Accueil Assurance Global NCAP dénonce la sécurité des voitures en Inde

Global NCAP dénonce la sécurité des voitures en Inde

129
1
PARTAGER

On le sait, les crash-tests effectués dans tous les pays ne sont pas les mêmes et si de plus en plus on tend vers une harmonisation, il reste des pays où les voitures se plient comme des origamis. Global NCAP a testé plusieurs citadines populaires en Inde et tire la sonnette d’alarme.

On pourrait croire que les voitures testées ne sont pas vendues par de grands constructeurs mondiaux, mais si. Parmi les constructeurs testés on retrouve Ford, Volkswagen, Suzuki ou Hyundai, et Tata. Le souci vient d’une législation permettant la mise en circulation de modèles largement dépassés technologiquement en terme de protection avec par exemple l’absence totale d’airbag ou des châssis de plus de 20 ans de conception.

Max Mosley (ancien patron de la FIA NDLA), patron du Global NCAP, organisme indépendant de crash-tests déclare : « L’Inde est désormais un marché important et un pays de production de petites voitures. Il est donc préoccupant de voir le niveau de sécurité qui sont 20 ans en retard par rapport aux 5 étoiles maintenant communes en Europe et en Amérique du Nord. Une faible intégrité structurelle et l’absence d’airbag mettent en danger la vie des consommateurs indiens. Ils ont le droit de savoir la sécurité de leurs véhicules et sont en droit d’attendre les mêmes niveaux de base de sécurité que les autres consommateurs dans le monde ».

Concrètement 5 véhicules ont été testés et aucun n’a obtenu d’étoile pour les passagers avants. Seule la Polo a été testée une deuxième fois après que Volkswagen eut pris la décision à la vue de ces résultats de ne plus commercialiser la version sans airbag de sa citadine. Contrairement à celles de l’Euro NCAP, les étoiles du Global NCAP sont attribuées (de 0 à 5) à chaque catégorie (adultes, enfants) et là on ne parle pas d’ESP, de freinage d’urgence ou autres « aides à la conduite ». Non. On parle de sécurité en cas de crash.

Tata Nano, la dernière de la classe
Ce n’est pas difficile, lors d’un choc à 64 km/h contre une barrière fixe avec « overlap » à 40%, le conducteur y reste à tous les coups sauf miracle. Le passager quant à lui n’est guère mieux loti et ne devrait sa survie qu’au fait que la partie principale du crash est coté conducteur, la planche de bord reculant tout de même beaucoup de son coté. Pour les enfants ce n’est pas mieux puisque les ceintures arrières sont des 2 points fixes et aucun siège enfant vendu en Inde ne s’y adapte. Double zéro pointé donc pour la Nano, que ce soit pour les grands ou les petits.

Hyundai-i10-crash-test

Hyundai i10, guère plus encourageante
L’i10 indienne ne possède pas non plus d’airbag et si sa structure résiste un peu mieux que celle de la Nano, elle n’obtient qu’un zéro en protection des passagers adultes avant. Les enfants pour leur part sont à peine mieux protégés puisque si des attaches rapides sont prévues pour les sièges auto, elles ne remplissent pas correctement leur rôle avec par exemple une retenue insuffisantes pour l’enfant de 3 ans. Seul celui de moins de 18 mois est un peu protégé et la i10 obtient la note de 6,97 sur 49 et donc une seule étoile sur 5 pour les enfants.

Suzuki-Maruti-Alto-crash-test

Maruti Suzuki Alto
L’Alto étant elle aussi dépourvu d’airbag, les passagers avant viennent frapper violemment la planche de bord ou le volant occasionnant au conducteur de sévères dommages, ainsi qu’au passager. Là encore 0 étoiles adultes. Du coté des enfants c’est mieux mais toujours insuffisant avec là encore un « mouvement excessif vers l’avant » pour les sièges 3 ans. 2 maigres étoiles enfants et un 17,57 sur 49.

Ford-Figo-crash-test

Ford Figo, la Fiesta d’il y a 10 ans a mal vieilli
Pas de miracle non plus pour la Figo qui part pourtant d’une bonne base, à savoir la Fiesta de 2002. Mais sans airbag à l’avant, impossible d’obtenir la moindre étoile pour les passagers adultes. Pour les enfants, pareil que pour la Hyundai, la retenue pour les enfants de 3 ans n’est pas suffisantes et laisse donc un trauma important. L’installation pour les sièges moins de 18 mois en revanche était meilleure que pour la i10 et la Figo obtient 2 étoiles enfants avec 20,75.

VW-Polo-no-airbags-crash-test

Volkswagen Polo, sans airbag point d’étoile
La Polo est sans doute la voiture dont l’intégrité de l’habitacle est la mieux préservée. Mais sans airbag les passagers avant subissent trop de dommages (notamment le conducteur dont la tête et le thorax viennent frapper le volant) et c’est là aussi le zéro de la honte. Coté enfants, on dépasse enfin la moyenne avec 26,97 sur 49 (3 étoiles) et pour une fois une protection correcte, à la fois pour les moins de 18 mois et pour les 3 ans.

VW a décidé de ne plus commercialiser la version sans airbag de sa Polo et a donc demandé à repasser le test avec cette version. Et forcément quand les passagers viennent frapper un coussin plutôt que la dure planche de bord, les étoiles apparaissent (et surtout les blessures létales disparaissent). 4 étoiles (12,54 sur 17) pour les passagers avant, et toujours 3 étoiles pour les enfants mais une note un peu meilleure car un autocollant (pas assez suffisant toutefois) prévient de l’installation à l’avant d’un siège auto à cause de l’airbag.

L’Inde se doit d’adopter un standard de crash-test

Pour le Global NCAP les voitures (à part la Polo 2 airbags) ne passent même pas les critères des Nations Unies qui militent pour l’instauration de crash-tests dans tous les pays. Le Président de l’Institut pour l’Education au Trafic Routier (IRTE), Rohit Baluja, bien conscient des enjeux déclare : « Ces résultats montrent que l’Inde bénéficierait énormément de l’introduction d’un minimum de standards de crash-tests et d’une information plus claire des consommateurs sur la sécurité de leurs véhicules. Beaucoup de voitures fabriquées en Inde et destinées à l’exportation suivent déjà ce genres de standards donc ce n’est pas une question de savoir-faire et de capacité. L’industrie automobile indienne a besoin des bonnes incitations ».

Suivant les modèles sud-américains, l’Inde pourrait donc bientôt bannir les véhicules sans airbag à l’avant et ainsi diminuer drastiquement le nombres de morts et de blessés chaque années sur les routes d’Inde. Plus de 120 000 personnes meurent chaque année en Inde et plus de 500 000 sont blessées dans des accidents de la route ce qui est énorme par rapport au trafic annuel du pays. La non obligation de la ceinture dans beaucoup d’états, mais aussi le fait que sur la route les règles ne sont que très peu respectées s’ajoutent à la sécurité très incertaines des véhicules.

Source et illustration : Global NCAP

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Global NCAP dénonce la sécurité des voitures en Inde"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
wizz
Membre

Solution: rouler en Inde avec une voiture volant à gauche. Ainsi, en cas de collision « small overlap », c’est à dire choc avec la voiture en face, on présente la place du passager en face de l’autre voiture…

Bref, nos vieilles poubelles (volant à gauche) peuvent procurer une excellente sécurité en Inde pour leur conducteur. Quant à la place du passager, on y mettra l’épouse (en instance de divorce), ou la belle mère, ou…

wpDiscuz