Accueil Droit routier Des voitures stoppées automatiquement par la police en 2020 ?

Des voitures stoppées automatiquement par la police en 2020 ?

120
12
PARTAGER

Si les véhicules électriques et véhicules autonomes sont appelés à prendre une place non négligeable à l’horizon 2020, les instances européennes, sous couvert de lutter contre le grand banditisme et le trafic de drogue, pourraient mettre en place un système permettant de stopper à distance un véhicule en fuite.

L’ENLETS (European Network of Law Enforcement Technology Services) regroupe les forces de polices de différents pays européens, ce comité a pour but d’étudier quelles pourraient être les meilleures méthodes pour améliorer la sécurité interne de l’Union Européenne. Ce réseau a aussi pour but de rapprocher les industriels et les forces de police afin que ces dernières puissent bénéficier des nouvelles technologies au plus tôt.

Appliqué à l’automobile, l’ENLETS se donne pour mission d’étudier les meilleures méthodes en matière de vidéosurveillance (LAPI – reconnaissance automatique des plaques d’immatriculation,..) et en matière de diminution des risques induits par une course poursuite.

A cet effet, l’ENLETS étudie la possibilité de stopper les véhicules à distance. Cette action pourrait se faire par un agent des forces de l’ordre situé dans un bureau central, à l’image de ce qui se fait actuellement dans certaines communes équipées de systèmes de vidéoprotection.

S’il venait à être mis en pratique, ce dispositif s’échouerait toutefois sur de nombreux écueils. En premier lieu, il faudra que chaque véhicule, neuf ou d’occasion, autorisé à rouler au sein de l’Union Européenne soit équipé d’un boîtier rendant possible l’arrêt du véhicule à distance.

De plus, cette technologie pourait s’avérer être une sérieuse atteinte à la liberté de déplacement des citoyens européens. Si l’intention première est de lutter contre le crime organisé, rien ne s’opposerai à ce qu’un tel dispositif ne soit utilisé pour stopper un conducteur en excès de vitesse par exemple.

D’autre part, il faudra aussi que cette technologie soit complètement sécurisée : il serait de mauvais ton qu’un criminel détourne le système et puisse stopper un ou plusieurs véhicules de police.

Enfin, il faudra que le véhicule stoppé le soit dans des conditions de sécurité optimales afin d’éviter un éventuel accident avec d’autres usagers (ce qui est tout de même le but initial de ce dispositif), il faudra donc que le véhicule soit perpétuellement à la vue des forces de l’ordre, que ce soit via la vidéosurveillance ou une voiture suiveuse.

Crédit photo : mairie de Tarbes

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Des voitures stoppées automatiquement par la police en 2020 ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
leelabradaauto
Invité

Evolution de société. Les voyous pullulent et ont les outils « qui vont bien »
la police se doit d’être à la hauteur. Entre théorie et pratique il y a un siècle qui va tjrs avantager les crapules aussi.
On ne peut imaginer que les vrais gangsters puissent être naïfs au point de se laisser piéger.
En outre, on va avoir nombre d’opposants aux systèmes. L’auto est encore symbole de liberté, si j’ose encore écrire. Alors la gestion windos pour la bagnole, on va attendre encore un peu que des générations réfractaires disparaissent totalement

Manu
Invité

Encore une idée de « génie » ! qui ne va embêter que les gens honnêtes sous couvert de sécurité.
Comment peut on imaginer que le grand banditisme ne saura pas neutraliser ce système ? ils savent déjà voler les voitures par voie électronique…
Dormez brave gens, c’est pour votre bien…

litlfred
Invité

Serieusement, combien coute au contribuable europeen ce genre de dossier prospectif ? Je suis plutot un pro-Europe, mais il y a des chantiers avec des effets rapides et concrets sur lesquels ces « comités » devraient se pencher.
Probable que ce genre de systeme arrive un jour, mais c’est le temps et l’evolution des technos qui fera bouger les choses. Pas en 2014, une bande de gars en colloque passant la soirée à regarder « Demolition Man », »le 5eme element » et « Judge Dredd »

leelabradaauto
Invité
On extrapole, on considère déjà que l’écran radar pour les avions donne en 2014 des infos que chacun peut avoir ( http://www.flightradar24.com/ ), on met une puce sur « tout ce qui bouge », 2 roues compris, il devient impossible de passer entre les gouttes des radars. même plus besoin de radar sur le bord de chaussée. Il parait que ça démange à Bruxelles. Par expérience je peux d’ores et déjà affirmer que le meilleur du vécu est derrière nous. Aussi Si les jeunes générations raffolent de tous ces écrans, peut-être est-ce pour une définition du « bien » qu’elles redéfinissent à leur goût,… Lire la suite >>
juuhuu
Invité

C’est exactement ça mais si tu oses l’ouvrir pour dire le contraire, on te flanque direct du constat que t’es un enfoiré de criminel, inconscient et la totale… Et comme l’idée est au déni du risque, il n’est alors plus « raisonnable » de pas utiliser un moyen technique quel qu’il soit pour tracker/sécuriser/bla bla les comportements, usages and co…

wizz
Membre

Stopper une voiture à distance (d’un bandit de la route, ou un bandit tout court), on n’a pas besoin de la stopper sur 100m comme un freinage (presque) urgent, de surprendre les autres automobilistes au point de les mettre en difficulté
Il suffit de couper l’alimentation, d’allumer les warning et feux stop. On empêche la voiture de poursuivre son chemin tout simplement.

Thibaut Emme
Admin

Il existe des systèmes antivol un peu de ce style. Mais la voiture ne stoppe pas (dangereux) mais elle met les warnings, klaxonne par intermittence et met un limiteur de vitesse à 30 ou 50. Cela oblige plus ou moins le voleur à s’arrêter et à abandonner la voiture.

Ce système s’il est adopté sera à ne mettre en oeuvre que lorsque la route aura été sécurisée par les forces de l’ordre. Autant dire que ce genre de poursuites n’est pas non plus ultra-fréquente. Quid du coût d’un dispositif pour couvrir un territoire comme l’Ile de France par exemple ? 😉

juuhuu
Invité

Le système est moisie à la base et s’apparente un plus à un cheval de troie pour tracker à mort l’usage du véhicule… Et comme on commence à s’habituer déjà sérieusement au fait que nos données soit largement exposée, un peu plus, un peu de moins… Et ca passera même sans beurre !!!

wpDiscuz