Accueil Actualités Entreprise Rachat avorté de VW : des fonds spéculatifs réclament 1,8 milliards d’euros...

Rachat avorté de VW : des fonds spéculatifs réclament 1,8 milliards d’euros à Porsche et Piëch

64
7
PARTAGER

Un ensemble de fonds spéculatifs qui avaient perdu des sommes importantes en pariant en 2008 sur une baisse de l’action Volkswagen, tentent  de récupérer leurs mises. Ils réclament désormais la bagatelle de 1,8 milliard d’euros de dommages et intérêts à Wolfgang Porsche et Ferdinand Piech, son cousin. L’information a été relayée en tout premier lieu par le journal allemand “Der Spiegel”.

Les fonds chapeautés par Elliott Associates LP accusent Porsche d’avoir manigancé une opération financière en vue de racheter dans la plus grande discrétion la quasi totalité des actions ordinaires VW sur le marché. L’objectif de Porsche étant alors de prendre le contrôle du constructeur , alors même qu’il affirmait le contraire.

Ainsi, alors qu’en mars 2008, Porsche SE avait qualifié de « spéculations » les rumeurs laissant entendre qu’il souhaitait racheter Volkswagen … en octobre de la même année, Porsche SE possédait 42,6% des actions ordinaires de VW, auxquelles s’ajoutait alors une part de 31,5% via des mécanismes financiers. Une telle annonce avait alors dopé l’action Volkswagen, le titre grimpant même jusqu’à 1.005 euros … au plus grand dam des fonds spéculatifs qui avaient eux parié sur la baisse de l’action.

Si au final, Porsche avait vu ses plans de rachat de VW échouer, les fonds spéculatifs n’entendent pas en rester là. Ils poursuivent désormais les responsables du groupe pour manipulation du marché. Arguments invoqués : ils estiment qu’en tant que membres du conseil de surveillance, Ferdinand Piëch et Wolfgang Porsche étaient au courant des transactions en cours. Selon eux, les méthodes employées par les dirigeants de Porsche seraient celles des services secrets ou des organisations criminelles, et l’exécution du plan aurait été suivie « d’un centre logistique secret en Autriche ».

Face à de telles accusations, Porsche a estimé dimanche que cette procédure était « infondée« . Ajoutant que « Porsche SE et les membres de son conseil de surveillance se défendront avec tous les moyens légaux à leur disposition ».
Un porte-parole de Porsche a tenu à rappeler qu’Elliott avait déjà déposé une plainte en 2012 contre le constructeur automobile. Selon Porsche, “cette nouvelle plainte au civil est menée pour des raisons tactiques et vise à exercer une pression », en visant cette fois-ci des personnes privées.

Sources : Der Spiegel

Crédit Photo : VW

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Rachat avorté de VW : des fonds spéculatifs réclament 1,8 milliards d’euros à Porsche et Piëch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
greg
Invité

J´aime le principe: des fonds spéculateurs qui se plaignent d´avoir perdu de l´argent 😀
On verra bien: Ils ont été déboutés aux USA, et en Allemagne la procédure actuelle s´enlise et le dossier du ministère public est relativement vide, même si il y a eu des mises en accusation

Gege
Invité

Des escrocs qui se plaignent d’avoir été escroqués!

Fred
Invité

En gros, ils ont joues et ont perdus… et maintenant c’est de la faute des autres.

Qu’ils ne récupèrent rien du tout ces abrutis.

Thibaut Emme
Admin

Le souci n’est pas de jouer et perdre, mais de jouer avec des tricheurs…pas la même chose. 😉

greg
Invité
Je t´en prie Thibaut, ils suffisait de brancher son cerveau. L´ensemble de la presse écnomique allemande annoncait à l´époque que le but de Porsche était de prendre le contrôle de VW, et que leurs démentis n´avait d´autre but que d´éviter que les courx flambent au moment où ils rachetaient. Le fait est que comme ils n´ont tiré aucunement profit de l´explosion de la valeur, l´implication délictuelle est minime. Si ils avaient revendu leurs actions au plus haut, alors oui, il y a manipulation.Mais ce n´est pas le cas. Mais le fait est que l´intention est quasi impossible à prouver en… Lire la suite >>
Kaizer Sauzée
Invité

C’est vrai que 1,8 milliard çà doit faire mal au c.l !
Tapie a bien réussi à récupérer ses billes, pourquoi eux n’essaieraient pas ?
Seulement voilà, Merkel n’est pas Sarko…

SGL
Membre

Cela s’appelle un retour de bâton ou l’arroseur arrosé, Ferdinand Piëch coutumier des coups financiers.

wpDiscuz