Accueil Coupés Lamborghini Huracan LP610-4, cette fois c’est officiel

Lamborghini Huracan LP610-4, cette fois c’est officiel

405
29
PARTAGER

Après des images échappées hier soir, Lamborghini a dévoilé les premières informations concernant la nouvelle Huracan, LP610-4 pour être complet. Un remplacement dans la continuité pour la plus vendue des Lamborghini de l’histoire.

Après des mois où les prototypes ont sillonné les routes du monde, la dernière petite Lambo fera ses débuts face au grand public au salon de Genève en mars prochain. Une nouvelle petite qui aura pour mission de prolonger le succès de la Gallardo. Aucun risque sur le style. La Huracan reste une vraie Lamborghini que l’on distinguera de loin, en tant que descendante de la Diablo qui semble être la mère de tous les modèles frappés du taureau depuis 1990. Elle change toutefois tout dans les détails en appliquant les formes anguleuses de façon encore plus systématique et en s’inspirant directement de l’Aventador. Sans tomber dans les travers excessifs de la Veneno… Quant à son appellation, elle reste fidèle à l’univers de la tauromachie, puisqu’il s’agit du nom d’un taureau de la race née de l’élevage du Comte de la Patilla  ayant combattu (forcément avec force et courage) à Alicante en 1879…

Le design à base de formes hexagonales se confirme à l’intérieur, avec une application quasi-systématique de cette forme aux divers éléments, de l’instrumentation (écran TFT 12″3 uniquement) aux aérateurs en passant par le coussin central du volant.

Elle a beau reprendre des proportions similaires à celles de la Gallardo, la Huracan repose sur une base entièrement nouvelle, avec une structure mêlant aluminium et fibre de carbone. Cela dit, cela ne permet pas un gain de masse spectaculaire, elle est ainsi annoncé à 1422 kg en masse à vide, alors que la Gallardo LP-560-4 était donnée officiellement pour 1410 kg… Elle compense par une augmentation de puissance. Le V10 5,2 litres doté d’une alimentation en carburant à la fois en injection directe et indirecte (selon le régime pour profiter des avantages des deux modes) annonce 448 kW / 610 ch et 560 Nm. Il est associé à une boîte double-embrayage à 7 rapports (Lamborghini Doppia Frizione – LDF), et à la transmission intégrale. Vitesse maximale de 325 km/h (idem Gallardo), 0 à 100 km/h en 3″2 (Gallardo LP560-4 en 3″7) et 0 à 200 km/h en 9″9. La consommation fait également partie des valeurs qui ont été améliorées (normes de consommation par groupe oblige…) avec une homologation à 12,5 l/100 km (290 g/km de CO2) (13,7 l/100 km et 325 g/km pour la Gallardo).

Le conducteur dominera son taureau selon 3 modes prédéfinis, avec sélection au volant : Strada, Sport et Corsa, avec changement de gestion de la transmission intégrale, de la boîte de vitesse, du moteur (y compris sa sonorité). Si les freins carbone / céramique sont de série, le catalogue des options permettre de se doter de la suspension Magnetic Ride et de la direction Lamborghini Dynamic Steering à ratio variable. Deux équipements qui seront eux aussi coordonnés selon les trois modes de conduite.

2014_Lamborghini-Huracan_1 2014_Lamborghini-Huracan_2 2014_Lamborghini-Huracan_3 2014_Lamborghini-Huracan_4 2014_Lamborghini-Huracan_5 2014_Lamborghini-Huracan_6 2014_Lamborghini-Huracan_7 2014_Lamborghini-Huracan_8 2014_Lamborghini-Huracan_9 2014_Lamborghini-Huracan_10 2014_Lamborghini-Huracan_11 2014_Lamborghini-Huracan_12 2014_Lamborghini-Huracan_13 2014_Lamborghini-Huracan_14 2014_Lamborghini-Huracan_15 2014_Lamborghini-Huracan_16 2014_Lamborghini-Huracan_17 2014_Lamborghini-Huracan_18

Source : Lamborghini

Poster un Commentaire

29 Commentaires sur "Lamborghini Huracan LP610-4, cette fois c’est officiel"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
aselert
Invité

Pas moche, bien balancée, mais pas folle non plus dans le design…

Invité

c’est clair. Ce n’est qu’un (pas très) savant mélange du quartet Elise, Esprit, Elan et Elite présenté par Lotus en 2011 (quoi que Elite un peu moins), avec des feux arrière façon laguna berline … tout ça pour un résultat qui me fait préféré les originales à cette copie, et qui me fais pensé que les lambo sont de plus en plus moches à force de faire dans le cubisme non assumé

Bibo
Invité

C’est très jolie et sûrement très bon , mais j’ai l’impression de toujours voir la même voiture depuis 15 ans chez Lambo elle se ressemble toute , un peut comme chez Audi et Aston

Sam
Invité

Je pense que c’est une impression trompeuse. Regarde une photo de Gallardo, il y a une nette différence. Par contre je suis d’abord que les lignes sont assez proches d’une Aventador

Emre
Invité

Elle n’est pas moche , mais il y a une déception que je n’arrive pas à expliquer , comme si je m’attendais à ce résultat sans aucune surprise , une Gallardo avec des optiques d’ Aventador…

Sam
Invité

Je ne sais pas pourquoi, mais l’arrière me rappelle la Diablo…

Malco
Invité

Effectivement, on n’est pas surpris par le style, il y a une nette impression de déjà vu… Les mauvaises langues diront « quoi de plus normal, c’est le groupe VAG ».

Ceci dit, c’est de la très belle auto, avec des performances costaudes pour un modèle de lancement (mais jusqu’où s’arrêteront-ils?).
Petit bémol stylistique sur les jupes avant que je trouve trop proéminentes, et le design des phares peut-être un poil « inutilement » aggressif.

greg
Invité

Sauf que ce n’est pas propre à VW, Lamborghini suit le même fil directeur depuis la Countach.

Bibo
Invité

On est donc a peut près tous d’accord , belle mais avec une impression de déjà vu , bien que je n’aime pas vraiment Ferrari , il faut reconnaître qu’il arrive a renouveler le style a chaque génération

wpDiscuz