l’état de Singapour lui a offert une dérogation. L’Anglais Jann Mardenborough (Giles), lauréat de la Gran Turismo Academy, est le meilleur débutant 2013. Mais il sort d’une saison de F3 assez passable. Enfin, le Russe Egor Orudhzev (M2), venu de la FR 2.0, était un parfait inconnu avant la TRS. Quoi qu’il arrive, il sera LA révélation 2014.
Face à eux, nul doute que des pilotes comme Martin Rump (Giles) ou Steijn Schothorst (M2) veulent terminer la saison hivernale en beauté. En prime, il y a un pigiste de luxe à Manfield : Nick Cassidy (Neale), champion 2012-2013.

TRS 2

Cassidy sort d’une saison à oublier, avec baquet qui lui file sous le nez en GP3 et des piges moyennes en F3. Néanmoins, il prouve qu’il reste invincible à domicile, en décrochant la pole.

TRS 1

Le samedi, les températures sont caniculaires. Orudhzev doit partir des stands. Mardenborough cale et il y a un deuxième départ (avec l’Anglais au fond de la grille.) Puis Cassidy, en surchauffe, casse son Toyota. Nouveau tour de chauffe. Tang se retrouve tout seul sur la 1ère ligne et Ryan Tveter (Giles) est seul sur la seconde.
Au feu vert, le Singapourien a une autoroute. D’autant plus que Damon Leitch s’en prend à Tveter. Tandis que Tang enchaine les tours de qualification, un surprenant Matteo Ferrer (Giles) se retrouve 4e. Schothorst lui prend la place. Levin Amweg (Giles) déboite lui aussi l’Italien. Mais il se retrouve pourchassé par… Mardenborough qui effectue une remontée sensationnelle. Le Suisse voit le damier avant que l’Anglais ne trouve l’ouverture.
Devant, Tang bétonne son avance au championnat. Leitch et Tveter suivent.

TRS 3

Pour la course 2, Mardenborough a tiré la pole. Hélas, il patine au départ et le 2e, Amweg, en profite pour prendre les commandes. Schothorst est également passé. Orudhzev part dans le mur ; ce n’est décidément pas le week-end du Russe. La course est interrompue.
Au 2e départ, Amweg a renoncé et Schothorst est le nouveau leader. Mardenborough est 2e, tandis qu’un groupe formé de D. Leitch, Macaulay Jones (M2) et James Munro (Neale) se fraye un passage dans le peloton. Brandon Leitch (Victory) part à la faute. Safety-car.
Au restart, Tveter sort violemment et c’est le drapeau rouge.

Schothorst est déclaré vainqueur, devant Mardenborough et D. Leitch.

TRS 6

La course 3 est le « Grand Prix de Nouvelle-Zélande ». Visiblement, tout le monde est chaud-bouillant ! Cassidy, double vainqueur en titre, part en pole devant Tang et Munro. Tveter termine dans le mur. La course est interrompue.
Lors du 2e départ, Orudhzev, Jones et Amweg se jettent en même temps à la chicane… Il y a contact et seul Jones repart. Devant, Tang perd un rétroviseur. Alif Hamdan (Giles) termine dans le gravier. Safety-car.
Peu après le restart, D. Leitch sort. Nouveau safety-car. Mardenborough a eu le temps de dépasser Munro pour le gain de la 3e place.
Au 2e restart, l’Anglais déboite Tang, tandis que Schothorst dépasse Munro. En tête, Cassidy déroule. Schothorst fait le forcing sur Tang. Le Singapourien doit rester devant s’il veut le titre. Jones s’accroche avec Ferrer et cette fois-ci, c’est terminé pour lui.

Seul la moitié des partants passe devant le starter. Cassidy remporte un 3e Grand Prix de Nouvelle-Zélande. Mardenborough est 2e et Tang, 3e.

TRS 4

C-C-C-C-Combo breaker ! Andrew Tang devient le premier non-Néo-zélandais à remporter la TRS. On espère le revoir ailleurs en monoplace.  En attendant, il va filer sous les drapeaux.
Mardenborough termine à 2e à 780 points (contre 791 points pour Tang.) Cette année, il fallait être présent tout le temps. L’espoir, volontiers encensé par le presse anglaise, a montré des performances plus en rapport avec sa réputation.
D. Leitch termine 3e à 708 points, sauvant l’honneur des Kiwis. Il devance Schothorst et Rump, trop irréguliers.

TRS 5

Protyre Formula Renault

L’ex-FR BARC connait un « effet ketchup ». Pendant des mois, rien ne bouge. Après le flop de l’Autumn Cup de Rockingham, on craint donc une disparition de la série.

Jack Butel est le premier à signer, avec SWB. Ce sera sa première saison complète en automobile. Ce jeune Anglais devrait avoir deux équipiers.

Puis c’est au tour de MGR, qui a amené Chris Middlehurst au titre, en 2013, de dévoiler ses ambitions. Le redoublant Pietro Fittipaldi est désigné leader. Le petit-fils d’Emerson effectuera « des épreuves de Formule Renault continentale » (Eurocup ? NEC ? ALPS ?) Il sera épaulé par Matteo Ferrer. L’Italien connait un hiver studieux : F4 Winter Championship (1 podium) et Toyota Racing Series. Réputé véloce, il n’a jusqu’ici guère concrétisé les espoirs placés en lui. Colin Noble Junior va piloter l’ex-voiture de Middlehurst. Enfin, il faut surveiller Tarun Reddy. Cet espoir Indien a été découvert par Force India. Son manager, Rupert Svendsen-Cook (multiples vainqueur en F3) l’expédie en Europe.

Enfin, le Cliff Dempsey Racing va revenir à temps plein. Il engage deux pilotes inconnus, Patrick Dussault et T.J. Fischer.

Fittipaldi

ELMS

Après Alexander Sims, c’est au tour d’Harry Tincknell de quitter la monoplace pour l’endurance. Pilote Carlin en championnat britannique de F3, puis en championnat européen, Tincknell est monté plusieurs fois sur le podium. Néanmoins, il lui manquait le petit « plus » qui lui aurait permis de jouer le titre.

Approché par Jota dés 2012, il signe avec l’équipe pour 2014. Il pilotera une Nissan-Zytek LM P2 en ELMS. Il sera également au départ des 24 heures du Mans. Tincknell court cet hiver en MRF 2000. La finale, la semaine prochaine, devrait être sa dernière apparition en monoplace.

Tincknell

BTCC

Pour finir, une nouvelle grave. Frank Wrathall vient d’être condamné à 21 mois de prison ferme. Champion de Ginetta Cup 2010, il passe au BTCC en 2011. Il reste au sein de la structure familiale, Dynojet. Brillant animateur du peloton, il remporte plusieurs podiums avec sa Toyota Avensis. Il remporte même la toute dernière manche de 2012.

A l’été 2012, c’est le drame : il renverse un cycliste, qui meurt. Wrathall est d’abord condamné pour homicide involontaire. En appel, sa condamnation est requalifiée en conduite dangereuse. Incarcéré, il doit purger une peine de 21 mois et son permis de conduire lui sera retiré pendant 4 ans.

Dynojet sentait que quoi qu’il arrive, Wrathall ne piloterait pas en 2014. L’écurie a implosé à l’automne. United Autosport, un nouveau venu, a racheté l’Avensis, auquel il ajoute une nouvelle Toyota. Elles seront pilotées par James Cole (l’un des nombreux sociétaires du Team HARD en 2013) et le débutant Glynn Geddie.

wrathall

Crédits photos : Toyota Racing Series (photos 1 et 9 à 14), GulfSport (photos 2 et 3), Florida Winter Series (photos 4 à 8), Renault Sport UK (photo 15), Jota Sport (photo 16) et BTCC (photo 17.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz