Accueil Nissan Essai Nissan Qashqai : Prêt à avaler des kilomètres

Essai Nissan Qashqai : Prêt à avaler des kilomètres

629
8
PARTAGER

Disponible pour le moment en trois motorisations, le Qashqai proposera à partir de l’été prochain quatre blocs modernes, deux essence et deux diesel. Si la version 1,2 l DIG-T 115ch est déjà suffisante pour certains grâce aux 40 kilos perdus sur la balance par le nouveau Qashqai, la version 1,6 l DIG-T 150 chevaux (été 2014) devrait devenir une belle alternative au bloc dCi. Un couple important disponible bas dans les tours grâce à une suralimentation permettra à n’en pas douter de voyager loin tout en restant sobre.

IMG_5522

Une machine à rouler

Le 1,5 dCi 110 ch pour sa part réussit à passer sous les 100 g de CO2/km en affichant un officiel 99g (une première pour un crossover de ce segment). Mais c’est la version 1,6 dCi 130 ch que nous avons essayé, avec la nouvelle transmission CVT…pardon Xtronic. Développée spécifiquement pour le nouveau Qashqai, la Xtronic promet de gommer les défauts traditionnels des boîtes CVT tout en en conservant les avantages…ou pas.

Accusant un poids non négligeable de 1 461 kilos à vide sur la balance, cette version 1,6 dCi 130 ch procure tout de même de franches accélérations grâce à son couple disponible dès les bas régimes et la boite Xtronic se fait presque oublier. En tendant l’oreille (l’insonorisation du Qashqai a été revue et les bruits moteur sont bien étouffés) on perçoit quand même les montées en régime modulées par la transmission mais le ressenti derrière le volant est bon. On regrettera toute fois une certaine tendance à la paresse durant les premières secondes lors d’une forte sollicitation de la pédale de droite ou lors d’une marche arrière. Xtronic peut-être, mais CVT toujours.

IMG_5496

Un comportement sain et rassurant

Né sur la toute nouvelle plateforme modulaire Renault-Nissan CMF, le nouveau Qashqai embarque également tout son arsenal d’aides et de systèmes électroniques de confort. Un régal sur route. Les sièges « zéro gravité » soutiennent fermement mais sans fatigue et le « Nissan chassis control » agit, par de micro-freinages comme un différentiel à glissement limité. Les inscriptions dans les courbes sont saines, le roulis peu présent grâce au « Body motion control ». Là encore de micro-freinages compensent soit le roulis, soit les mouvements de caisse avant et arrière sur revêtement bosselé pour maintenir un maximum l’assiette du véhicule horizontale.

La version de notre essai avait également un toit panoramique d’un fort beau gabarit. Pour les passagers avant (un peu claustrophobes), l’impression d’ouverture et de lumière est renforcée, mais ce sont surtout les passagers arrière qui, en plus du bon confort sur route, bénéficient du panorama. Fini les « Papa c’est quand qu’on arrive ? ».

IMG_5531

Mené à allure vive, et malgré un train avant peu incisif, le Qashqai corrige les défauts de trajectoire sans être trop directif. Le freinage est puissant et sain et la direction assitée peut se montrer soit souple, soit plus ferme grâce à deux pré-réglages. D’ailleurs c’est l’un des points forts de ce nouveau Qashqai, il embarque tout un arsenal d’équipements, le « Nissan Safety Shield » qui comprend, entre autres, la reconnaissance des panneaux de signalisation, la très rassurante surveillance des angles morts, ou bien encore l’alerte de perte de vigilance. Le Qashqai dispose même d’un AEB (freinage autonome d’urgence).

IMG_5449

A l’aise en ville

En ville, le Qashqai passe partout relativement facilement grâce à sa position de conduite haute qui permet de mieux apprécier le gabarit et à son diamètre de braquage de 10,72 m. Au pire, la détection d’objets en mouvement à proximité de la voiture et la toujours bluffante AVM 360° (vision panoramique autour de la voiture) vient en aide pour mieux passer dans les endroits étroits. Pour les « créneauphobes technophiles », l’assistance au stationnement est également disponible. En cela le Qashqai s’inscrit pleinement dans l’engagement sécurité de Nissan et sa volonté d’avoir des véhicules autonomes d’ici 2020, mais cela fait un paquet d’équipements à apprivoiser.

Sur route, les consommations restent raisonnables (de l’ordre de 6 ou 6,5 l/100km lors de notre essai) et sur autoroute encore plus (autour de 5,5 à 6 l/100km). En route de campagne ou en montagne, le poids de plus de 1 500 kg en ordre de marche du Qashqai le pénalise un peu mais sans être un souci. Côté prix, le Qashqai est bien placé. Il commence à 21 490 euros pour le 1,2 DIG-T 115 ch essence en finition Visia et culmine à 34 540 euros pour la version 4 roues motrices dCi 130 ch en finition Tekna. Notre modèle d’essai était une finition Tekna avec transmission Xtronic à 32 340 euros.

113417_1_5

Chronique d’un succès annoncé

A n’en pas douter, ce nouveau Qashqai va rencontrer le succès qu’il mérite. Après la première version qui créait le segment, ce nouveau Qashqai n’est pas qu’un simple restylage, il amène un nouveau niveau d’équipement et de finition et va directement chasser sur le terrain des premiums. La dynamique des ventes (plus de 2 millions d’unités en 6 ans) ne devrait pas s’arrêter.

+ Design dynamique et flatteur
Bonne finition intérieure
Equipement complet
Transmission Xtronic un peu paresseuse
Alerte de changement de file horripilante (mais désactivable)
Poids
Caractéristiques Nissan Qashqai 1.6 dCi 130 Xtronic (4×2)
Moteur
Type et cylindrées R9M, 4 en ligne
1 598 cm3
Puissance 96 kW / 130 chevaux à 4 000 trs/min
Couple 320 Nm à 1 750 trs/min
Boîte de vitesse Xtronic
Transmission
Roues motrices avant (4×2)
Suspensions avant : type McPherson
arrière : essieu semi-rigide
Jantes et pneus alliage léger – 225/45 R19
Freinage avant : disques ventilés
arrière : disques
Performances
Vitesse maximale 183 km/h
0 à 100 km/h 11,1 secondes
Consommation
Emission de CO2 119 g de CO2/km
Cycle mixte 4,6 l/100km
Cycle urbain 5,3 l/100km
Cycle extra-urbain 4,2 l/100km
Réservoir 55 litres
Dimensions
Longueur 4 377 mm
Largeur 1 806 mm
Hauteur 1 605 mm
Empattement 2 646 mm
Volume de coffre 430 l
Masse à vide (min/max) 1 461 / 1 5 77 kg
<<<LIRE LE DEBUT
Révolutionner sans dénaturer
Un dessin réussi
Une finition intérieure en hausse
IMG_5504IMG_5520IMG_5531 113417_1_5 IMG_5472 IMG_5470 IMG_5467 IMG_5464 IMG_5462 IMG_5449 IMG_5448 113746_1_5 113427_1_5 IMG_5498 IMG_5496 IMG_5494 IMG_5492 IMG_5488 IMG_5480 IMG_5478 IMG_5476 IMG_5547

Illustration : T. Emme/Le Blog Auto (sauf 6.Nissan)

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Essai Nissan Qashqai : Prêt à avaler des kilomètres"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
beniot9888
Invité

Beaucoup d’éloges et peu de critiques, au final. Et pas de défaut grave, apparemment.

Je serais curieux de lire un essai de la version essence 115 CV.

JR
Invité
J’ai eu l’occasion d’essayer qqs minutes le 1.2L 115 cv. Je ne suis pas testeur pro mais ce moteur m’a semblé bien dynamique. Silencieux et pêchu à bas et moyens régimes sur les 4 premiers rapports. Seul bémol, j’ai senti comme un « creux » ( petit coup de mou, petit tant de réaction entre l’action d’appuyer sur la pédale et l’accélération ) en 5ème vitesse, dans les alentours des 110/120 kms/h. Sonorité discrète. En tirant sur les vitesses, la consommation instantanée fait pâlir ! Faisant moins de 15.000 kms par an, avec 75% de courts trajets ( 15 kms en 15/20… Lire la suite >>
Verslefutur
Invité

« Alerte de changement de file horripilante »

Ce « défaut » trouvé par le journaliste est normal quand on n’utilise pas un équipement ancien que l’on appelle « clignotants »
Ces ampoules qui clignotent préviennent les autres usagers et le système du véhicule de la décision de changement de file.
La machine est mieux éduquée que le conducteur 😉

Pat
Invité

Pourrait-on avoir un minimum d’info sur les performances hors route de ce nouveau SUV ?

La version essayée est certe une 4×2 mais que vaut la version 4×4 ?

beniot9888
Invité

Probablement nulles. Il n’est pas fait pour ça.

Garrel
Invité

Je suis propriétaire depuis 2 ans d’ un qashqai Diesel 150CV boîte auto finition Techna. J’ai effectué ce jour un essai du nouveau qashqai même finition diesel130CV boîte CVT.Tres positif.Boite très agréable,seul petits défauts :accélérations moins franches,peu de frein moteur mais on peut passer en séquentiel.Enfin un écran digne de ce nom,des radars qui doublent les caméras.Je changerai sûrement un jour pour ce modèle qui est tres séduisant si j’arrive à revendre mon qashquai sans laisser trop de plumes. Je pense que Nissan a sorti un modèle Tres compétitif .Bravo.

wpDiscuz