Accueil Lincoln Chicago 2014 : Lincoln Navigator

Chicago 2014 : Lincoln Navigator

230
12
PARTAGER

Quelques semaines après le Cadillac Escalade, c’est au tour d’un autre grand SUV américain, rival direct, de faire peau (presque) neuve. Le Lincoln Navigator améliore son offre en attendant un remplacement complet.

Apparu en 2007, le Lincoln Navigator est un cousin du Ford Expedition. Mais contrairement à son rival Cadillac Escalade, il ne reçoit pas un renouvellement complet. Il se contente en effet d’un rafraichissement en attendant un modèle totalement nouveau à l’horizon 2017 ou 2018. Car si Ford domine outrageusement le marché du grand pick-up, il est en arrière plan sur celui du grand SUV, chasse gardée de General Motors.

L’objectif est donc de rajeunir le Navigator pour lui donner autant que possible un style plus cohérent avec les derniers modèles Lincoln, MKZ et MKC, sans trop investir. Il reçoit donc un nouveau visage (phares, bouclier, calandre, capot, mais ailes préservées) arborant la nouvelle identité de la marque avec la calandre en deux partie et sa grille horizontale. Les nouvelles optiques adoptent des feux de jour à LED. LED aussi pour les feux arrière, avec un hayon et un bouclier revus.

A l’intérieur, le design de base ne change pas. La planche de bord est habillée de cuir de meilleure qualité, les inserts décoratifs sont en bois de Cordia, le volant reprend le dessin présent sur le MKC, et le Navigator s’offre à présent le système d’info-divertissement MyLincoln Touch avec on écran central tactile et son instrumentation à compteur central encadré de deux écrans.

S’il est un point qui n’est guère négociable pour maintenir à flot un tel paquebot sur le marché aujourd’hui, c’est celui des motorisations. Le V8 5,4l atmosphérique disparaît donc. Il est remplacé par le V6 3,5l Ecoboost (370 ch  / 594 Nm) qui fait les beaux jours du F150. Il est associé à une boîte automatique 6 rapports, avec ou sans la transmission intégrale.

Le Navigator s’offre aussi un amortissement piloté, une accès et démarrage mains libres ainsi qu’une surveillance de l’angle mort. Et il reste disponible en version standard (5m30) ou longue (Navigator L, 5m67). Livré en série avec des jantes de 20 pouces, il pourra aussi opter pour une monte en 22 pouces en option.

2014_Lincoln-Navigator_02 2014_Lincoln-Navigator_03 2014_Lincoln-Navigator_04 2014_Lincoln-Navigator_05 2014_Lincoln-Navigator_06

Source : Lincoln

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Chicago 2014 : Lincoln Navigator"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
CDA
Membre

Il revient d’un voyage dans les 80s ?

anto7076
Invité

L’avant pourquoi pas, mais le reste… bouh que ça fait vieillot !

juuhuu
Invité

Ca a son charme et forcément ça heurte vu le fat design que l’on se tape ou la moindre portière avec une ligne tellement haute qu’elle torturée à souhait pour la rendre élégante.
Bref, y a un retour 80s en effet, les grandes vitres, ligne de cote basse, dommage pour le V8 qui passe à la trappe, ça devient une véritable espèce en voie de disparition !

Momo
Invité

Ils font dans le « retro » à ce niveau là… Les standards en matière de design ne sont pas les mêmes des 2 côtés de l’Atlantique.

SGL
Membre

Exact les gars !
Cela donne l’impression que Renault peut revenir aux states avec une R21 Nevada surélevé.
(PS : bien sûr c’est ironique comme la voiture de Smicar pour la Porsche Macan)

juuhuu
Invité

Ca serait peut etre pas si mal vu la mauvaise habitude des monospaces à gueule de suppo !!!

Etienne000
Invité

Bonsoir, le Navigator est apparu en 1997, par en 2007. 😉

Etienne000
Invité

Donc reformulez la phrase car ce n’est pas clair : « Apparue en 2007, la génération actuelle du Lincoln Navigator est un cousin du Ford Expedition »

wpDiscuz